2-1

Le coeur et le cul #3 : “Je me sens bien avec elle mais je m’ennuie au lit”

Nostalgiques de la rubrique sexo du magazine Girls, Barbi(e)turix propose désormais ses conseils avisés. Aujourd’hui, pour notre troisième lettre, nous parlons insatisfaction sexuelle avec notre lectrice Sophie.

Chère Barbi(e)turix,

J’ai rencontré ma copine, appelons la J., il y a un peu plus de huit mois, par une amie commune. Dès le départ, notre relation n’a pas été placée sous le signe d’une sexualité débridée. C’est quelqu’un de terriblement affectueux, sensible et attentionné, mais ce n’est pas “une folle du cul”. Elle m’apporte une écoute et une tendresse que je n’ai jamais eues, et notre complicité est incroyable. Je me sens bien avec elle mais, pour la faire courte, je m’ennuie un peu au lit…

Avant elle, j’ai multiplié les aventures d’un soir. Je me suis beaucoup amusée. J’ai également eu une amante plus âgée, déjà en couple, avec qui j’ai expérimenté beaucoup de choses, notamment des pratiques un peu extrêmes, des jeux de domination/soumission. Nous nous sommes vues régulièrement pendant deux ans, jusqu’à ce que je rencontre J.

Je ne sais pas si c’est le fait d’être en couple qui me bloque, ou si J. me parait trop “prude” pour oser des choses qui sortent de l’ordinaire. Je n’arrive pas nous extirper de cette sexualité classique que nous avons depuis que nous nous connaissons. J’ai peur de la choquer. Je suis tellement persuadée qu’elle n’est pas “branchée sexe” que je ne tente même pas d’améliorer nos rapports. C’est comme si j’avais besoin d’être dans un cadre transgressif pour avoir une sexualité épanouie avec une amante ou avec des inconnues… Comment faire conjuguer vie de couple et sexualité débridée ?

Sophie,

Chère Sophie,

Commençons par le verre à moitié plein. Tu as beaucoup de chance d’avoir à tes côtés J. dont la douceur et la tendresse semblent te rendre en partie heureuse depuis plusieurs mois. Chacune ne considère pas la sexualité comme une part importante voire essentielle d’une relation amoureuse. Cela semble être le cas de J. et si je lis à travers tes lignes, votre sexualité que l’on pourrait qualifier de trop sage à ton goût pourrait être un motif de rupture.

Soyons claires : il y a des modalités d’accommodement à trouver que tu n’as pas à discuter dans une relation seulement fondée sur le sexe. Pour la faire courte, le principe du plan cul étant fondé sur le plaisir, un plan cul un peu miteux peine-à-jouir ne risque pas de durer longtemps. Tes relations précédentes étaient donc plutôt douées sans que tu n’aies malgré tout jamais eu envie de passer au stade supérieure d’une relation amoureuse.

Même si je peux comprendre que tu aies peur de la choquer ou peut-être même de la faire fuir, la situation me semble difficile à faire évoluer sans lui en parler ou du moins lui suggérer tes attentes.  Si aborder de façon ouverte la question te semble difficile, tu pourrais la faire évoluer en lui expliquant que tu as une envie particulière que tu aimerais bien expérimenter avec elle lors de votre prochain rapport. Ne commence pas immédiatement pas le double gode ceinture sans lubrifiant, l’idée n’étant pas de la faire fuir. Vous pouvez commencer par des massages et des yeux bandés avec un foulard dans l’esprit Fifty Shades. Rien de bien effrayant.

Tu pourras déjà sentir si finalement, elle n’est pas aussi «coincée» que ce que tu penses. Il est possible qu’elle soit, elle aussi, soulagée que tu prennes le problème à bras le corps. Vous pourrez petit à petit évoluer vers ce que tu appelles une sexualité débridée. La littérature érotique peut également être un moyen de l’éveiller en douceur sans l’effrayer. Les libraires de la Musardine à Paris peuvent être d’excellents conseils sur le sujet.

C’est aussi possible qu’elle ne soit pas réceptive et que ton premier jugement d’une J. trop prude se vérifie. Tu ne serais pas la première qui décide d’équilibrer sa vie intime avec une amoureuse trop douce à ton goût et une amante qui relève le reste. A toi de voir si tu te sens capable de jongler entre ces deux vies sur le long terme.

Bien à toi,

Marie B.

 

 

Marie B.

Accro au Scrabble, aimant les rousses façon Faye Reagan, Marie affectionne au moins autant la politique que les romans fin de siècle.

Plus d'articles

2 Comments

  1. Ella says:

    Je ne suis pas sure que la solution soit de trouver une amante plus débridée qui t’apporterait le côté débridé que tu recherches.
    Je pense évidemment que la seule option est de discuter avec ta copine. Plusieurs raisons peuvent expliquer son attitude face au sexe : soit elle n’est effectivement pas très portée sur la chose, ce qui ne veut pas pour autant signifier qu’elle refuserait de tester de nouvelles choses, seulement qu’elle n’en sera pas l’initiatrice. Autre chose : est-ce sa première relation avec une femme ? A-t-elle eu autant d’expériences que toi auparavant ? Face à une partenaire que l’on sait assez expérimentée, on peut parfois être timide, se reposer inconsciemment sur elle, manquer totalement d’esprit d’initiative, par peur du ridicule, peur de mal faire, peur que ca ne lui fasse pas plaisir.
    Tout ca pour dire que ta copine n’est peut être pas si “prude” au fond, mais qu’elle n’ose peut être pas, ou n’a pas idée. Et que quand bien même elle serait moins débridée que toi, il faut une première fois à tout, ca lui plaira peut-être, le tout est de lui en parler !

  2. Artemisia.g says:

    Bien sûr que ça vaut toujours le coup d’en parler ensemble, en faisant bien attention à ce que cela ne sonne pas comme un reproche mais plutôt comme une tentative d’évoluer à deux. En partant de ce que ton ressenti et en lui laissant beaucoup d’espace pour s’exprimer le plus sincèrement possible. Après, s’il se confirme que le sexe c’est pas trop son truc, cela peut signifier que c’est une personne qui se situe sur le spectre de l’asexualité, tout simplement, et non pas qu’elle soit “prude” ou “coincée”. Si c’est le cas, vu que tu sembles beaucoup aimer cette personne et votre relation, je ne vois pas pourquoi partir tout de suite sur une rupture. Peut-être que le couple libre ou la polyamorie seraient des configurations à explorer (je ne perso pas très fana des amantes dans le placard et du Don’t Ask Don’t Tell, mais bon).

Leave a Comment

*