banner_batwoman

Batwoman : badass, rousse et lesbienne

Si Batman est un héros bien ancré dans notre pop culture, Batwoman (souvent confondue avec Batgirl) l’est beaucoup moins. En France, l’éditeur Urban Comics a déjà édité cinq tomes des aventures de Kate Kane. Allez, il est temps de voir qui se cache derrière le masque !

Le personnage de Batwoman, alias Kathy Kane, apparaît pour la première fois en juillet 1956 dans le Detective Comics #233. Créée par Ed Hamilton et Sheldon Moldoff, la jeune femme est une casse-cou, artiste de cirque et motocycliste émérite. Le personnage finit par séduire Bruce Wayne / Batman. Un personnage somme toute classique dans le paysage des super-héros. Et sans grand intérêt. Un alter-ego de Batman, encore un. Oui, nous sommes encore loin de l’héroïne qui sort du lot.

En 1961 dans le Batman #139, une période de transition transforme Batwoman en Bette Kane, dite Bat-Girl. On ne parle plus de la Kathy Kane des débuts. Cette Bette Kane, plus originale, plus atypique que le modèle d’origine, annonce une transformation encore plus radicale…En 2006, le magazine et hebdomadaire 52 publie les aventures d’une certaine Batwoman. Celle actuellement éditée par Urban Comics et dont j’ai dévoré les 4 premiers tomes (0, 1, 2, 3).

L’un des auteurs qui écrit des aventures de Batwoman pour 52, Greg Rucka, révèle que Kate a été l’amante de Renee Montoya (eh oui les filles, elle, vous voyez bien qui c’est). De là, le personnage prend une toute autre direction.

Kate Kane est née. Lesbienne et fière de l’être !

Dans les comics édités par Urban Comics, les Marines renvoient la jeune femme pour comportement homosexuel et la jeune Kate se retrouve face à l’incompréhension de ses collègues, de son père, et plus globalement de sa belle-famille et de tout son entourage.

La jeune femme qui ne désirait que servir son pays se retrouve radiée et forcée de trouver un nouveau sens à sa vie.

Combattre le crime et l’injustice peut-être ? A vous de vérifier ;)

 

Charlotte

Quand elle n'écrit pas sur ses coups de <3, Charlotte tente de progresser en skateboard et d'arrêter de se perdre dans Paris. Vainement.

Plus d'articles

3 Comments

  1. Wolfette says:

    Une journée de mai, après des achats compulsifs de Comics, je lis un article sur « Bitch planet ». Chouette, apparemment j’ai bien fait de me le procurer. Quelques jours plus tard, on parle de « The infinite loop ». Ah oui, ça me dit quelque chose… C’est vrai qu’il était sympa. Et enfin, début juin de nouveau un article sur un comics, et pas n’importe lequel : « Batwoman », mon héroïne préférée de tous les temps (je conseille cependant vivement de s’arrêter à ce qui a été traduit et publié par Urban Comics, parce que la suite écrite par Andreyko après le départ de l’équipe créative originale dû à un désaccord avec DC qui ne voulait pas de mariage entre l’héroïne et sa compagne est vraiment pas à la hauteur, voire carrément très nulle). Tous cela pour dire, MERCI Charlotte, ça fait plaisir de lire des articles sur des Comics avec des femmes badass et pas forcément hétéroes.

    Pour finir, je ne peux m’empêcher de conseiller deux/trois Comics vraiment très très chouette avec un ou des persos féminins queer :
    - « Y, le dernier homme » de Brian K. Vaughan et Pia Guerra
    - « Gotham Central » de Brubacker, Rucka, Lark particulièrement le tome 1 (Urban Comics) pour Renée Montoya
    - « Runaway » de Brian K. Vaughan pour les lecteurs/trices anglophones qui aiment les comics qui s’adressent un peu plus au ado

    Et bon, je n’y résiste pas, il y a aussi les Comics avec des femmes badass comme :
    - « Lazarus » de Rucka, Lark et Arcas
    - « Jessica Jones : Alias » de Bendis, Gaydos (oui, oui, l’héroïne de la série Netflix)
    - « Thor : The godess of Thunder » de Aaron pour les lecteurs/trices anglophones

    Je m’arrête là, sinon je vais m’emballer. Merci pour ces articles sur la pop-culture. Je me réjouis de lire le prochain :-)

  2. Charlotte says:

    Hello Wolfette,

    Je vois que tu es une connaisseuse ! J’ai lu Lazarus (je n’ai malheureusement pas adoré), ainsi que les deux autres références que tu donnes (que j’ai bien aimé).

    Teasing! Un article sur une héroïne badass va bientôt sortir ;) Je te laisserai découvrir ça et voir si tu connais déjà. Indice : c’est une héroïne de comics… Oh. Oui. Je n’en dis pas trop, tu verras.

    Charlotte

  3. Charlotte says:

    @Wolfette, l’article dont je parlais est en ligne depuis aujourd’hui : http://www.barbieturix.com/2016/07/18/watchmen-ursula-une-heroine-badass-dans-lamerique-des-fifties/

    Bonne lecture !

Leave a Comment

*