bardot

PLAYLIST : L’été, les filles et la musique #3

Chaque semaine, Josiane aux platines du camping des Flots Gris te concocte une sélection de 20 titres bouillants pour t’accompagner le long de ton chemin de croix estival et animer tes apéros, barbecues et autres amusements de bouche en tous genres. Le tout accompagné de quelques pérégrinations philosophiques de PMU. De souvenirs de tes idoles en vacances. Arrosé d’un peu de Campari. Et d’une dose de jus d’chaton. xxxx. Aïe aïe aïe, août, ça pique un peu ! PLAY !

Si pour certaines les vacances s’achèvent avec amertume, pour d’autres, joyeuses et optimistes aoutiennes, elles ne font que commencer. Quoi de mieux que de partir quand tout le monde est rentré, l’esprit maussade et mal apprêté, jamais vraiment prêt à reprendre du mauvais pied rythme scolaire et métros, boulots, dodos gris de l’indien d’été à bientôt passer. S’évader quand le film est presque fini, le soleil et les folies caniculaires rangés dans le fond d’une valise qui vieillit. Les cocktails sans lendemain oubliés dans un coin de mémoire de force tassée. Plonger ses pieds dans l’eau alors même que les copines pestent contre trois grains de sable dans un coin de poche encore planqués, les larmes aux yeux et le coeur même pas rassasié. Baigner sa peau de rayons UV bien mérités alors même que les portes du RER sonnent là bas tout en haut, que les asperges s’égouttent le front, que les sardines ne font plus front, encore une fois pressées, l’éternel recommencement de pré-rentrée, comme de pauvres citrons. Il y a une vie après le 15 août !

Et tout un tas de bonnes ondes musicales pour s’éclater l’cerveau ; s’emballer le jour se faire du bien ; se déballer le corps pour trois fois rien ; se noyer le coeur sans crier gare ; attendre, affamées de soi, derrière les buissons qui craquent un peu, sans perdre de temps, les nuits blanches, les regards qui tranchent ; s’étendre sans saigner, imaginer loin, ne pas oublier ; derrière les buissons qui craquent un peu, s’égarer ; sensibles et magiques, les rêves sans raison, sursauts de criquets fripons ; sans chaînes, se noyer ; dans la semence rassemblée, des nuits d’été qui s’étouffent ; derrière les buissons qui craquent un peu, sans oublier, puis sans saigner.

Bim Bam Boum. PLAY donc.

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. timide says:

    … Merci Josiane ! :P

  2. Culture Gay says:

    Bravo pour cette playliste super sympa. Un gros coup de cœur pour “Tsunami-Addiction — MENSCH -COSMOPOLITAIN” et cette voix hypnotisante. Merci !

Leave a Comment

*