CC_2-1

Carte Contact – L’élite de la nation

On les avait laissées en compagnie de romances sur les tapis roulants de supermarchés et de métaphores animales sur la maternité, dans un grand rire nerveux, sur « Ha Ha », leur premier EP. Le deuxième, celui de la maturité ? Jugez-en par vous-même. Carte Contact, c’est Julie et Angèle. La première vient de la musique de films, l’autre du cinéma.

Carte Contact, c’est de la pop garage, montée comme des films, à coup de collages, de va-et-vient entre mots et sons, d’essais-erreur. Des textes à bras le corps, sincères et ironiques, sans pitié, uppercuts dans le ventre. De la musique pour danser, tout simplement, pour se défouler en colère, se détendre en grinçant des dents (cf notre interview de mars dernier).

« Dans le train rien n’est fait pour les vieux / Pourtant c’est rassurant les vieux / Parce qu’on sait que c’est eux qui vont mourir avant ». Premier titre de l’EP, « Drogue » donne le ton de L’Elite de la Nation : beats crades et instrus plus titrées qu’une pinte de Chouffe, voix désabusée et choeurs apocalyptiques, Carte Contact n’a perdu ni la maîtrise de nos mouvements de danse hasardeux, ni son ironie mordante qui n’épargne personne parmi le Président de la République, les vieux, et nos névroses de jeunes fêtard.e.s en perdition. « Emmanuel Macron » érotise la politique ; « D’accord » analyse les mécanismes de notre approbation ; « Je me déteste un peu » répand sur le sol nos insécurités, pour mieux les piétiner, dans une transe désordonnée et expiatoire.

Pour la sortie de leur nouvel EP, nous avons joué au jeu du questionnaire de Proust inversé et pas trop respecté :

L’ÉLITE DE LA NATION n’est pas un EP réunissant différents hymnes nationaux,

DROGUE n’est ni un hymne à la drogue ni un hymne au manger-bouger-vivre-sain,

EMMANUEL MACRON n’est pas un lip dub et n’est sponsorisée par aucune enseigne de grande distribution mais s’inspire d’un jingle de supermarché (saurez-vous trouver lequel ?).

D’ACCORD est la chanson avec le moins de paroles au monde, on espère que tout le monde sera dadadadadaccord avec elle. Après les deux premières de l’EP qui sont des cris de rage sur lesquels on a décidé de danser, D’ACCORD est notre défouloir.

JE ME DETESTE UN PEU est une chanson à écouter quand on se déteste un peu, qu’on a un peu la lose, qu’on a un peu envie de tuer tout le monde, et qu’on a ce besoin, encore, de danser.

Carte Contact, c’est votre « Pro-pro-proprozac, co-co-cocotier ».

Release-party le 6/02 à l’Espace B, invité.e.s Marie Klock et MODGEIST.

 

Chloé

- S’indigne en musique. Fanatique de rock, de folk, de folk-rock, de post-machin et d’indie-truc. Ecrit aussi pour Sourdoreille et Hardies. Twitter : @ChiloeChloe

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*