ClitoUneFinale

Quand le clitoris en 3D déchaîne les passions…

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, on vous annonçait que la chercheuse indépendante française Odile Fillod avait modélisé le premier clitoris à échelle réelle et en 3D. Pour aller plus loin, elle avait mis le modèle en ligne, téléchargeable et libre de droit, afin de permettre à n’importe quelle personne ayant accès à une imprimante 3D de fabriquer un exemplaire. Une aubaine pour les professeurs de SVT, afin d’illustrer plus concrètement leurs cours, car le clitoris est souvent mal représenté, voire absent, dans les manuels scolaires.

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes (HCEFH), dans son rapport relatif à l’Éducation à la sexualité, faisait d’ailleurs part de ses préoccupations en ces termes : « Il est urgent de généraliser l’éducation à la sexualité, partie prenante de la construction des jeunes en tant que citoyen.e.s ».

Aujourd’hui, le corps enseignant s’est emparé du sujet et le fichier permettant de réaliser l’impression circule sur des sites de ressources pédagogiques (comme sur le site svt-egalite.fr).

Jusque là, tout va bien, et on ne peut qu’applaudir le travail d’Odile Fillod. Outre sur le plan anatomique et scientifique, sa démarche prend une toute autre dimension, car elle permet d’ouvrir le débat sur plusieurs sujets souvent tabous : le plaisir féminin, la déconstruction des stéréotypes, l’excision, les personnes intersexes…

Mais voilà, Odile Fillod a pénétré le sacro-saint environnement de l’Education nationale, de nos chères petites têtes multicolores, et s’attire donc à présent, les foudres des adeptes de la Manif pour tous et autres bien pensants réactionnaires, notamment sur les réseaux sociaux.

 

 

 

Les commentaires sous les articles reprenant cette information sentent également bon la naphtaline : « La raison d’être et la vocation des organes génitaux féminins, c’est de faire des enfants. Le plaisir, c’est un détournement de leur fonction. On devrait plutôt enseigner aux élèves à respecter cette matrice de vie et non pas leur dire comment en tirer le plus grand plaisir. » #CQFD

Qu’on rassure ces braves gens, le clitoris 3D n’est pas du tout obligatoire dans les cours de SVT, il ne sera pas non plus imposé sur la liste des fournitures scolaires, la société ne va pas s’effondrer et, soyons réalistes, il sera très certainement peu utilisé en pratique, surtout vu le faible nombre d’heures de cours consacrées à l’éducation sexuelle, et dépendra au final de l’initiative personnelle de certains enseignant-e-s.

Par contre, j’en veux bien un pour décorer mon salon. C’est les enfants (ceux sortis de ma « matrice de vie » !!!) qui vont être contents !

Marion

Marion aime les mots sexy et/ou complexes, construire (sous la torture) des responsive sites et frimer en tweetant des citations de Rainer Maria Rilke tout en regardant The Walking Dead. Twitter : @RainbowGirl007

Plus d'articles

3 Comments

  1. timide says:

    Je ne vois pas pourquoi il n’y aurait que ceux qui font de la 3D qui auraient la possibilité de “sex primer” !?!

    Par ailleurs, on aurait préféré un BBX un peu plus attelé à nous rapporter des propos positifs et constructifs sur le sujet plutôt que des RT qui sont sans intérêt. C’est bien connu …

  2. Laurianne Espinadel says:

    Si on a pas une imprimante 3D sous la main, on peut l’acheter quelque part ? C’est un objet à faire passer en festival LGBT ça *.*

  3. CatWoman says:

    Bonjour,
    J’ai téléchargé les plans en 3D et je viens d’en commander un chez un imprimeur 3D en ligne. Cadeau pour l’anniversaire de ma chérie, super impatiente de voir le résultat !

Leave a Comment

*