170124_POL_trump-singing.jpg.CROP.promo-xlarge2

TRIBUNE : Petit concentré des effets de l’élection de Donald Trump, et les leçons à en tirer

Cela fait trois mois que Donald Trump a investi la Maison Blanche. Si, depuis la France, sa présidence n’apparaît pas si terrible, la réalité est terrifiante. Je vous propose donc de revenir sur les « accomplissements » de l’administration Trump, pour vous donner une idée de ce qui pourrait nous attendre… si Marine Le Pen arrivait au pouvoir.

La base : les nominations. En plus d’avoir placé des néo-fascistes pur jus (Bannon, Gorka, Miller…) dans son administration, Trump est le King du népotisme. Sa fille est son assistante, son gendre Jared Kushner a été propulsé conseiller spécial à la Maison Blanche… Il a également réussi à mettre à la Cour Suprême Neil Gorsuch, un juge ultra-conservateur et assez jeune, qui pourrait donc faire des dégâts pendant potentiellement trente ans, et notamment revenir sur le droit à l’avortement…

LA mesure phare : interdire l’accès aux US des ressortissants de sept pays musulmans – sept pays qui d’ailleurs ne contiennent ni terroristes connus, ni hôtels Trump, coïncidence ? Puis la mesure a été annulée, a fait son comeback en plus soft, a été annulée à nouveau, grâce aux tribunaux, pas par l’administration elle-même.

LA mesure phare #2 : un p***** de mur avec le Mexique pour empêcher les mexicains qui sont tous des violeurs, des narcos et assassins, de pénétrer le territoire américain et corrompre ses habitants sans reproches (NDLR : je vis au Mexique depuis 6 mois, CQFD).

Droits des femmes et LGBT… La première ordonnance qu’il a signée vise à couper tous les fonds des ONG qui se risqueraient à soutenir l’avortement. Bye bye également aux fonds du ministère des affaires étrangères visant à promouvoir les droits des femmes et au programme lancé par Michelle Obama visant à favoriser l’accès à l’éducation des adolescentes dans les pays en développement. Autre mesure : l’annulation d’une ordonnance protégeant les employés fédéraux contre les discriminations. Il a encore signé en privé une loi autorisant les états à couper l’accès aux deniers fédéraux pour les organisations pratiquant l’avortement –peu importe que le Planning Familial fournisse des tonnes d’autres services de santé.

Il fait chaud ici… A la tête de l’agence de protection du climat (EPA) se trouve un type qui ne croit pas au réchauffement de la planète, et pour refléter la nouvelle politique, le site de l’EPA a été purgé de toute référence au changement climatique. Trump a également donné son feu vert à la construction des pipelines Keystone XL et Dakota Access et prévu d’étendre les zones de forage offshore.

Néo-Gestapo : la police fédérale poursuit toute personne n’ayant pas la peau assez blanche, allant jusqu’à les attendre à la sortie des églises, interrompre l’audience d’une femme demandant une injonction contre son petit ami violent, et arrêter des personnes qui sont théoriquement protégées par le droit fédéral. Trump a également tenté de couper les vivres aux « villes sanctuaires » (villes qui limitent leur coopération avec les forces de l’ordre fédérales concernant l’immigration).

Troisième Guerre Mondiale : le mec s’amuse à provoquer la Corée du Nord pour pouvoir faire joujou avec la bombe atomique. Personnellement, je trouve que moins il y a de timbré.e.s (oui, je vise très subtilement Marine Le Pen ici) qui ont le droit de la faire détoner, mieux on se porte. En attendant il balance des missiles pendant qu’il mange du gâteau au chocolat à son club floridien de Mar-a-Lago –où il a passé la moitié de ses week-ends depuis le début de son mandat, pour un coût aux contribuables qui pourrait aller jusqu’à 25 millions de dollars.

Ah, corruption quand tu nous tiens… Comme Trump a des hôtels partout dans le monde, sa politique étrangère est guidée par ses intérêts financiers. Exemple : il félicite Erdogan pour sa prise de pouvoir, parce qu’il a deux tours en construction en Turquie. Ah et puisqu’on parle d’un dictateur, il vient d’inviter Duterte à la Maison Blanche, vous savez le mec qui assassine à tour de bras son peuple ? Et vous avez deviné, il a un hôtel à Manille.

Bon et puis accessoirement Donald est la marionnette de Vladimir Poutine, sans qui il n’aurait soit dit en passant sûrement pas gagné l’élection, le même Vlad qui aide aujourd’hui Marine et dont le pays est un modèle de respect des droits de l’homme.

Je m’arrête là parce que j’ai une vie et que la liste est beaucoup trop longue, mais à ceux qui disaient que Clinton et Trump c’était « the lesser of two evils », franchement, je n’ai pas plus intelligent à dire que « Are you fucking kidding me ?!!! ». Si vous lisez Barbieturix, soit vous êtes queer, soit vous avez des ami.e.s queer alors s’il vous plait, pas d’atermoiements de privilégié.e, le 7 mai on va voter et on va pas voter blanc parce que sinon tous nos concitoyens qui ne le sont pas (blancs donc, super jeu de mots) vont se prendre une sacrée claque et les droits de l’homme à l’échelle mondiale avec.

 

Hannah

Hannah est myope et adore la photo (elle en prend même), le ciné, et lire des livres. Elle admet sous la torture une faiblesse pour Gromit et Federer mais fond devant du Lindt aux noisettes.

Plus d'articles - Website

Leave a Comment

*