DSCF2426

Girls heart brussels : récit d’un week-end entre filles à Bruxelles

Quartier Saint-Gilles, Place Louise à Bruxelles. Je pense à Stromae et son clip. C’est cette chanson qui m’avait donné envie de me rendre un jour à Bruxelles ( je sais, so cliché) mais je n’avais jamais vraiment eu une occasion. Ça, c’était avant que Girls Heart Brussels organise un troisième week-end de visite de la ville.

Le but: mettre en avant le Bruxelles lesbien, le Bruxelles queer, et il faut le dire, le Bruxelles cool. Rétrospective d’un week-end enrichissant sous le signe du Pink Screens Festival, durant le mois de novembre dernier.

Tout a commencé ce vendredi soir de novembre au Beursschouwburg, un centre culturel bruxellois qui accueille depuis quelques années des festivals d’art, de cinéma et de ( très bonnes) soirées.  C’est dans ces lieux que Jessica Gysel, une sémillante trentenaire à l’accent flamand à l’initiative du projet Girls Heart Brussels, nous présente le programme d’un weekend fort prometteur.

Si le nom de Jessica Gysel vous dit quelque chose, c’est parce qu’elle est la fondatrice du renommé magazine Girls Like Us. C’est pour faire découvrir le Bruxelles qu’elle connaît, le Bruxelles riche de son histoire militante lesbienne et féministe et artistique qu’elle a lancé ce concept. En partenariat avec l’office du tourisme de la ville, elle a pu organisé un troisième week-end, qui ne sera pas le dernier, on vous le promet.

Le lendemain matin, un bus vient nous chercher au Jam Hôtel pour nous emmener faire une petite visite du Bruxelles lesbien. Notre guide s’appelle Marian Lens. Militante lesbienne et féministe, elle a été libraire de la seule et unique librairie lesbienne que la ville ait jamais eue : Artémys. Hélas, la librairie, ouverte en 1985 a fermé ses portes en 2001. La visite dure deux heures et me captive ; je me prend à rêver – déjà- qu’un week-end du même type s’organise à Paris.

Il fait froid à Bruxelles mais la chaleur des lesbiennes et bies de la visite compense. La visite guidée nous permet de découvrir un autre Bruxelles et d’apprendre à connaître son passé alternatif à travers ses bâtiments et les anecdotes parfois croustillantes de Marian Lens.

Dans le week-end est aussi compris des séances pour le Pink Screens Festival, l’occasion de voir des films queer de qualité et un notamment un film complètement barré : Women who kill. L’histoire d’une nana, de son ex et de sa nouvelle copine serial Killeuse. On ne vous en dit pas plus, le suspense est délicieux.

Le soir, nous assistons à une performance de Boychild au Beursschouwburg: “You sad Legend.” Et c’est enfin avec cette soirée de clôture du Festival que se termine la journée, toujours dans ce même très beau lieu : le BSB. Tout Bruxelles est là, enfin presque, sur le rooftop du bâtiment. L’ambiance chaleureuse et ma pinte de bière me réchauffe doucement.

Pour la dernière journée, Jessica nous emmène au musée Wiels visiter l’expo d’Elena Almeida avec une guide privée. L’immense centre d’art accueille des artistes qui sortent des voies d’expression traditionnelles. Nous sommes là pour une visite guidée privée de  l’exposition de l’artiste Elena Almeida : une figure majeure de la performance et de l’art conceptuel. On se sent fortement privilégiées.

Puis direction la villa Empain, une villa art déco pour notre dernière visite et c’est rapidement avec une certaine nostalgie que le week-end se termine.

Bilan : ce week-end fut placé non seulement sous le signe de la culture lesbienne et queer mais aussi sous le signe de l’art. Une façon subtile de nous rappeler que l’art sera toujours un moyen d’expression privilégié des minorités sexuelles. C’est d’ailleurs le point fort de Girls Heart Brussels : la conscience que le militantisme est intimement lié à l’art.

Du coup on en redemande, et ça tombe bien, le prochain week-end aura lieu du 21 au 23 avril 2017. L’occasion, en plus, de visiter la ville sous le soleil !

 

 

Sarah

Sarah parle de cul et d'amour mais aussi de bouffe vegan, de genre et de féminisme. Passion vélo et gingembre addict. Nouvellement vidéaste, elle espère flooder la toile de sa vision du porno. Twitter : @sarahdevicomte

Plus d'articles

One Comment

  1. Manon says:

    Bonjour,
    Après avoir lu le récit de votre we, je suis intéressée pour participer au prochain avec ma copine au mois d’avril 2017.
    Comment dois-je procéder?
    Merci d’avance.

Leave a Comment

*