BBX#1_carré_HD

Barbi(e)turix sort sa première compilation

Barbi(e)turix sort ce 4 octobre sa première compilation. Une sélection de 18 tracks pour 20 artistes issus de la programmation de nos soirées, qui signent ici morceaux inédits, remix et covers.

 

Une compilation que Rag, Vale Poher et Sophie Gonthier, à l’origine du projet, ont voulu engagée, sous l’égide de la sororité et de la diversité. Réunissant figures reconnues (Jeanne Added, Rebeka Warrior, Hyphen Hyphen…) et artistes indépendantes (Flore, Irène Drésel, Régina Demina…) la compilation, auto-produite par Barbi(e)turix et distribuée par Kuroneko, se veut le reflet d’une scène musicale féministe, queer et plurielle, embrassant mélodies pop, éclats techno et refrains électro.

Vale Poher, chanteuse du groupe Mensch, aujourd’hui artiste solo, et Sophie Gonthier, dj et musicienne officiant sous le nom Gonthier nous expliquent tout cela plus en détail :

GONTHIER

D’où est née l’idée de cette compilation ?
.
Sophie : “Je suis dj résidente chez BBX depuis quelques années, j’ai vu toutes ces soirées sold out, cette grande demande, la ferveur, l’importance sociologique de la soirée je dirais. La constance et le sérieux. L’engagement. Et sincèrement ça m’a tout simplement semblé naturel de se pencher du côté de la production phonographique. On a eu envie de réunir autour d’un même projet des gens qui partagent les mêmes valeurs progressistes et de mettre en lumière des talents féminins, queer… Barbi(e)turix a toujours été un défricheur de nouveaux talents. C’était l’objectif initial, aller découvrir de nouveaux talents, amener la lumière sur leur travail. Et puis Vale est arrivée et elle a amené une tout autre dimension au projet.”
.
Vale : “Sophie m’a contactée pour lui donner un coup de main car j’avais un peu d’expérience en terme d’autoproduction. J’ai voulu participer car je trouve important, surtout de nos jours où le collectif est mis à mal, de faire quelque chose ensemble. L’idée était de regrouper des artistes ayant participé.e.s aux soirées BBX pour laisser une trace sonore de ce que le collectif construit depuis plusieurs années.”
.

Sophie : “Oui, c’est assez lié chez nous à une sorte de culte du disque… Il ne faut pas oublier qu’on est les enfants de Kill the dj.”

VALE POHER par Sarah Bastin
.
Pourquoi avoir opté pour une sélection exclusivement féminine et queer ?
.
Sophie : “A la base il était question d’être le plus inclusif possible. Mais sincèrement ces questions là :”Est ce que c’est trop féminin ?” “Est-ce que c’est pas trop exclusif, radical, féministe?”, “Est ce que ça va pas heurter les sensibilités et avoir l’effet oppose de l’effet escompté ?”… Y’a que les femmes qui se les posent. Les mecs font plein de projets, entreprennent des choses dans la musique et ailleurs avec leurs potes en mode bromance. Cette première compil c’est un peu ça, une réunion de copines, de sœurs, une entreprise de femmes. C’est marrant tu sais, l’auto-correcteur de mon téléphone ne connait même pas le mot “Sororité”, il le corrige en “sonorité”.
.
En avril dernier, Télérama publiait le manifeste FEMM  qui dénonçait le sexisme ordinaire de l’industrie musicale. Est-ce que tu penses que ce milieu est en train d’ouvrir les yeux  ?
.
Vale : “C’est très compliqué. Le milieu a ouvert les yeux, mais il a du mal à les garder ouverts. Femm est en train de mettre en place des choses. Mais nous ne sommes qu’au début du chemin.”
.

Vale Poher & Theodora “Paris Orly” (Deux Cover) 

Sophie : “Sincèrement j’espère. C’est tellement complexe ces dynamiques là. En tout cas il y a des initiatives de toute part qui cherchent à créer des liens  (je pense à d’autres collectifs aussi comme FRACA qui a convié à sa soirée tous les collectifs qui défendent ces mêmes valeurs). Et je me trompe peut-être mais je crois que c’est nouveau cette émulation.

Sophie, Vale, vous signez chacune un track. Vous nous en dites plus ?

Vale : “On voulait faire un duo ensemble depuis longtemps avec Théodora. Elle m’a proposé de faire une reprise du groupe français Deux, duo des années 80. Le timing était donc parfait.”

Sophie : “C’est le premier single que je sors sous le nom Gonthier et heureux hasard cela correspondait parfaitement au timing de la compil. Je suis hyper contente de cette synchronicité spatio-temporelle. Symboliquement ça me ravit : Les planètes s’alignent. Mis a part cela je pense que c’est un titre qui introduit bien mon univers, urbain, plutôt nocturne, contemplatif, cinématographique. J’ai pensé mon album un peu comme un film, un espèce de remake de Alice in the Cities de Wim Wenders, et ce titre plante le décors, esquisse une dramaturgie, laisse en suspens.

Gonthier “De taxi en taxi”

La compilation sera disponible à partir du 4 octobre sur toutes les plateformes ainsi qu’en édition limitée de 200 CD numérotés.

Pour s’en procurer, rendez-vous le samedi 19 octobre à la Station gare des Mines à Paris pour la Release Party. 

D’ici là, bonne écoute > ICI

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*