m1329944168322781_1

Ode à nos odeurs corporelles

Ode – odeur, effluves, exhalaisons, transpiration, sueur…Maints mots pour décrire ce qui sort des pores de notre peau et qui expriment la peur, l’angoisse, l’attente, l’amour, le désir…et mille autres émotions fortes.

Aujourd’hui, je vais vous parler de nos odeurs corporelles, des odeurs qui vous plaisent, vous apaisent ou vous excitent. Au départ, j’avais en tête de faire un classement des effluves qui vous excitent le plus mais finalement, à contrario de la semaine dernière où j’écrivais un pamphlet contre l’orgasme, cette semaine je souhaite rendre un hommage aux odeurs corporelles dont on parle peu – je crois – mais qui jouent un rôle essentiel dans nos relations amoureuses, sexuelles et même, amicales.

Sentir

L’expression “Je ne sens pas cette personne que l’on entend souvent, prend racine quelque part entre nos narines et la peau de l’Autre. “Sentir une personne ou  ”ne pas la sentir est quelque chose de difficilement explicable sur le moment. Il ya des personnes que nous “sentons” mieux que d’autres, des personnes dont l’odeur nous plait, dont l’odeur nous excite, nous est familière ou dont l’odeur nous répugne.

Je mets de côté les odeurs qui nous repoussent car celles qui m’intéressent aujourd’hui sont les odeurs qui attisent votre désir, ou le font naître. Pour cet article, j’ai dans un premier temps fait appel à vous,  à vos souvenirs olfactifs, et à vos expériences érotiques avec la sueur.

Vous aimez les « mèches de cheveux transpirantes derrière l’oreille ou dans la nuque » ou l’odeur des « aisselles pendant l’amour ». Il vous arrive également de demander à votre partenaire de ne pas prendre de douche en rentrant du sport et de venir frotter sa peau moite contre la vôtre car l’odeur de transpiration de l’être aimé/ désiré met tous vos sens en émoi.

Se souvenir

La mémoire olfactive est sans doute la mémoire la plus forte de tous nos sens. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que lorsque l’être aimé est loin de nous, une photo de celui-ci ne suffit pas. Il nous faut souvent garder avec nous un foulard imprégné de son parfum pour nous rassurer.

Mais avant cela, il y a des odeurs imprimées sur nos peaux et qui nous marquent. D’ailleurs, dans la plupart des témoignages reçus, c’est cela qui ressort le plus : le souvenir de nos ébats qui resurgissent en passant simplement nos mains devant notre nez :

J’ai un souvenir super fort de ma première fois avec une fille : j’avais gardé son odeur sur ma main toute la journée qui avait suivi. C’est l’un des souvenirs les plus érotiques que j’ai. 

Y’a des jours où je pars de chez moi le matin où même après la douche, l’odeur du sexe de ma partenaire reste sur mes doigts. Une fois arrivée au bureau, je passe mes doigts sous mes narines ; et là, j’en ai envie à nouveau, j’ai à nouveau envie d’elle.”

La première fois que j’ai couché avec une femme, je me revois encore le matin après dans le métro, l’air un peu euphorique, à passer sans cesse ma main sur mon nez et ma bouche comme si je n’avais pas envie que l’odeur de son sexe échappe à mes narines ou que ma langue en perde le goût.”

La nuque en sueur, les tempes transpirantes, les aisselles et le sexe encore transpirants ; c’est ainsi que nous construisons nos souvenirs sensoriels.

Mais avant la construction de ces souvenirs, qu’est-ce qui dans le parfum naturel de l’Autre nous attire autant.

Les phéromones

Pour cet article, je suis partie à la recherche d’explications biologiques concernant le rôle des odeurs corporelles dans nos relations amoureuses, sexuelles ou amicales. Nous savons toutes et tous que les phéromones jouent un rôle important dans l’attraction que nous portons à certaines personnes et pas à d’autres. Il semblerait que les informations apportées par notre odorat soient directement projetées sur notre cerveau émotionnel.

J’ai pu également lire, mais c’est à prendre évidemment avec des pincettes – comme toutes études stipulant des vérités scientifiques – que le parfum dit artificiel masquerait si bien nos odeurs naturelles que cela véhiculerait de « mauvais » messages à nos partenaires éventuelLEs :

Le parfum en flacon sert à camoufler nos odeurs naturelles et du même coup, nos émotions. Nos vêtements nous protègent de l’environnement physique et préservent notre intimité. Habiller ses odeurs avec le parfum en flacon est socialement acceptable, mais dans une relation de couple, le parfum rend un échange d’affection presque impossible. Il crée une façade, une coupure émotionnelle nous empêchant ainsi de révéler notre intimité à l’autre. Le parfum en flacon nous énerve tandis que l’odeur de notre partenaire nous sécurise. Les odeurs corporelles nous permettent d’avoir une bonne communication dans le couple en révélant des informations sur nos états émotionnels respectifs. ”

Je dois avouer que je suis un peu dubitative sur les études sur lesquelles j’ai pu tomber mais il m’a semblé intéressant de souligner que porter un parfum pour séduire n’était finalement pas très utile puisque tout cela se passe entre phéromones.  (Même si certains parfums permettent d’accentuer certaines odeurs naturelles). Parmi les personnes qui ont répondu à mon appel à témoignages, certaines m’ont affirmé ne plus porter de parfum depuis quelque temps :

