Heartbeats_(film_2010)

PLAYLIST : L’AUTOMNE #2 / MOI J’AIME LES GARÇONS PUIS LES FEUILLES MORTES DE L’AUTOMNE

Chaque semaine, une playlist BBX pour affronter le mauvais temps intérieur, concoctée avec (presque) amour et dévotion, acharnement et plaisir buccal. Play.

Moi j’aime les garçons, puis les feuilles mortes de l’automne. Pas pour vous faire chier. Ni pour faire jazzer. Pas pour faire râler ni pour dégoûter. Pas non plus par mode ou envie de la langue te faire tirer. Pas pour faire celle qui s’dérobe. Mais par envie. Ou simple état de fait. Par habitude aussi, constat d’une réalité presque sujette à la lumière. Parce que les garçons ont cette douceur et cette distance, qui me font fondre le cœur. Parce qu’avec eux, il n’y a pas de mot amer, pas de sentiment reproché. Parce que les garçons me rendent un peu con. Aussi. Quand je les regarde danser, et se trémousser sur du r’n’b de mauvais goût. Puis parce que même saouls, ils sont les reines. Pas des princesses un peu vaines. De vraies étoiles qui brillent même dans le gris. Puis parce que les garçons sont francs. Les garçons sont un peu bruts. Racontent ce qu’ils ressentent avec les mains avec les corps. Racontent leur manque d’envie, rabaissent les regards, menton levé sans apathie sans pleutrerie. Parce qu’ils savent, un peu mieux que les filles, quand ils aiment quand ils n’aiment pas. Les garçons, ils brisent les ronces, les garçons, tout court, ils foncent. Dans les murs. Les portes fermées. Sans ornements, mais pas non plus. Sans passer par derrière. Enfin si. Mais par le bon derrière. Celui qui plaque au mur. Pas celui qui laisse incertain. Le derrière qui fait ce qu’ils sont. Pas celui qui ruine les regards des filles. Non non non. Les filles-fumée. Même si les filles-bijoux. Les filles-poussière. Les filles trop fières. Parfois. Dont le bla bla est sans éclat. Dont les voix sont sans émoi. A force d’user le verbe, à en dev’nir acerbe. Minaudent sans s’épancher. Réservant leur place, sans s’engager. Se gardant sous le coude, à trop prêcher. Bla bla bla. Moi, j’aime les garçons qui aiment les garçons. Sans sentiments, sans attraction. Sans inhibition aussi. Avec la sagesse des bas-fonds. Avec l’amour des gens un peu ronds. Parce que les garçons sont comme des feuilles mortes. Celles de l’automne, les flambantes, les rouges-sang. Pour un sou pas monotone. Les feuilles qu’ont trop valsé. Tombées de l’été, toujours vibrantes, toujours dansantes. Les feuilles-magie, dignes et lumière. Que l’on préfère à la verdure. Parce que le charme, sans fioriture.

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

4 Comments

  1. Artemisia.g says:

    Ben qu’est-ce qui se passe tout à coup? BBX nous avait habituées à moins de stéréotypes de genre complètement éculés? WTF?

  2. timide says:

    Merci BBX distributeur de grrrow k’S !
    évidemment, nous serons toujours plus des garçons que des feuilles mortes de l’automne. :P

  3. Adeline says:

    Timide = <3
    Artemisia.g = un bisou sur ton front, pour un peu de second degré spécial saison automnale ;)

  4. Venusia.g says:

    Artemisia.g je te propose donc de réécrire l’article puisque apparemment celui là est trop stéréotypé. Bonne chance et bon courage. J’attends ton papier ce soir 17h sur mon bureau.

Leave a Comment

*