21FUNHOMEjp2-articleLarge

Fun Home d’Alison Bechdel adapté à Broadway !

Le roman graphique Fun Home d’Alison Bechdel, auteure de BD et créatrice du « test Bechdel », va faire l’objet d’un musical à Broadway au mois de Mars. Une adaptation qui relève du défi, tant le récit est dense et son sujet complexe. C’est également la première fois qu’une lesbienne est l’héroïne d’un show à Broadway.

Dans Fun Home, Alison Bechdel revient sur la relation qui la lie à son père. Enfant, elle grandit dans une région rurale de Pennsylvanie, entourée de ses deux frères, d’une mère anciennement actrice de théâtre et d’un père cumulant deux jobs : prof d’anglais et gérant de funérarium…

Passionné par la littérature et la décoration d’intérieur, ce dernier n’entretient qu’un semblant de relation affective avec ses enfants. La petite famille passe ses week-ends à réaliser des corvées de bricolage et de jardinage pour parvenir à l’idéal de maison victorienne auquel il aspire. « J’en vins à détester sa façon de traiter ses meubles comme des enfants et ses enfants comme des meubles » écrit-elle au début du livre. En partant à l’Université, Alison s’affranchit du carcan paternel, découvre le lesbianisme à travers les livres d’abord, le sexe ensuite. Mais quelques semaines après avoir fait son coming-out, elle apprend que son père s’est suicidé, fauché par un camion. C’est sa mort qui sera le révélateur du secret familial : Alison réalise que son père était un homosexuel dans le placard.

Par une narration récursive, elle livre ses souvenirs d’enfance et d’adolescence, ré-interprêtés à la lumière de découvertes sur son passé, d’analyses littéraires et psychanalytiques. Cyclique, le récit s’affranchit de la chronologie, et ressasse les souvenirs comme autant d’indices sur le mystères de ses relations familiales.

L’adaptation de la BD semblait donc ambitieuse et c’est ce défi qu’ont décidé de relever Sam Gold, le directeur du show, Jeanine Tesori et Lisa Kron, les deux compositrices. Après des années de bataille (notamment financières), la première a eu lieu le 22 octobre dernier au New York’s public Theater. Alison Bechdel y a assisté et en a tiré une BD, animée en vidéo à fin de publicité.

Questionnée par la journaliste LGBT June Thomas, l’auteure a affirmé avoir été profondément touchée par le spectacle : “J’ai l’impression qu’ils ont réussi à produire quelque chose du plus précis que dans la BD. Ils ont véritablement traduit la structure émotionnelle de l’histoire mieux que moi, c’en est déroutant !”.

Pour traduire au mieux le dispositif narratif du roman graphique, c’est-à-dire une narratrice âgée qui revient sur son passé, trois actrices joueront le rôle d’Alison adulte, adolescente et enfant : Beth Malone, Emily Skeggs et Sydney Lucas. La compositrice de la pièce, Jeannine Tesori travaille depuis plusieurs années à mettre en lumière des personnages invisibles dans la culture mainstream (sa pièce Caroline, or change met en scène une domestique noire-américaine)

“Je voulais que l’on puisse voir l’homosexualité en devenir du personnage d’Alison. Un personnage gay de 8 ans, ce n’est pas quelque chose que l’on voit souvent dans des musicals”. déclarait-elle. Plusieurs des chansons abordent directement la sexualité naissante de l’héroïne. Dans “Al for short”, elle s’imagine venant au secours de demoiselles en détresse, dans “Changing my major”, elle réalise les joies du sexe à l’adolescence. Enfin, dans “Ring of keys”, l’enfant s’émeut de la présence d’une butch dans un diner.

L’histoire d’une jeune lesbienne réussira-t-elle à émouvoir le public ? Réponse le 27 mars pour la première.

Si vous passez à New-York ce printemps, les billets sont en vente sur le site du spectacle.

 

 

 

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. C-M.C says:

    Oh good !

    “une lesbienne est l’héroïne d’un show à Broadway.”

    Hommage à Ellen Degeneres et Jd Samson.

    Queer as Broadway, c’est une “good news”.

Leave a Comment

*