Ca fait quatre ans que je me lave avec un savon inodore, que je porte un déodorant le plus neutre possible et que ne mets plus de parfum. A côté de ça, j’ai une hygiène irréprochable, mais j’essaie de masquer le moins possible mon odeur corporelle naturelle. D’ailleurs, on adore mon odeur généralement (rire)

Enfin, ce témoignage me permet de terminer avec le sujet de notre rapport à nos propres odeurs. Ce qui m’intéressait ici c’était de savoir si vous étiez à l’aise également avec vos effluves naturelles. Par exemple, alors que chez certaines femmes, l’odeur de leurs propres règles les rassure, chez d’autres, cela les excite. Et on sait que les règles contiennent beaucoup d’hormones. Il est essentiel je crois d’être à l’aise avec ses propres odeurs et même, de les aimer. Alors, choyez la transpiration de vos aisselles et aimez l’odeur de votre sexe parce que vos parfums naturels sont uniques et font partie de votre identité !

Et sinon, vous, quelles sont les odeurs corporelles qui vous excitent ?

Sarah

Nota bene : En parlant de souvenir : rédiger cet article me rappelle une conversation avec un ami à qui j’ai dit au réveil il y a trois ans que “l’odeur des règles m’excitait.”  Aujourd’hui, j’ai une pensée pour lui.

Article initialement publié en juin 2013.

Sarah

Sarah ne parle plus trop de cul ni d'amour d'ailleurs mais ses passions demeurent : féminisme, antispécisme, santé mentale et gingembre.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

9 Comments

  1. timide says:

    moi, j’aime l’odeur du soleil sur la peau.
    voilà.

  2. titia says:

    L’odeur de son dos…

  3. Marie says:

    Je ne sais pas pour vous, mais en tant que lesbienne, j’aime énormément les odeurs corporelles féminines, cependant, bien que j’eusse des relations avec des hommes, leurs odeurs me répugnent, parfois même à en avoir des haut le coeur.

  4. Tomate Verte says:

    D’accord pour supprimer les parfums artificiels. Même si l’odeur en est agréable, je préfère que ma copine n’en porte pas pour pouvoir (égoïstement) sentir l’odeur naturelle de sa peau.
    D’accord aussi pour dire que les odeurs du corps, mêmes fortes, sont agréables et sexy.

  5. Vlanne says:

    Point de culture ^^ :

    “Nous savons toutes et tous que les phéromones jouent un rôle important”. Attention à ne pas trop s’avancer. Il n’a pas encore été prouvé scientifiquement que l’être humain produit des phéromones.
    A l’heure actuel, nous sommes sur que d’une chose…les odeurs. Mais odeurs et phéromones ne sont pas la même chose.
    Je ne suis pas scientifique pour vous détailler tout cela avec précision, mais je vous invite à faire une petite recherche rapide sur les soit disant “phéromones humaines”. :)
    “L’anthropomorphisme inversé” (je ne sais pas si un terme existe ^^)

  6. Vlanne says:

    Erf j’en oublie d’être polie ^^. Sinon très bon “papier”. ;)

  7. lickyboy says:

    Dès ma première rencontre avec une fille, ou nous avons fait quelques caresses sexuelles, j’ai adoré l’odeur d’un sexe féminin. Je pense que si cette fille avait eu une odeur désagréable j’aurai pu être dégoûté à vie de toute odeur sexuelle féminine. Depuis plusieurs années j’ai la chance d’avoir une copine qui joue le jeu pour me rendre fou certaines fois! Ne pas se lavez pendant un jour ou deux quelques fois, garder la même culotte 2-3 jours et me la coller sur le nez quand elle part au boulot le matin et que je dors encore. Ou même mieux, la respirer quand elle me suce est une excellente mise en bouche avant de venir la lécher. Je lui demande aussi de ne pas prendre de douche quand elle rentre du sport.
    Pour sa part elle est folle de l’odeur de mon cou, ma nuque et non pas de mon sexe mais elle aime venir mettre son nez dans mes testicules. Et quand je pars en déplacement elle me demande quelques jours avant de lui faire un t shirt. :) Je dois donc le garder plusieurs jours pour l’imprégner comme elle le souhaite de mon odeur
    Et nous sommes tous les deux fous de l’odeur qu’il y a sous la couette chaque matin, l’odeur de nos fluides sexuels mélangés et tout chaud de la nuit.
    Ah parfum quand tu nous tiens………………………..

  8. timide says:

    Oula là …

    Et non, tout le monde n’a pas le talent d’un Reiser ou d’un Gotlib.

    Furieusement filles ! C’est bien connu.

  9. MARGAUX - JOURNALISTE says:

    Appel à témoin
    C’est mon choix revient sur nos écrans

    - Vous aimez les odeurs corporelles naturelles
    - Vous ne comprenez pas les gens qui cherchent à tout prix à camoufler leur odeur naturelle

    Contactez-moi
    01 53 84 30 09
    margaux.castingcmc@gmail.com

Leave a Comment

*