Galerie-1-1024x682

Parole de King ! un documentaire sur le mouvement Drag King

Dans son documentaire Parole de King, Chriss Lag braque les projecteurs sur un mouvement quasi invisible en France, et pourtant si prolifique Outre-Atlantique : le Drag King. Sortez les moustaches !

Qui n’a jamais entendu parler de RuPaul, la plus célèbre Drag Queen au monde ? Mais qui est capable de citer un nom de drag king connu ? Si aux Etats-Unis, le mouvement compte des dizaines de performeuses, en France en revanche, le concept commence seulement à émerger.

Les Drag Kings, ce sont ces femmes qui, le temps d’un spectacle ou d’un atelier, se travestissent en hommes. Lesbiennes, bies ou hétéros, elles adoptent poils au menton et pectoraux, poses et manières viriles. Le but ? Repenser les frontières entre les genres en reprenant à son compte les attributs de la masculinité. Une transformation souvent synonyme de caricature. Dresseur de lion, dandy séducteur, rappeur ou Boy scout, les personnages de Drag King tournent en dérision les figures du masculin.

C’est ce mouvement que Chriss Lag a décidé de documenter. En presque trois ans de tournage, elle a pu suivre des dizaines de représentations, plusieurs ateliers, et même une Wet for me ! Le documentaire prend la forme d’entretiens de King, entrecoupés de shows et de scènettes humoristiques assez irrésistibles. L’ambition ? Donner la parole à des femmes, performeuses professionnelles ou amateures, qui ont décidé de donner vie à leurs pendants masculins : Tom Nanty, Augustin de Bord, Valentin Crève Cœur, Livio Bellugio, des “vrais mecs” qui “en ont”.

A la base de ce projet, une rencontre qui remonte à 2007. Celle avec Louis(e) de Ville, une jeune comédienne et performeuse burlesque, qui explore les genres et le féminisme au fil de ses shows. Parmi son panel de personnages, Louise a crée Louis, un dandy américain, son équivalent au masculin. Grand charmeur, baratineur devant l’éternel, Louis se désape sur scène en exhibant ses pectoraux dessinés au crayon noir. C’est en suivant Louise/Louis, que Chriss se rapproche de la scène Drag King, rencontre plusieurs militantes, participe à des ateliers et assiste à des représentations un peu partout à travers la France.

Ce documentaire part à la découverte, en coulisses comme sur scène, de leurs différentes démarches, de l’impact que ces transformations ont dans leurs vies. Si pour certaines, le King a pris la forme d’un redéfinition totale de leur genre, pour d’autres, le King constitue une parenthèse de liberté, loin des impératifs de conduite associés au féminin. Pouvoir prendre de l’espace, parler fort, être grande gueule… Autant de façon de déconstruire sa propre féminité. Car derrière les fausses barbes et les bandages, la pratique DK s’interroge sur la place des femmes dans la société et cherche à bousculer les codes. Etre drag king, c’est une manière de provoquer, de faire réfléchir sur la notion d’identité sexuelle et de construction sociale des genres. C’est aussi et surtout une façon de combattre l’étroitesse d’esprit. Avec humour, please.

 

Prochaine projection de Parole de King ! au festival des films de femmes de Créteil le 15 mars à 16H30. La projection sera précédée d’un atelier de Drag King (gratuit), animé par Louis de Ville à 13H.

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

One Comment

  1. C-M.C says:

    Bravo et merci pour la précieuse info !

Leave a Comment

*