valentine-vintage

Les 10 commandements de la Saint Valentin en solo

Vous l’aviez redouté, vous en cauchemardiez, mais comme chaque année elle revient, dégoulinante de guimauve rose bonbon et d’angelots à têtes de con. J’ai bien sûr nommé la saint Valentin.

C’est bien la pire des dates. La journée où tu vas devoir redoubler de patience pour supporter les 3000 affiches placardées où se pavanent des couples enamourés, les vendeurs de roses plus agressifs que jamais, les coups de fil de ta mère qui te demande innocemment ce que tu fais de ta soirée. Alors, pour survivre à ton 14 février, lit attentivement les 10 commandements de la fête des relous qui s’aiment passionnément.

1- Les origines de la Saint Valentin tu rappelleras.

Avant que les cardinaux en robe fushia ne s’approprient la fête des amoureux et qu’advienne l’amour romantique à la fin du Moyen-âge, la saint Valentin était une tradition païenne dédiée à l’amour… physique ! A bas les déclarations dégoulinantes de bons sentiments et les petits mots mièvres, vive le sexe. C’est la fiesta des plans à trois, l’ôde aux nuits sans lendemain, le jour des névrosés de l’engagement, alors profitons-en !

2- L’obligation de se mettre en couple tu combattras.

On l’a toutes déjà entendue une fois. La phrase qui donne des envies de meurtre ou de se descendre la boite de Lexo, celle qui te fait sentir la petite sœur du psychopate des sentiments Dexter ou de l’obsédé DSK. La fameuse « mais je ne comprends pas pourquoi tu n’as personne. Tu es sympa, mignonne, intelligente. Y a un truc qui va pas. » Et là, si tu as résisté à l’envie irrépressible de pousser un hurlement hystérique, tu pourrais répondre que 1- C’est pas ta faute si tu trouves personne 2- Que t’envoyer en l’air et profiter de ta liberté ca te convient parfaitement 3- Que tu ne vois pas pourquoi tu céderais à la sainte règle de la fidélité et des injonctions à la normalité.

3- La grande messe hétéronormée tu boycotteras.

Parce que dans l’antiquité, le mois de février était associé à la fertilité. Voilà, tout est dit. La saint valentin n’est là que pour motiver les troupes à procréer. Mais vu qu’on nous a sucré la PMA, on voit pas pourquoi on irait festoyer pour un droit qu’on nous refuse.

4- La cuite du siècle tu te mettras.

C’est le préalable à toute épreuve de ce genre. Le Graal qui te fera oublier ta soirée minable. Le mieux c’est que personne ne t’en voudra, tu pourras toujours dire que tu noies ton désespoir de célibataire dans de la vodka bon marché.

5- Ton ex tu ne rappelleras pas.

Petit inconvénient du n°4, tu finiras avec trois grammes dans le sang à envoyer des sms larmoyants à ton ex, du style : “Reprend moi, je t’aime, on les emmerde tous”. Ce n’est pas une bonne idée. L’ex en question s’est depuis recasée. Elle sera donc au restaurant avec sa nouvelle meuf et t’enverras bouler.

6- Les soirées pour célibataires tu fuiras.

Comme si on n’en avait pas assez, les organisateurs de soirée ont aussi pensé aux célibataires. A ces 15 millions d’âmes solitaires. L’idée pourrie ultime ? La marque de stylo Pilot qui lance un comptoir à câlins à Paris. Une espèce de bar tapissé de moumoute violette où l’on peut choisir entre un câlin « surprise », « musical » ou « lumineux ». Un truc entre le bar à hôtesse et une boutique Mon Petit Poney. Rien que l’idée…

7- A la grande débauche commerciale tu ne participeras pas.

Entre les promos sur les « Monchéri », le rabais sur les voyages en amoureux, les soldes dans les bijouteries de supermarché et les offres couple au flunch du coin, pas de doute, la saint Valentin c’est avant tout la fête des portefeuilles dépouillés et des découverts salés.

8- Le cinéma tu éviteras.

Ça peut paraître une bonne idée. 2h dans une salle obscure avec Jennifer Lawrence (American Bluff) ou Isabelle Huppert (Abus de faiblesse). Mais il faudra y résister. Au risque de se retrouver encerclée par les bruits de smack baveux et de gloussements affreux qui te feront faire comme ce charmant retraité en Floride qui a tiré à bout portant sur un spectateur qui envoyait des SMS pendant la séance.

9- Sur Facebook tu n’iras pas.

Voir sa TL remplie de bouches en cul de poule et des « je t’aime mon lapin », très peu pour nous merci bien.

10- Tes potes célibataires tu rassembleras.

Parce que c’est quand même bien plus marrant de se bourrer la gueule entre potes que d’aller roucouler sur le pont des arts. En plus le 14 février au soir, c’est la Concrète. Allez, tous sous emphèt’ !

 

Margaux

 

6 Comments

  1. timide says:

    j’ai toujours kiffé batman.

    @Margaux, merci et d’accord pour le commandement 9 !

  2. Brunette Localicious says:

    J’aime le n°10 ; )

  3. choka says:

    Bon va falloir me dire c’est quoi la soirée CONCRETE , suis à Bruxelles moi !!!

  4. Tanssija says:

    Applause ! Applause ! Imparable, un très bon texte si réaliste et aux judicieux conseils ! Il aurait peut-être pu être rajouter de ne pas renchérir dans le masochisme de base, à savoir baver plus qu’il ne faut sur les rince-oeil que sont les affiches publicitaires des abribus et abritram pour la lingerie féminine, qui pullulent toujours durant les 3 semaines avant la date fatidique et jusqu’à quelques jours au-delà…

    NB : “ode” sans couvre-chef : “amphèts” sans oeufs ;) !

  5. Tanssija says:

    NB bis : et mon “rajouté” sans infinitif :/ ! mille excuses
    (splendeurs et misères de la langue françoise)

  6. Moumoutte says:

    L’idée du bar à moumoutte violette me fait triper, wtf sans dec’ !
    Même en couple, la saint valentin c’est plus sympa de faire un p’tit truc intimiste à la maison et faire des galipettes toute la nuit (une soirée normale en somme ;) )

Leave a Comment

*