10492244_737759179622248_2979402946754081006_n

L’inter-LGBT fait peau neuve

Avec une équipe renouvelée et une organisation repensée, l’Inter-LGBT entend se mobiliser de façon plus efficiente pour faire valoir les revendications de ses 60 associations membres. Mais dans les faits, qu’est-ce qui change ? Le point en trois actes.

L’inter-LGBT, qu’est-ce que c’est ? Crée en 1999, l’organisation regroupe des associations variées, des motards gays aux associations de lutte contre le VIH en passant par Barbi(e)turix… Une interassociative qui se donne pour but de lutter contre les discriminations fondées sur les mœurs, l’orientation ou l’identité de genre. Le but ?  Représenter ceux qui n’ont pas le privilège de répondre aux questions de Laurent Ruquier en prime time et coordonner des actions globales. Dernier exemple en date, une opération propreté commando, qui a permis de retirer affiches et stickers de la “Manif Pour tous” en reprenant le parcours de manifestation.

Une meilleure visibilité pour tou-t-es

On ne va rien vous apprendre, cette année encore, il y a de grandes chances pour qu’on s’en prenne plein la g*****. Entre la PMA et la GPA, le rétropédalage de Manuel Valls et Ludivine de la Rochère au Grand Journal, on est pas prêt de voir le bout du tunnel. Pour faire face aux éventuels typhons médiatiques made in Manif pour tous, trois porte-paroles ont été élus, une lesbienne, une trans et un gay.

L’organisation elle-même à été repensée avec des délégations spécifiques pour chaque problématique : Education, Famille, International, Santé, Questions Trans, Lutte contre les discriminations et Visibilité lesbienne (oui, tu as bien lu, LESBIENNE) et un responsable pour chaque pôle.

Des festivités plus fédératrices

Chaque année, la Marche des Fiertés et son podium réunissent des centaines de milliers de personnes pour rappeler haut et fort l’importance d’obtenir l’égalité des droits ! L’année dernière, le karma n’était pas de notre côté (souviens-toi les hectolitres de flotte sur la déco en papier mâché de ton camion), mais cette année, on y croit ! Pour 2015, Rag, mère matrone des soirées Wet For me, intègre le binôme d’organisation du Podium. L’ambition : une programmation plus pointue, plus queer, avec des artistes au fort potentiel lesbien prêtes à retourner la Place de la République (et des gouines… everywhere !). Viens, on sera bien !

Des revendications plus claires et inclusives

Rallier 60 associations sous un seul drapeau peut parfois relever du défi. Pour cette année 2015, l’objectif est de fédérer et de porter toutes les revendications, y compris celles des minorités les plus invisibles et les plus fragiles. Dans son communiqué de presse, L’inter-LGBT annonce son programme de lutte :

- Lutter contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie, mais également la sérophobie.

- Lutter pour la sécurisation de l’ensemble des familles et pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.

- Lutter pour des modalités simplifiées de changement d’état civil pour les personnes trans.

- Travailler à ce que la future loi santé favorise l’accès à des services de santé adaptés aux besoins des lesbiennes, des gays, des bisexuel-le-s et des personnes trans.

- Oeuvrer pour que les personnes LGBT puissent enfin jouir d’une égalité pleine et entière, et ce dans tout les domaines : au travail, à l’école, dans les institutions, etc.

 

 

Lubna

photo : David B pour Inter-LGBT

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*