&

KAF, le road trip queer afro féministe amérique-caraïbe

Kady Diomande et Florence Jotham sont deux femmes queer racisées qui ont monté « KAF », projet queer afro et féministe qui donne de la visibilité aux personnes racisées LGBTQ intersectionnelles d’Amérique et des Caraïbes. En partant 7 mois en immersion auprès des personnes concernées elles souhaitent à la fois améliorer les conditions des voyageurs LGBTQ et raconter les histoires des locaux pour promouvoir la diversité, le respect et l’égalité des genres.

Rencontre.

« Notre projet a germé en mai 2019, il a été pensé a deux . On ne voulait pas voyager pour voyager mais se rendre utile en voyageant.  On a jamais utilisé le terme de vacances entre nous et cela nous vexe quand c’est tout ce qu’on retient de notre projet quand on cherche du soutien. »  Kady et Flow ont tenté de démarcher des associations LGBT pour soutenir leur projet mais la plupart du temps on a surtout essayé de les décourager de partir.

Pourtant celui-ci a du sens, d’autant plus que la plupart des LGBTQ+ ne voyagent pas comme tout le monde. Bien souvent avant de choisir une destination on va se renseigner sur le traitement des minorités, parfois lire des articles en ligne qui nous feront même changer de destination pour assurer notre sécurité ou alors on optera pour une destination dite friendly (Berlin, Mykonos… pour ne citer que les clichés). « Nous souhaitons apporter du contenu informatif, ludique et fun même dans des destinations qui paraissent peu friendly, où il y a tout de même des adresses et activités, où il est possible d’être soi-même ». Ce contenu serait partagé sur leur site internet et dans un guide de voyage auto-produit et dédié à la communauté LGBTQ+ afro et intersectionnelle : hébergements, bonnes adresses, associations, activité testées par Kady et Flow ou recommandées par des locaux LGBTQ+… et si leurs finances le permettent, l’idée d’organiser un char pour la prochaine Marche des Fiertés de Paris avec les associations rencontrées sur place pour porter leurs messages.

@ekayyne

« L’écriture est un support qui nous convient parfaitement, étant d’origine caribéenne et africaine (cultures qui ont de fortes tendances homophobes) on s’intéresse beaucoup aux questions d’identité, à la vie des personnes LGBTQ+, à la condition des femmes, leurs visions des choses, leurs rêves…

En Afrique on peut mourir pour ce qu’on est. La liberté d’être est la valeur qu’on veut promouvoir dans ce voyage. On manque de visibilité et de rôles, de modèles en tant que personnes racisées LGBTQ+, notre projet a pour but de répondre à cela. Nous croyons qu’une prise de conscience d’abord individuelle, à travers la narration d’histoires personnelles, peut faire bouger les lignes dans la reconnaissance des droits humains des personnes LGBTQ+. Ce n’est pas une histoire d’étendard de super héro, on fait quelque chose aujourd’hui qui a du sens pour nous, pour transmettre et démêler le vrai du faux par rapport à ce que les médias disent d’un pays ».

Kady et Flow ont choisi un itinéraire permettant de mettre en avant les personnes racisées queer. Première étape aux États-Unis, sous l’ère d’un Trump de plus en plus virulent envers la communauté queer, où elles rencontreront l’équipe de la Banjee Ball, scène voguing incontournable de Los Angeles. Ensuite direction le Mexique, puis de Cuba et la Jamaïque, étape la plus intrigante du voyage. 159e pays du classement Spartacus Gay Travel 2019, il s’avère qu’en Jamaïque il est possible de bénéficier de visites touristiques pour personnes queer et de même participer à un festival queer. Gros décalage avec la situation locale et de ce qu’on perçoit de ce pays en Occident. Retour ensuite aux États-Unis avec une halte à New York puis direction Puerto Rico, suivie de la Guadeloupe, Trinidad et Tobago, la Martinique, la Barbade, Antigua sur la route des carnavals.

A chacune des étapes, Kady et Flow rencontreront des associations et militants LGBTQ+ ainsi que toute personne souhaitant partager son expérience de vie en tant que personne racisée queer dans les territoires cités plus haut. La force de leur projet tient dans leurs personnalités, Kady est spontanée, audacieuse et facilite les rencontres tandis que Flow est plus dans la retenue, la sagesse et déterminée. « Quand on est ensemble on fait toujours des rencontres insolites, intéressantes. Toujours dans la spontanéité. On a la même philosophie, les mêmes valeurs. »

A l’issue de ce premier voyage l’idée est d’organiser une soirée de remerciement mettant en avant les photographies de leur voyage et de pourquoi pas repartir 3 mois reproduire la même initiative mais cette fois ci en Afrique en Côte d’Ivoire, Guinée, au Gabon, Togo , Sierra Leone, Rwanda et Afrique du Sud. Bref tout un (courageux) programme ! « Si on est fatiguée de voyager d’autres personnes peuvent prendre le relai sur notre site, il  faut que ça puisse vivre sans nous », l’idée d’une plateforme pour voyageurs LGBTQ+ est lancée.

Vous pouvez soutenir leur projet sur Ulule ici et suivre leurs aventures sur instagram et sur leur site

Pour les parisien.ne.s une soirée de récolte de fonds est prévue ce vendredi 27 septembre au Club Trust, 49 rue de Ponthieu, 75008 Paris. DJ set ibiza music et afrohouse au programme ici

Emmanuelle

Caution militante et intersectionnalité de la team, hyperactive touche-à-tout (nous n'avons toujours pas compris quel était son vrai métier), co-fondatrice des soirées Peaches & Cream, DJ à ses heures perdues.

Plus d'articles

Follow Me:
TwitterFacebook

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*