LSTW_bbx_v1.3

Barbi(e)turix et Lez Spread the word s’acoquinent

Leur nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, et pourtant ! De l’autre côté de l’Atlantique, là où sévissent les hivers sans fin et les pancakes au mapple syrup, une groupe d’irréductibles lesbiennes résistent tant bien que mal à l’invisibilité. Leur nom ? Lez Spread the Word.

Au Québec, il fait froid, les gens parlent avec un accent étrange et “petite copine” se dit “blonde”. Ici, en France, les gouines font la gueule, les gens rajoutent “quoi” à la fin de toutes leurs phrases et il pleut. Du coup, on s’est dit que ça nous faisait beaucoup trop de points communs et qu’il fallait qu’on fasse quelque chose ensemble.

Mais ne mettons pas la charrue avant les caribous et revenons à nos castors. Lez spread the word c’est avant tout une série, FEMININ/FEMININ. Oui, cette web-série réalisée par Chloé Robichaud, mettant en scène une bande de lesbiennes québécoises, leurs blondes et leurs déboires, est produite et distribuée par Lez Spread the Word.

Mais LSTW ne se réduit pas à la production audiovisuelle. Les membres du collectif ont également décidé de s’impliquer dans le réel. Outre l’organisation d’une soirée mensuelle, la “Où sont les femmes ?”, depuis presque trois ans, l’équipe participe activement aux échéances de la communauté, Marche des Fiertés en tête et alimente un plateforme d’information et de partage,  lezspreadtheword.com. Elles proposent, entre autres, brèves d’actualité, informations culturelles et locales, espace d’échange, chroniques de voyages et bons plans, et viennent de lancer une boutique en ligne, avec notamment, de très jolis t-shirts.

Alors voilà, même si pas moins de 5512 kilomètres nous séparent, on s’est dit que fédérer deux collectifs du monde lesbien francophone, ça pouvait donner quelque chose de vraiment bien. Un fascicule à destination des touristes lesbiennes au Québec (et vice-versa) par exemple, un échange de contenu et plein d’autres surprises que l’on vous réserve pour plus tard…



La team BBX

Be Sociable, Share!

5 Comments

  1. Degaulle says:

    Vive le Québec libre !

  2. Momone says:

    Moi je vote pour des voyages et échanges comme quand on était à l’école !
    Oui aux correspondantes !!

  3. rubi says:

    En tant qu’accro à la fois à BBX et à LSTW je ne peux qu’applaudir et m’impatienter! YES! :-D

  4. soo fille says:

    En fait, le vrai enjeu, c’est de se retrouver sur la guest list “d’où sont les femmes ?” (ah vous y êtes déjà) et de faire la connaissance des belles actrices de Féminin/féminin, non ? Trop malignes ces BBX… Je vous suis !

  5. SJay says:

    “Au Québec, il fait froid, les gens parlent avec un accent étrange” Humour ou pas, vous rendez-vous compte de la violence franco-centriste de cette phrase ? Et pourquoi ce serait eux/elles qui auraient un accent étrange et pas nous ? Je suis une femme queer française qui vit au Québec et je me rends compte à quel point la mentalité française est vraiment dominatrice, raciste, colonialiste. Mais retrouver ce type de propos sur votre site que je lis régulièrement et que j’apprécie pour son engagement et sa remise en question des vieux schémas de pensée, me déçoit énormément. Pour avoir parlé à de nombreux Québécois, ils en ont souvent marre de voir les Français se moquer de leurs expressions. Pire : certains Français/Françaises se permettent même de “corriger” leur Français au point que j’ai honte de dire que je suis Française et je me cache derrière mes origines étrangères. Néanmoins, je me doute bien que l’article est écrit sans mauvaise intention et je salue la collaboration des deux collectifs

Leave a Comment

*