10402816_875188002512660_4161051159198753525_n

La nuit des lanceuses : le 28 janvier à la Gaité Lyrique

Et si la relève de Berlin, Manchester et Detroit se trouvait tout simplement là, au Sud de la Méditerranée ? La Gaîté Lyrique met à l’honneur l’électro féminine arabe avec une nuit spéciale du festival des Lanceurs d’alerte.

Les mouvements du Printemps arabe ont vu émerger une scène électro/techno des plus excitantes. Et comme si être un artiste électro dans une société traditionaliste ne suffisait pas, ce sont les femmes qui, face au patriarcat, incarnent ce changement. La soirée accueillera quatre djs, Missy Ness, Deena Abdelwahed, Nur et SkyWalker, accompagnées de deux vidéastes, Nurah Farahat et WAF.

[Missy Ness - مسي ناس - DJ SET]

Se définissant comme « DJ, agitatrice, Globe-trotteuse », Inès aka Missy Ness symbolise toute la richesse d’une génération élevée entre les deux rives de la méditerranée. Parisienne de naissance, Tunisienne d’origine, l’artiste choisit d’aller enrichir ses accointances Techno, Drum’n'bass et Jungle auprès des musiciens du pays d’origine de ses parents. En ressortent des sets injectant un peu d’orient dans la musique mondialisée, ou un peu de mondialisation dans la musique orientale, c’est selon.

[Deena Abdelwahed (Feat. WAF) - LIVE 360°]

Pur produit de la scène Tunisoise, Deena Abdelwahed se tourne rapidement vers la musique électronique et rebrousse le chemin de Missy Ness pour signer chez les inévitables Infiné et s’installer en France. C’est néanmoins toujours avec un oeil sur l’actualité culturelle et sociale tunisienne que la musicienne écrit tranquillement son histoire musicale avec un premier EP à paraître début 2017, et surtout un live avec des projections à 360° réalisées par son amie WAF pour cette Nuit des Lanceuses d’alerte.

[ nur - (Feat. Nurah Farahat) LIVE 360°]

Autre symbole des soulèvements à l’oeuvre dans dans le monde arabe : l’Egypte qui a vu émerger des artistes telles que Nur. Résidant désormais chez les voleurs de Pierre de rosette -le Royaume-Uni – Nur y apprend et y questionne le rapport musical de l’humain à la machine. Des machines avec lesquelles la relation se passe plutôt bien car c’est avec leur aide qu’elle vient mêler musique concrète, arabe et électronique pour un ménage à trois auditif live que pimenteront les projections à 360° de la grande salle de la Gaîté Lyrique.

[ SkyWalker - DJ SET]

Au risque de décevoir ceux d’entre vous qui sont plus portés sur le sabre laser que la boisson, la palestinienne Sama Abdulhadi aka SkyWalker n’a jamais vu un seul épisode de Star Wars. Pourquoi ce nom alors? Tout simplement parce qu’en arabe, Sama signifie « Ciel » et que son père buvait exclusivement du whisky Johnny Walker, CQFD. Elevée en Cisjordanie, Sama s’illustre en devenant lau sein des scènes Techno de Beyrouth et Londres pour finir au Caire où elle oscille actuellement entre design sonore pour le cinéma et composition de musique pour son projet personnel.

Pour plus d’informations sur le Festival des Lanceurs d’alerte à la Gaîté Lyrique

Evenement Facebook.

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

Leave a Comment

*