elvira-the-hundreds-1024x551

Elvira Out & Proud

Les mémoires  de Cassandra Peterson «Yours Cruelly, Elvira» viennent de sortir. Est-ce que ce jour deviendra saint pour les queers goth & dark, les Xtrem Fem et Fem du monde entier ? Elvira maitresse des ténèbres, icône et costume féminin d’halloween le plus vendu au monde aka  Cassandra Peterson révèle sa relation de 19 ans avec Teresa «T» Wierson sans définir sa ou ses identités. Mais le genre et la sexualité ne sont-iels pas fluides ?

Elvira mistress of the dark est un de mes films cultes des années 90. Sorti en 1988, j’avais découvert la jaquette de la VHS avec mon meilleur ami gay dans notre vidéoclub. Comme un aimant nous nous sommes précipité.e.s sur le film et l’avons regardé des dizaines et dizaines de fois, connaissant toutes les répliques par coeur. Elvira a été un des premiers personnages féminins auquel j’ai aimé m’identifier. Tout est weird et familier chez Elvira. L’Xtrem Fem goth par excellence. Elvira c’est le personnage crypto queer, qui reprend tous les codes du queer au sens premier du terme : étrange. J’ai cruellement manqué de modèles queers dans mon adolescence et apprendre que Cassandra Peterson est queer, c’est comme découvrir un nouveau membre de ma famille et rassurer l’ado que j’étais.

Cassandra Peterson a grandi au Kansas. À un an et demi, Cassandra s’ébouillante en se renversant sur la tête une marmitte. Elle passe trois mois à l’hôpital et son corps est greffé à 35%. Cassandra a toujours manifesté un amour profond pour la transformation et réappropriation des codes vestimentaires. À 8 ans elle  remporte un prix de 100$ lors d’un concours de costumes « Je savais qu’en enfilant cette robe moulante à paillettes et cette perruque rouge, j’étais moi» (Yours Cruelly, Elvira). À14 ans, elle est une groupie rock, fréquente les boites de nuit et découvre le go-go dancing où elle remporte le 2ème prix secouant son cul dans une cage de verre. Ok Cassandra, t’es une icône Xtrem Fem depuis toujours.
“J’étais une adolescente rebelle je-sais-tout chargée d’hormones (…) le pire cauchemar de tous les parents».

Cassandra Peterson, 1968, Club A-Go-Go

Dans le colorado, Cassandra fréquente les bars drag et se rend compte que c’est ce qu’elle fait et aime faire depuis toujours. “Je dis toujours aux gens que j’ai été” élevée par une meute de drag queens sauvages. J’étais entourée de tant de drag queens et d’homosexuels quand j’étais jeune. Ces deux autres drag queens, M. Bobby et Tawny Tan, m’ont fait déguiser en femme – ce que j’étais – et nous avons fait The Supremes.” (San Francisco Bay Guardian, 2009). Son personnage d’Elvira est apparu en 1981 avec le Elvira’s Movie Macabre (un show tv hebdomadaire sur les films d’horreurs). Elvira est le personnage drag de Cassandra. Elvira, l’ Xtrem Fem gothique ultra sexy descendante d’une lignée de sorcière.s et performeuse glam, toujours avec sa dague à la taille. Cassandra a bâti un personnage queer et a permis a toute une génération qui n’avait pas accès au queer de se retrouver dans une culture populaire et accessible grâce à la TV et au cinéma.

Dans ses mémoires, Cassandra parle de son addiction aux drogues et des agressions sexuelles qu’elle a subi. C’est amusant et pathétique de voir à quel point la presse mainstream traite de sa relation avec T. et essaye de pathologiser son histoire d’amour. Comme si une Xtrem Fem ne devait son amour envers une autre femme uniquement comme réponse à des traumas. La plupart des titres parlent de coming out lesbien ou bisexuel. Mais Cassandra ne donne aucun détail sur comment elle se définit. « Pour la première fois de ma vie je suis avec quelqu’un.e qui me fait me sentir en sécurité, bénie et vraiment aimée.» T. est une entraineuse personnelle et Cassandra l’a rencontré au Gold Gym d’Hollywood « Souvent, lorsque je faisais mon échauffement avant l’entraînement sur le tapis roulant, je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer un entraîneur en particulier – bronzé, tatoué et musclé – qui marchait sur le sol du gymnase, un bonnet en tricot tiré si bas sur ses longs cheveux bruns que cela lui couvrait presque les yeux. (…) Sombre et maussade, il dégageait une énergie si intense que lorsqu’il a traversé l’énorme sol du gymnase, les eaux se sont séparées et les personnes se sont arrêtées dans leur élan pour regarder.”

Cassandra ne s’est rendue compte seulement dans les toilettes pour femmes que T. n’était pas un homme. Elles sont devenues amies et ce n’est qu’ après son divorce que leur amitié devient romantique. Alors que T. débarque chez elle un soir soir de pluie « Là sur le pas de la porte se tenait mon entraîneuse, T, tenant un sac poubelle rempli d’affaires, l’air triste et débraillé. Elle s’était séparée de son partenaire de longue date, avait passé du temps en cure de désintoxication et n’avait plus aucun endroit où aller.» Elle vivent ensemble, prenant soin l’une de l’autre et après une soirée cinéma, Cassandra embrasse T. ” Je pense que j’ai été encore plus surprise. Qu’est-ce que je foutais ? Je ne m’étais jamais intéressée aux femmes autrement qu’en amies. Je me sentais tellement confuse. J’étais stupéfaite d’avoir été amie avec elle pendant tant d’années et de n’avoir jamais remarqué notre alchimie », écrit-elle. “J’ai vite découvert que nous nous connections sexuellement d’une manière que je n’avais jamais connue.”

Pendant 19 ans, elle a caché sa relation avec T., par crainte des retours et de perdre le soutien et l’amour de ses fans mais aussi par peur de ne plus avoir d’argent ni de carrière. Elle a construit la marque Elvira : “J’ai ressenti le besoin de protéger Elvira afin de maintenir ma carrière en vie.(…) “Mes fans me détesteraient-ils parce que je n’étais pas ce qu’ils attendaient de moi ?(…) Je suis très consciente qu’il y en aura qui seront déçu.e.s et peut-être même en colère, mais je dois vivre avec moi-même, et à ce stade de ma vie, je dois être honnête sur qui je suis. .”

Cassandra Peterson a aujourd’hui 70 ans et vit toujours avec T. Même Elvira a eu peur de vivre sa queerness en plein jour. On risque toujours quelque chose à ne pas être dans les normes. Personne ne mérite de craindre d’être ce qu’iel est. Bienvenue Cassandra. À quand une histoire d’Elvira queer ?

Delphine

Extraterrestre passionnée de métaphysique et de pizza, elle parle de féminisme, cinéma et surtout de l'invisible.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*