Capture d’écran 2013-04-23 à 17.38.51

« Le guide pratique du mariage homo » par Océanerosemarie

L’Assemblée nationale a dit « oui » : en France, les homos ont désormais le droit de se marier ! Et si vous étiez trop occupé(e)s à militer (ou à rire des tweets de Christine Boutin) au lieu de préparer vos propres noces, Océanerosemarie, la célèbre « lesbienne invisible », vous propose son « Guide pratique du mariage homo ».

Enterrement de vie de jeune fille/garçon, annonce à la famille, au bureau, aux ex, idées de robes et autres smokings, alliances, faire-part, témoins, DJ (Rag a déjà annoncé la couleur : elle ne pourra pas faire TOUS les mariages lesbiens de Paris)… L’auteure a pensé à tout, même à la lune de miel, avec les destinations gay friendly et celles à éviter ! Un livre pratique bourré d’humour qui change le regard sur un mariage pas tout à fait comme les autres et qui tombe à point nommé.

Barbi(e)turix : « Le guide pratique du mariage homo » vient de sortir. Comment est née l’idée de ce livre ? Peux-tu nous le présenter ?

Océanerosemarie : Nous avions réalisé « Ma cuisine lesbienne » avec Valérie Archeno, amie de longue date et photographe avec qui je travaille régulièrement (elle a fait l’affiche de mon spectacle et ma pochette d’album) et David Courtin, l’un des mes amis aussi, musicien, cuisinier hors pair et graphiste, avec qui j’ai régulièrement mangé des moules frites à Lille et bu des mojitos dans le Marais, et on s’était beaucoup amusés à faire ce guide.

Ensuite, j’ai rencontré Florence Lécuyer aux éditions La Martinière, avec qui je n’ai bu que des cafés dans son bureau, mais on a quand même eu envie de faire un projet ensemble ! L’idée nous est venue donc, à quelques mois du mariage pour tous, de faire un guide de mariage pour les homos, mais surtout un guide de mariage moderne et fun. Je sais pas si tu as remarqué, mais les guides de mariage, en général, c’est top ringard. La plupart du temps, même les hétéros hésitent à se marier quand ils en achètent un.

Sophie-Marie Larrouy, dont je mets le petit spectacle en scène (« Sapin Le Jour Ogre La Nuit », tous les mercredis à 21h30 au théâtre des 3 Bornes, NDLR) et avec qui j’écris presque tous mes projets, s’est jointe à notre bande et a écrit les meilleures blagues du livre, il faut l’avouer (alors qu’elle est hétéro, mais je crois qu’elle est pédé en vrai à l’intérieur).

Ensuite on a envoyé notre agent secret Adeline Ferrante dans toute la France pour répertorier des lieux et entreprises gay friendly, et Jessica Lisse nous a rejoint avec ses supers illustrations. On a eu cinq « guest stars » qui nous on fait un dessin chacun (Jul, Nine Antico, Vainui de Castelbajac, Sandrine Revel et Olivier Tallec), et voilà comment on s’est retrouvés à être une vraie petite entreprise dont j’étais un peu la Laurence Parisot. Mais en plus sexy, enfin j’espère.

Il y a beaucoup d’humour et d’autodérision dans ton livre. Pourquoi ? Est-ce ta manière de lutter contre le climat pesant qui entoure les LGBT depuis le début des débats autour du mariage pour tous ? 


Complètement. En fait, c’est assez fou parce qu’on a a commencé à travailler sur ce projet bien avant toutes les manifs. A l’époque, on ne soupçonnait pas que ça prendrait des proportions pareilles. Je ne pensais pas que je vivais dans un pays aussi violemment réactionnaire à vrai dire.

Du coup je suis ravie de sortir ce guide maintenant et de faire plein de promos, parce que c’est un moyen de parler du côté joyeux et festif que va amener cette loi, de penser au positif qui va arriver tout bientôt malgré le sordide actuel. Et j’en profite quand même pour parler de toutes les horreurs qu’on subit en ce moment et continuer de réclamer la PMA dès que je suis sur un plateau télé ou que je passe à la radio, donc c’est d’une pierre trois coups.

Comment as-tu vécu l’ambiance de ces derniers mois ? Tu as participé à plusieurs manifs pour le mariage pour tous. Est-ce important pour toi de t’engager publiquement ? 


Oui c’est important, car notre pays manque cruellement de « lesbiennes visibles » justement, de femmes artistes et médiatiques à qui les plus jeunes puissent s’identifier et qui aident les hétéros qui n’ont jamais vu de gouines de leur vie (pensent-ils !) à comprendre que nous ne sommes pas des extra-terrestres dégénérées.

