orlando06

Poème : “J’aimais, mais d’Orlando”

Commenter et partager l’actualité en poème, c’est le pari de Thomas Deslogis. Aujourd’hui, quelques rimes en hommage aux victimes d’Orlando.

J’aime.

Et ce avant d’être un des tiens
D’être un des siens, des miens aussi ou même

Un citoyen. J’aime

Et n’y peux, pardon,
Et n’y Veux rien, j’aime sa dégaine
Elle est d’mon sexe et je la kiff’
Et ce avant
D’être citoyenne.

Pendant c’temps là « Pour tous »
Mais Contre moi ça manif’,
Ça politise, ça ostracise extrême,
Ça prie, ça pisse.

Et puis soudain ça berne
Son drapeau. Ça baisse un temps
Son petit dos avant qu’reprenne
Un citoyen anti-moi, ce terreau. J’aim-

ais mais j’étais, un beau jour,
À Orlando.

 

Thomas Deslogis

 

 

Leave a Comment

*