tumblr_n9febm2SCj1s1mivko1_1280

LezGirls : un réseau social pour les femmes

La toile pullule de site de rencontres en tous genres mais y’en a-t-il vraiment pour tous les goûts? Gayvox est envahi de mecs hétéros, il faut maîtriser un peu l’anglais pour OkCupid, posséder un smartphone pour Tinder, et au final, il n’y a rien pour les meufs, exclusivement elles. Ce n’est pas une nouvelle si étonnante d’ailleurs. Puis Nathalie Erb est arrivée avec un concept : un réseau social de rencontres pour les femmes. Le site internet vise une tranche d’âge souvent oubliée de ce type de sites, les 35 ans et plus. Rencontre.

BBX: Peux-tu présenter LezGirls dans les grandes lignes?

Nathalie : Je travaille sur le concept de Lezgirls depuis quatre ans. J’ai dû créer six versions avant de mettre en ligne le 24 décembre dernier la version qui me paraissait la plus aboutie. J’ai suivi de près les évolutions du Web, c’est pourquoi j’ai voulu créer un site de partage, de rencontres et d’informations. Le site est sans cesse en évolution et le sera continuellement. Car rien de mieux que la remise en question permanente. Il va évoluer avec de futurs partenariats, de futurs parrainages de soirées et de nouvelles rubriques. Je souhaite également développer l’aspect artistique (en mettant en lumière certains artistes, lieux, ou événements) qui nous paraissent importants.

Pourquoi t’es-tu lancée dans ce projet?

J’avais envie/besoin de créer un support vivant et interactif… Une sorte de synergie entre mes passions et mes différentes casquettes que sont le graphisme, le design, le Web et la communication médias. Auparavant, il m’est arrivé de m’inscrire sur des sites de rencontres (meetic, attractive world…) et je n’ai rencontré que quelques personnes qui sortaient du lot, souvent après de longs échanges standards ou via de chats qui ne fonctionnaient pas… Du coup j’abandonnais. J’ai voulu également créer un support où l’on puisse s’enrichir… de par l’activité culturelle triée sur le volet, mais également pouvoir prendre le train en marche en rappelant des lectures, films ou expositions incontournables dans la vie d’une lesbienne bien dans sa peau !

As-tu ressenti une forte demande de la part des femmes qui aiment les femmes ? Et pourquoi un réseau social ?

Ce site s’adresse aux femmes situées dans une tranche d’âge de 30 à 65 ans. Cette cible est plus difficile à contenter (je peux en témoigner puisque je suis en plein dedans, j’ai 45 ans). L’aspect actualités culturelles, médias et sociétés y sont incontournables. Y avait-il une demande… je le pense oui. Déjà la mienne ! Ensuite quand je regarde les statistiques d’inscriptions, nous avons effectivement beaucoup plus de personnes qui se trouvent dans la tranche 35/45 ans… Et je nous en félicite. Car c’est exactement ces personnes que je voulais toucher. Celles qui me paraissent les plus exigeantes. Celles qui se retrouvent dans un parcours de vie, généralement établies socialement mais qui n’aiment pas ou qui ne veulent pas faire forcément la démarche de pousser la porte d’un bar ou d’un lieu lesbien pour rencontrer des femmes.. Celles également qui n’ont pas le temps de le faire.

Nous essayons de créer un support qui puisse répondre à une attente un peu différente d’un simple site de rencontres. Lezgirls.fr mettra sans doute aussi plus de temps à se développer en terme de fréquentation et d’inscriptions car je mets un point d’honneur à valider chaque demande d’inscription. Lorsque la demande est validée la personne a accès 30 jours gratuitement à tout le contenu du site.

J’ai préféré aborder l’aspect « rencontre » différemment. A défaut d’organiser des vernissages ou des mises en lumière d’artistes, où les femmes se retrouveraient et se rencontreraient, j’ai imaginé créer cet espace virtuel afin qu’elles échangent autour de leurs goûts personnels. D’une couleur, d’un tableau, d’une musique qui pourrait les lier et déclencher le premier mot à défaut du premier regard.

Êtes-vous nombreuses dans l’équipe?

