BXL

Queer cinéma et culture lesbienne au Girls Heart Brussels !

On a adoré le Girls Heart Brussels x Pink Screens Festival ! Nous vous en parlions, ici-même, il y a quelques semaines ! Récit de cet extraordinaire week-end bruxellois organisé par la non-moins aimable, Jessica Gysel, fondatrice du magazine Girls Like Us.

Pour sa sixième édition en partenariat avec le Pink Screens Festival, le Girls Heart Brussels fut une belle réussite ! Venues de toute l’Europe, les filles étaient enthousiastes pour ce week-end au programme riche et rythmé !

Marian Lens, militante lesbienne et féministe, propriétaire d’une librairie bruxelloise aux même idéaux entre 1985 et 2001, nous a offert une belle visite du Bruxelles queer. De sa culture bruxelloise infinie, Marian Lens nous a laissé entrevoir  un Bruxelles inconnu au bataillon des touristes : Connaissiez vous la statue Jeanneke Pis ? L’équivalent féminin du Maneken Pis ! Nous avons pu profiter également de ses nombreuses archives de presse lesbienne -le Graal-.

Etant donné la température de ce début du mois de novembre, Jessica a eu l’excellente idée nous emmener au restaurant Les Filles -EVIDEMMENT- à côté de cette fameuse statue, afin de nous réchauffer avant que nous rejoignons en cette fraiche après-midi le Pink Screens Festival !

Organisé par Genres D’À Côté, ce festival de films queer s’étale sur dix jours au cinéma Nova – incroyable cinéma ancien avec scène intégrée pour les performances, comme l’on s’en doute- .

Nous avons eu la chance de découvrir GB Jones, cinéaste canadienne, qui fut l’assistante de Bruce La Bruce sur ses premiers films. Les objets filmiques hyper punk et DIY -on adore <3-  The Troublemakers (1990) et The Lollipop Generation (2008) étaient projetés ! Totalement absurdes, filmés à la fois en vidéo et en Super 8, ils présentent une succession de séquences toutes plus jetées les unes que les autres, extrêmement drôle et relevant du mouvement artistique que l’on appelle le Queercore  – punk + queer – dont fait également partie notre bien aimée Peaches.

Tout aussi réjouissante, la découverte de la série -sans rapport avec la première projection- 195 Lewis -saison 1, disponible sur ce site- réalisée par Chanelle Aponte Pearson. Une série lesbienne mettant en avant les identités noires et queer avec un humour venu en direct de Brooklyn. Avec une direction artistique irréprochable et des personnages bien construits et aux répliques cinglantes, la réalisatrice nous fait découvrir ce milieu de lesbiennes à la fois à 10 000 lieux du nôtre mais dans lequel, on parvient malgré tout à se retrouver via quelques références communes…

Avant de nous diriger à la soirée de clôture du festival, nous avons pris le temps de se délecter chez GRAMM dont le chef vient de recevoir le prix du Jeune Chef 2018 par le Gault et Millau. Inutile de préciser que le menu nous laisse encore pantois et convenait parfaitement avant de danser à la Bodega pour achever ce chouette festival !

MAIS CE N’EST PAS FINI ! Le dimanche, dès 11h, nous nous dirigions vers le marché aux puces de la place du Jeu de Balle avant de filer vers le Wiels, centre d’art contemporain de la ville à la vue imprenable – mais aussi pour l’exposition de Rita McBride-.

Enfin, ce week-end s’est achevé sur une superbe note avec la visite de la Villa Empain, une villa Art Déco comprenant une piscine extérieure qui donnait presque envie malgré la température glaciale. La villa abritait l’exposition Ways Of Seeing soit 39 oeuvres de 30 artistes différents revisitant nos sens et notre perception via tous les médias existants ! C’est un GRAND oui !

Le prochain week-end Girls Heart Brussels aura lieu en avril, on vous tient au courant au plus vite afin que vous vous dépêchiez de prendre vos places !

Photos : Despina Vassiliadou

Angie

Caution bisexuelle de BBX, Angie écrit sur le cinéma et les arts. Mais en vrai, elle aime surtout les paillettes et les sequins dorés. Twitter : @angelinaguiboud

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. Guiboud says:

    Bel article….

Leave a Comment

*