1497320_206049082924877_964217204_n

Cette semaine dans tes oreilles #12

Cette semaine, le crew BBX se réunit autour d’une seule et même sélection hétéroclite et chaude comme … vos radiateurs en cette fraîcheur de veille hivernale. Des tropiques à la pop, de l’électro dreamy au hip-hop, qui a dit qu’on devait toutes se ressembler ? Play !

1 / Gail choisit… The Walk, par LOUISE ROAM

Se laisser emporter par Louise Roam, ça donne un truc du genre…

En quelques mots : violons / mouvement / ralenti / cosmos / grand froid

Louise Roam, arrive dans nos oreilles avec le grand froid, et c’est parfait puisqu’à écouter The Walk, on se croirait dans un espace temps indéfini, obscur et froid, mais en même temps très rassurant. On imagine une sorte de machinerie lourde qui produit des fils de soie. Une balade cosmique qui vaut de braver les vents qui font tomber le mercure, pour aller l’écouter ce soir au Café de la Presse.

2 / Adeline choisit… Falling Short, par LÅPSLEY 

Écouter Falling Short ou sombrer dans un nuage de coton…

Crédit : The GIF Connoisseur

En quelques mots : Liverpool / tout doux / experimental soul / XL Recordings / Station

On aime Falling Short parce que déjà quelque temps que la jeune britannique de seulement 18 ans ( si si…) lance sa musique sur son soundcloud. Parfois lunaire, parfois perché et très expérimental, il y a ce leitmotiv tout plein de douceur qui entraîne nos oreilles et nos cœurs dans une autre dimension, à chaque nouveau son. Puis il y a Station il y a presque un an. Le titre révélation. Le talent au grand jour. Et il est drôle de tomber sur la voix parfaite. La voix soul mais perchée ailleurs que sur un fauteuil de velours rouge, la voix presque pas cassée, claire mais vibrante et aux rondeurs magiques, accrochée à un drôle de trapèze qui se balancerait au dessus de l’éternité. Falling Short s’écoute en boucle. Parfait pour l’hiver et les feux de cheminée. Parfait pour l’amour, aussi. Enfin, surtout.

3 / Angélina choisit… Lipstick, par ARIEL PINK 


Quand j’entends Lipstick, je ne peux m’en empêcher de…

En quelques mots : queer / chevelure de Petit Poney / flute de pan / 80s / L.A. / miaulements

On aime Lipstick, d’Ariel Pink parce qu’avec ses cheveux roses et sa grosse voix, il nous ramène dans cette période chérie des 80s où on n’avait ni peur des choeurs, ni des synthés ou de la flûte de pan… « Where are the girls now ? » interroge le chanteur américain dont le dernier album “Pom Pom” est sorti il y a quelques jours.

4 / An Si choisit… Aye Girl, par MISS EAVES & P. KILMURE 


Les phrases qu’on aimerait balancer…

En quelques mots : Brooklyn / Rap de meuf / branleurs / ebony / nightclubbing

En 2004, Gwen Stefani chantonnait en échange de millions de dollars « I ain’t Holloback girl », ce qui signifie littéralement, « je ne suis pas le genre de meuf à me faire marcher sur les pieds ». Simple et efficace, cette phrase correspond en tout point à la MC américaine Miss Eeaves. Son dernier titre, Aye Girl, petit bijou de 2m25 souligne d’une fameuse plus que moqueuse ce « Street Harassment » (harcèlement de rue) que nous ne connaissons que trop bien. A vous de juger.

5 / Adeline choisit pour finir… Cityboy, par ALO WALA 


Bon bah voilà, on en revient toujours à ça…

En quelques mots : tropiques / Inde / Copenhague / Chicago / rap / ritual club music

Il y a quelques semaines on vous parlait de Lafawndah et de sa « ritual club music ». Comment donc passer à côté de la douce folie d’Alo Wala ? Alo Wala, c’est le résultat surprenant de la collaboration entre le groupe danois Copia Doble Sistema et la chanteuse de Chicago Shivani Ahlowalia. Entre rythmes tropicaux aux basses lourdes et brûlantes et rap galactique et tranchant, la musique d’Alo Wala (et ses origines indiennes) nous replonge un peu dans les débuts d’une fameuse MIA avec le kitsch des années 2000 en moins. Le premier EP, Cityboy, vient de sortir, et aussi surprenant que cela puisse paraître en 2014, rien n’est à jeter ! À noter, Citiboy est un featuring avec le chanteur guyano-américain Jahdan Blakkamoore.

 

La team BBX

 

 

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. soo fille says:

    Dans la rubrique “rap de meufs”, je vous recommande D.R.A.G de la berlinoise Sookee : “we are born naked, the rest is drag” (le clip est pas mal aussi)

Leave a Comment

*