Nous sommes pour le moment 5 femmes. Je m’occupe de la partie Web Design, conception graphisme et promotion du site sur les réseaux. Je poste également des articles dans LEZ MAG, notre partie magazine. A cette rubrique collabore également Mélina Farine, photographe plasticienne de formation très talentueuse établie à Metz , qui apporte une touche artistique au contenu LEZ MAG. Ma compagne Anaïs s’occupe, elle, de LEZ ATTITUDE, une rubrique décrivant des situations « lesbiennes » auxquelles nous avons toutes été un jour confrontées. Le tout sur un ton à la Carry Bradshaw, décalé et léger. M’ont rejointe également Valérie et Candice vivant à Genève. Valérie, ayant un cursus MBA, intervient en tant que Conseil dans la promotion marketing/communication pour le site et assure un relais promotionnel dans la partie Sud/Est beaucoup plus active en terme d’organisation de soirées lesbiennes ; d’ailleurs nous avons parrainé la dernière soirée « PAYS TON EINS » organisée dernièrement par le collectif très dynamique OG Community à Annecy.

Et puis enfin, Candice Solere, blogueuse et auteure de récits érotiques très efficaces ;-) . Nous venons d’ailleurs de mettre en ligne le 1er récit érotique en version audio qui plaît beaucoup. De nombreuses histoires mises en lignes de la sorte sont en projets ainsi que des partenariats avec des prestataires comme B-SENSORY créée par Christelle Le Coq. Son idée de créer une application de lecture et un Little Bird, un sextoy synchronisé via Bluetooth m’a ébloui. En plus il met également en lumière le parcours difficile de l’entrepreneuriat au féminin si compliqué en France….! J’aime les idées novatrices et je souhaite pouvoir présenter des choses un peu différentes sur Lezgirls.fr comme B-SENSORY.

Est-ce que tu sors? Si oui, où sors-tu?

Je ne sors pas beaucoup. En même temps à Metz, il n’y a pas de bars lesbiens, ceci pour situer. Et les quelques lieux homos se comptent sur les doigts d’une main. D’autant plus qu’ils sont essentiellement plutôt gays que lesbiens. Aussi les sorties se veulent essentiellement culturelles (expos, vernissages concerts,) heureusement nous avons une équipe culturelle à Metz, qui se bat pour pérenniser une programmation dirigée vers l’ouverture. Je pense notamment à mes deux amies Michèle Paradon de l’Arsenal, en charge de la programmation depuis plus de 20 ans et qui a largement contribué au prestige du lieu, et de Myriama Idir qui agit à la BAM (Boîte à Musique) plus orientée musiques actuelles.

Quel est ton féminisme?

Mon idée du féminisme est d’avoir une attitude masculine dans un corps de femme. Avoir les mêmes libertés que les hommes. D’ailleurs je fume le cigare cubain !!! :-) . Je trouve que fumé élégamment, il accentue la féminité d’un être. Cela peut être très sexy et suggestif…

Quelle est la vie idéale pour toi?

J’aspire à pérenniser ma relation actuelle.Me poser définitivement avec Anaïs. Malgré nos 23 ans d’écart d’âge, nous nous complétons magnifiquement. Donc mon idéal de vie est ce que je vis actuellement en réussissant à vivre de mon projet Lezgirls.fr. Développer ce réseau, faire des rencontres enrichissantes, voyager, découvrir…

Pour s’inscrire, c’est ici.

Sarah

Sarah parle de cul et d'amour mais aussi de bouffe vegan, de genre et de féminisme. Passion vélo et gingembre addict. Nouvellement vidéaste, elle espère flooder la toile de sa vision du porno. Twitter : @sarahdevicomte

Plus d'articles

9 Comments

  1. timide says:

    Bravo !!!!

  2. ERB says:

    Merci pour vos encouragements ! ;-)

  3. howimet says:

    projet intéressant avec du potentiel !

  4. Une belle aventure qui commence !

  5. Bernache says:

    Excellente initiative !
    Je n’ai pas réussi à me connecter sur Lezgirls.
    Pouvez-vous donner un lien valide ?
    D’avance, merci.

  6. Morgan says:

    Je trouve que le projet à l’air génial mais je n’arrive pas accéder au site, existe-t-il toujours ?

  7. howimet says:

    Le site n’existe plus. Il n’a pas eu le succès escompté et a fermé assez tôt finalement

  8. Carine says:

    Je n arrive pas a acceder au site de Lezgirls. Pouvez vous m’indiquer le bon lien.
    Merci

Leave a Comment

*