1000x600_3

L’electro cyborg fleurie d’Irène Dresel

Après une première soirée sold-out, barbi(e)turix revient fêter la sortie de sa première compilation avec un Act II : Dehors Brut. Focus sur Irène Dresel présente le 1er février et son univers cosmique et fleuri. Elle répond avec grâce et légèreté à nos questions rien que pour vous.

Depuis son premier EP Rita sorti en 2017, l’ex parisienne installée en région centre fracasse tout sur son passage. Finaliste du prix Ricard en 2017, première partie de Rone au Zénith de Paris, elle sort son premier album en 2019 Hyper Cristal  et impose sa signature fleurie et hypnotique sur scène.

C’est d’abord une musique qui frappe, electro-techno à la fois gothique et futuriste, beats sourds et BPM moyen, boucles interminables et sensuelles, Irène Dresel apporte un peu de textures et d’ambiances  organiques à un genre parfois trop lisse dans sa brutalité. Pas de panique, les infras basses percutent sérieusement le bas-ventre, la transe est inévitable.

Ancienne élève des Beaux-Arts et des Gobelins, Irène Dresel soigne particulièrement son live. Robes à volants, machines cachées par des montagnes de fleurs, projections rétro-futuristes, les yeux se raccordent sans mal aux oreilles : entre hypnose bicéphale, mélange magique de tech et biologie, dans la veine de Bjork et de son disque Biophilia.

Tu as besoin de calme et de faire le vide pour composer de la musique. Vivre à la campagne te permet-il cela ? Est-ce que cela a modifié ton rapport à la musique ?
Complètement. J’ai habité Paris pendant une dizaine d’années et soudain m’échapper fut une nécessité. J’avais besoin de m’extraire des sollicitations en tous genres. Depuis j’ai un rapport, je dirais, beaucoup plus “pur” à la musique. Je suis vide de tout. À part les poules à nourrir le matin je suis concentrée sur une seule tâche, à savoir : faire de la musique! ;) Mon cerveau est entièrement disponible.

Te prépares-tu d’une manière particulière pour un live ou tu te laisses complètement porter par l’énergie du public ?
Les deux… j’ai beau être préparée, le rapport au public génère une énergie unique. Chaque concert laisse un souvenir, un goût différent. C’est une aventure à chaque fois.

Quel.le.s artistes t’inspirent le plus dans la compil BBX ?
Chaque artiste a sa personnalité. Chaque artiste est inspirante. Pour ce qui est des artistes présentes samedi il y a parmi elles Rag qui est à l’initiatve du projet et qui mixe à merveille avec un bon rythme qui tient au corps et des enchainements super maitrisés, Maud Geffray qu’on ne présente plus et qui a cette délicatesse et cette poésie qui lui sont propres (j’aime le fait qu’elle sourit quand elle joue), et Calling Marian avec ses super mélodies qui restent bien dans la tête!

 

 

En somme, impossible de manquer l’ouverture de l’Act II BBX Dehors Brut et le live d’Irène Dresel. Sortez les barrettes à fleurs et les pantalons vinyls fluo !

INFOS PRATIQUES :

Release Party Compilation BBX, act II : Dehors Brut.
Samedi 1er février 2020
23h-07h

Dehors Brut
Face au 20-22 boulevard Poniatowski
75012 Paris

Billets : ici

 

Chloé

- S’indigne en musique. Fanatique de rock, de folk, de folk-rock, de post-machin et d’indie-truc. Ecrit aussi pour Sourdoreille et Hardies. Twitter : @ChiloeChloe

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*