Les lesbiennes de ma génération ne font plus le deuil de fonder une famille. Je veux qu’elles puissent le faire dans les meilleures conditions sans mettre leur santé en danger parce qu’elles ne sont pas suivies en France, ou sans être discriminées par l’argent car tout le monde ne peut pas s’offrir 5 ou 6 weekends de suite en Espagne, Belgique ou aux Pays-Bas. Et je veux que leurs enfants soient protégés et traités de manière égale aux autres enfants. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela arrive et je profite au maximum de ma médiatisation pour faire bouger les choses !

Finalement, un mariage homo est-il très différent d’un mariage hétéro ? 

Un mariage homo peut très bien être exactement comme un mariage hétéro, tout comme pas du tout. C’est pour ça que nous avons fait un test (pour rigoler hein) qui permet de savoir quel gay on est, et du coup quel mariage nous ressemble le plus. Mais honnêtement, outre le fait que ce guide est un véritable outil pratique – qui s’adresse aux homos de la France entière d’ailleurs, puisqu’il y a des adresses par région – permettant d’organiser son mariage en toute quiétude avec des interlocuteurs « gay friendly only », il est surtout très drôle à lire et dépoussière le genre. Je suis persuadée que les hétéros le piqueront pour le lire en douce aux toilettes, parce qu’ils savent bien que nous les gays on est quand même les plus doués pour faire la fête (et choisir un costume vraiment classe). Donc au final, oui ce guide est pour tout le monde !

Comment vas-tu célébrer le vote du mariage pour tous ? Est-ce que tu souhaites te marier ? 

Je pense à demander Frigide Barjot en mariage, mais j’hésite encore avec Christine Boutin. Du coup je prépare un discours sur la légalisation de la polygamie (que la Manif pour tous se rassure : ceci est de l’humour, NDLR). Je ne souhaite pas actuellement me marier, mais je veux avoir le choix et surtout j’ai bien l’intention d’aller à plein de mariages gays où pour une fois je ne serai pas la seule gouine (avec tata Marie-Chantal) sur la piste de danse !

Tu es une artiste aux multiples facettes : chanteuse, comédienne, chroniqueuse radio, auteure… Où en sont tes derniers projets ? Le film « La lesbienne invisible » ou encore le DVD de ton spectacle ?

L’écriture du film est terminée, maintenant on rentre dans la phase « financements » qui peut prendre plusieurs mois… Le cinéma c’est beaucoup d’argent, donc on est jamais certain que le film va réussir à se monter. Mais je suis très optimiste, j’y crois ! Et je rêve d’un tournage début 2014, on verra bien.

Le DVD du spectacle devrait sortir à l’automne et possible qu’on refasse une toute dernière date à Paris pour fêter ça ! La tournée continue en 2013, mais les programmateurs sont très frileux à cause du sujet malheureusement, donc mon producteur a du mal à monter beaucoup de dates. Mais là en juin : Perpignan le 1er, Lyon le 3 et Feytiat le 15 !

What else ?

Les chroniques sur Inter dans l’émission « On Va Tous Y Passer » c’est top, je prends un immense plaisir dans cette émission. En ce moment, j’y suis de une à trois fois par semaine, je kiffe !L’émission s’arrête fin juin et l’année prochaine on verra bien.

J’ai créé un spectacle en tant que Oshen (son nom de chanteuse, NDLR) autour de la parole féminine. Je mélange des lectures et je joue des textes d’auteures (que des femmes !) que j’alterne avec mes chansons, je suis accompagnée d’une violoniste et une violoncelliste. C’est un spectacle à la fois drôle et émouvant : certains textes sont davantage poétiques et profonds que marrants, et mes chansons aussi. Mais promis c’est pas chiant ! Je joue le 20 juin à la Maison de la Poésie à Paris et le 21 en solo à Bordeaux.

Sinon la BD adaptée du spectacle sort en septembre aux éditions Delcourt, dessinée par Sandrine Revel qui a fait un travail vraiment magnifique et trop mignon, j’ai hâte de vous la montrer !

Tu es vraiment sur tous les fronts…

Pour ceux qui commencent à douter :non je ne prends pas de cocaïne, seulement de la cortisone quand j’ai un gros rhume.

Un petit quelque chose à ajouter ?

Bisou les Barbieturix, j’adore vos soirées !

 

Propos recueillis par Marie

Be Sociable, Share!

4 Comments

  1. Youhou says:

    Mince j’ai pas d’amoureuse avec qui me marier… je peux quand même acheter le livre ou..?

  2. timide says:

    désolée, mais, je ne file, ni refile pas “ma tune, mon blé, mon flouez” à la jet-set parigote. (surtout après avoir lu la typo de la gouine #parisienne … 8-)

  3. Pagesgays.fr says:

    J’adore la Préface par Jean-Paul Gaultier !

Leave a Comment

*