portrait2_closeup_web

Shelly Silver, une vidéaste new-yorkaise à l’honneur du Cinéma du Réel !

À l’occasion du Cinéma du Réel, le festival consacré au cinéma documentaire qui se tient au Centre Pompidou du 19 au 29 mars prochains, une rétrospective est consacrée à Shelly Silver, vidéaste new-yorkaise qui opère depuis plus de trente ans à la croisée du documentaire, de l’art vidéo et de la fiction. Portrait.

 

Depuis les années 1980, Shelly Silver interroge les images et ce qu’elles disent de notre société. Ce qu’elles transmettent de notre contemporanéité. Elle tend à dévoiler via le cinéma, la vidéo et la photographie, ce qui se cache derrière nos représentations. On dirait d’elle, de façon populaire, qu’elle raconte les petites histoires cachées derrière la grande. Elle met en perspective l’intime face au collectif par le biais des trois médias sus-cités. Ou encore, comment une action individuelle entre-t-elle dans la responsabilité collective ?

Ainsi, dans Getting In, réalisé en 1989, elle explore les rapports entre hétérosexualité et immobilier à San Francisco, et la manière dont la sphère privée s’accommode ou investit l’espace public, de façon inconsciente.

getting in. from Shelly Silver on Vimeo.

En 2008, elle donne la parole aux new-yorkais dans In complete world sur ce que représente pour eux, être citoyen. Sous une apparente banalité, cette question aux réponses multiples suscite une véritable réflexion chez ses destinataires, qui tour à tour font émerger des idéaux, des déceptions ou des attentes, sur ce début du 21e siècle.

Toujours en lien avec la ville et ce que signifie, “habiter une cité”, April 2nd est la filature de Shelly Silver dans le Marais, à Paris de différents hommes, interrogeant les limites entre l’espace public qu’elle a tout le loisir de filmer et l’intimité, dans laquelle elle se permet d’entrer, en suivant un individu en particulier.

En plus de trente années, Shelly Silver a construit une oeuvre extrêmement riche en passant par tous les genres afin de déconstruire les représentations qui maintiennent un certain ordre sociétal. C’est en allant vers le quidam, en poussant sa réflexion ou encore en s’immisceant dans sa vie privée que si les fondations d’une société basé sur la domination blanche, hétérosexuelle et masculine restent, une multitude se trouve en dehors de cette norme imposée. C’est en filmant, en mixant les images, en créant une émulation que Shelly Silver fait ressortir les aspérités d’un monde qui n’est pas toujours celui qu’on attend. C’est en jouant sur les modes de représentation, sur les techniques dont elle se sert que Shelly Silver donne un nouvel aspect à la rue, aux rues de diverses grandes villes qui ne prennent pas le temps de s’intéresser à l’individualité.

Du 19 au 27 mars, les séances seront en présence de Shelly Silver herself ! Toute la programmation du Cinéma du Réel.

Angie

Caution bisexuelle de BBX, Angie écrit sur le cinéma et les arts. Mais en vrai, elle aime surtout les paillettes et les sequins dorés. Twitter : @angelinaguiboud

Plus d'articles

2 Comments

  1. C-M.C says:

    Oh ! une plasticienne vidéaste !?!

    une tâche inouïe quand elle est partager via la toile.
    dans tous les cas, merci pour l’info qui donne envie de faire un détour à l’occasion.

  2. guiboud says:

    Très bon goût… très jolis les sequins dorés…… l’un n’empêche pas l’autre !

Leave a Comment

*