Cabaret-Sauvage21

ZOOM SUR LA WET FOR ME – PRIDE ÉDITION #2 : MORELLO / BUTCH / VON KAATZ

Cette année, la Wet For Me se met aux couleurs de la Marche des Fiertés, pour une célébration des plus délicieuses, fières et célestes. Au programme, une dizaine d’artistes pirates pour vous faire danser, suer, séduire, puis rire aussi, dans le cadre chaud et estival du Cabaret Sauvage. En bref, vous faire passer la plus douce et excitante des fêtes de Pride ever ! Petit focus sur les principales têtes d’affiche de cette édition très spéciale de la Wet For Me. On poursuit notre lancée avec un trio de choc : Sophie Morello, Leslie Barbara Butch, et notre belge locale Delphine Von Kaatz. Confessions, délires, souvenirs : rencontre avec trois figures queer de la plus belle de vos Marches des Fiertés !

SOPHIE MORELLO : 36 ANS / DÉSORGANISATRICE DE SOIRÉES / L’ASTROLOGIE C’EST D’LA MERDE

Photo : Ariela Nietsnerob

1 – Ta première Marche des Fiertés ?

C’était à Marseille y’a bien longtemps, j’y ai pris mon 1er et dernier acide, autant dire que j’en ai des souvenirs lumineux mais vagues..

2 – Pour toi, la Marche des Fiertés, c’est la meilleure occasion de…

… se mélanger, de revendiquer bien sur , de communier, , d’être dans l’excès, d’être fiers ensemble, de se rappeler qu’on a de la chance d’être Pd gouines trans bi aujourd’hui et pas il y a 50 ans et rendre hommage à tous ceux qui se sont battus pour nos libertés, puis c’est pas mal pour choper aussi.

3 – Il y a un(e) artiste du line-up de la Wet For Me du 27 juin que tu admires en particulier ?

Rebekka c’est LE gourou de la kidnapping, chaque fois qu’elle vient jouer le QG se tranforme en cathédrale sataniste, c’est la transe collective, c’est Jésus quoi ! Donc Rebekka ; mais c’est en écoutant un set de Cardini au klub à Nice que j’ai decouvert l’électronique et ca ne m’a plus lâché depuis. Sinon je suis secrètement amoureuse de Rag, c’est platonique pour l’instant mais, elle va bientot y passer…

4 – Trois mots qui résument selon toi une soirée parfaite ?

Excès / bienveillance / tension sexuelle.

5 – Ton plus grand rêve aujourd’hui ?

Devenir immortelle puis mourir.

6 – La question que tu aimerais poser à Leslie Barbara Butch ?

Barbie coucherais-tu avec Régine si elle promettait de te faire “REINE DE LA NUIT” ?

 

LESLIE BARBARA BUTCH : L’âge que tu veux bien me donner / profession danseuse étoile / MORUE

 photo : Chloé Nicosia

Ta réponse à Morello ?

OUI !

1 – Ta première Marche des Fiertés ?

Première gay pride à 17 ans à Paris j’avais les cheveux violet j’étais avec un groupe de potes avec lequel on s’est incrusté sur un char de je sais plus quelle boîte.

2 – Pour toi, la Marche des Fiertés, c’est la meilleure occasion de…

… militer pour nos droits, dans la danse, la joie et la bonne humeur comme on sait si bien faire !

3 – Il y a un(e) artiste du line-up de la Wet For Me du 27 juin que tu admires en particulier ?

L’artiste que j’admire le plus à part mon copain Morello c’est Cardini dont je suis fan depuis mes premières sorties au Pulp . Elle sait surprendre et faire danser comme personne !

4 – Trois mots qui résument selon toi une soirée parfaite ?

DANSE, AMOUR et AMNÉSIE.

5 – Ton plus grand rêve aujourd’hui ?

Qu’il y ait un peu plus d’amour dans ce monde mais sinon gagner au loto c’est déjà ça !

 

DELPHINE VON KAATZ : 31 ans / Styliste de culottes culottées, organisatrice de la Mon Cul Ta Praline, et coordinatrice de projets “femmes” à la Rainbowhouse Brussels / Balance, mais je soigne mon indécision.

2 – Ta première Marche des Fiertés ?

C’était à Nantes et ça devait être en 1999. Je me souviens y être allée avec mon grand frère, hétéro. Il aimait bien la techno, moi je me sentais proche de l’ambiance, sans savoir pourquoi. La blague ! J’ai compris un peu plus tard… Je me souviens que chaque flyer que je recevais me semblait incroyable. J’en ai gardé pas mal, dans une boite secrète. Je le fais toujours ceci dit, c’est bien d’avoir une trace de notre histoire. A l’époque je portais tout le temps des pulls rayés, et j’avais un carré plongeant avec le bout des cheveux rouges, comme la meuf de Hartley Coeurs à vif, so 90′s.

3 – Pour toi, la Marche des Fiertés, c’est la meilleure occasion de…

… boire des mélanges douteux dans des bouteilles en plastique. Croiser des tonnes de copains. Faire des choses dont je ne me souviens plus le lendemain. Mais surtout de sentir une petite vibration interne qui dit “je suis au bon endroit au bon moment”. Le temps d’une journée, l’espace public devient Transpédégouineland. C’est too much et c’est touchant. C’est trop bien et c’est trop court.

4 – Il y a un(e) artiste du line-up de la Wet For Me du 27 juin que tu admires en particulier ?

Ce line-up est ouf ! C’est comme un “Best of Dykeworld”. J’aime tout le monde et j’ai trop hâte d’être dans les backstages, à boire des coups avec Leslie, Rag, et Morello. Je raconterai peut-être à Rebekka Warrior qu’elle illuminait mes mercredis à l’Ecole des Beaux Arts de Nantes quand elle tenait la bibliothèque et que j’étais une baby-dyke. On fera un “je n’ai jamais au grand jamais” et je saurai enfin qui couche avec qui.

5 – Trois mots qui résument selon toi une soirée parfaite ?

desfillesquis’embrassentdanslescoins / undancefloorquiprendfeu / descoeursdanslesyeux.

6 – Ton plus grand rêve aujourd’hui ?

Faire des culottes pour Peaches, Christine et ses Queens, et prendre enfin un goûter avec Beth Ditto. Et puis les inviter à performer ensemble à Mon Cul Ta Praline. Avec Virginie Despentes qui écrit une nouvelle sur l’ambiance des backstages.

 

 Wet for me Pride edition, toutes les infos ici >>>

 

 

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. timide says:

    Check !

Leave a Comment

*