Jamie Burke

L’HIVER #03 / PARIS SANS VALENTINE, LING FOR EVER

Chaque jeudi, une playlist BBX pour affronter le mauvais temps intérieur, concoctée avec (presque) amour et dévotion, acharnement et plaisir buccal.

Tous les ans, le 14 février résonne comme une mauvaise blague. Une vieille anecdote qui n’fait jamais rire personne. Les restaurants se réservent. Les magasins se remplissent d’hommes-cis prêts à tout pour se racheter. De bonnes ménagères parées pour la grande nuit, nuisette en satin sous le bras, cœurs en chocolat dans les yeux. On va s’aimer, on va baiser, on va oublier, qu’hier, on s’engueulait. On s’aime alors, comme au premier jour, sur un gros billet, on dévale les escaliers presque plus pentus, du désir et de l’engament. On se demande en mariage. On s’érige en âme-sœur. D’un coup d’un. Bim. « JE T’AIME. Je t’adore. Je me meurs d’amour. Ne peux vivre sans toi. Si tu t’en vas, je me tue. Si tu n’m’aimes pas, j’respire plus ». L’enfer sur terre. Et les 15 février violences. Les sentiments en décalcomanie, vite effacés, à l’eau, frottés à l’éponge ; côté vert ; côté qui arrache ; des larmes ; des lendemains quotidiens, qui enfoncent de toutes leurs griffes, ta tête dans l’évier ; les bagues minaudées, qui s’écharpent plus de t’prouver leur bonté ; parce que les 15 février piquent à l’amour ; sick ; pour toujours. Alors oui, Paris Sans Valentin. Paris Sans Valentine. Au lieu d’faire mine, de s’promettre des clopinettes.

Hier, une belle dame s’en est allée. Le thermomètre affiche – 21. Linkoban, rappeuse danoise de notre cœur, s’est éteint après une courageuse lutte menée contre cet enfer de cancer. Ling, tu seras ma Valentine du jour. Bon voyage par là-bas. « Oh oh », j’ai l’jour tout froid. Et l’cœur tout penaud. Ling FOR EVER.

Puis dans les actus, on remercie les Hyphen Hyphen pour le p’tit bonheur qu’ils nous ont offert samedi dernier, en dépoussiérant la scène des Victoires de la musique d’une belle Révélation Scène complètement jouissive. On les embrasse entre trois p’tites larmes. Musique.

photo : Jamie Burke

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. Bonsoir Adeline,
    Félicitation pour vos choix musicaux ! Limite musique expérimentale,
    pas le même âge mais… on adooorre.
    Bisou.
    Chantal

Leave a Comment

*