Sandra_Mosh_2

Cette semaine dans tes oreilles #9

Cette semaine attention le froid est enfin là, l’hiver pointe définitivement son nez, tu ressors ton écharpe serpillère, ton bonnet effiloché, des gants troués, tu dis de nouveau bonjour aux dames du vestiaire de ton club préféré, frissonne pour fumer ta clope, te réchauffe au creux d’une main, d’un cou, d’un ventre tiède… Ha, on y arrive. L’hiver arrive et ça copule de tous les côtés ? Allez dis-le. Toi aussi t’as envie. Avec ces 5 morceaux, c’est dans la poche. Bim. Bam. Play.

1 / SANDRA MOSH – Skallgang

Mes potes et moi en club…

En quelques mots : Suède / Malmö / techno / radio / Way Out Festival / Kant recordings

On aime Skallgang car c’est le tout premier titre de Sandra Mosh, un des noms les plus en vue du clubbing indé suédois. Suivies par des milliers d’auditeurs sur l’émission de radio Musikguiden i P3, pour ses sets bipolaires entre techno dark, dub onirique et house sensuelle, Sandra Mosh est un des prochains noms venus du Nord, à suivre de très très près.

2 / KATE SIMKO – Closer feat. Jem Cooke

Toi dans 30 ans quand tu te rappelleras de cette fabuleuse Wet For Me du 29 novembre et du set de Kate Simko…

En quelques mots : Get Physical / Chicago / Londres / piano / sets audio-visuels /

On aime Closer car c’est un track qui pulse et qui glisse. Extrait de son EP de 2013, Lost in London, Closer est une des pépites de la jeune productrice américaine et de son fétiche piano. Figure de la scène house de Chicago, Kate Simko est aujourd’hui basée à Londres, où elle allie art et musique électronique. À seulement 2 h 30 de Paris, comment ne pas lui proposer de jouer à la Wet ? Elle sera donc parmi nous pour la Wet For Me Diva Édition, le 29 novembre prochain.

3 / DEAD ASTRONAUTS – Little White Lie 

Coucou les copains, c’est Halloween..

En quelques mots : USA / Canada / minimaliste / Telefuture / art / dessin / lo-fi new wave

On aime Little White Lie parce qu’il donne envie de bouger sa tête dans tous les sens et de danser comme les personnages de films des années 80 et 90 qui ont bercé notre enfance.

4 / LUST FOR YOUTH – New Boys

Ce mec a du être conçu sur une musique de ce genre.

En quelques mots : Sacred Bones / Suède / Hannes Norrvide / International /

On aime New Boy pour le petit riff de guitare entêtant et très frais qui rappelle certains groupes de pop alternative de la seconde moitié des années 70 comme Orange Juice ou encore The Monochrome Set. Puis pour le côté très léger des débuts de Depeche Mode ou encore Talk Talk et A-ha.

5 / IAMAMIWHOAMI – Thin

 

On a croisé les potes de Jonna Lee …

 

En quelques mots : mer / bleu / Jonna Lee / Suède / mystère / collectif / surréalisme

On aime Thin, parce que comme toujours, la fabuleuse Jonna Lee, à l’origine du projet secret qui voit le jour fin à la fin de l’année 2009, nous fait traverser les dimensions pour un voyage reposant, lunaire, magique. La mer, le bleu, la plénitude, des basses bien posées, c’est agréable, ça berce les oreilles d’une lumière paisible, bref, c’est blue, le nouvel album, et ça sort le 10 novembre prochain.

Adeline

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. C-M.C says:

    3 / 5 mais +++ pour A. !

Leave a Comment

*