anticocouv

NINE ANTICO, de la bd au cinéma

Après la BD, Nine Antico, connue pour ses fresques sur les ratages de l’adolescence, se lance dans le cinéma. Un premier long-métrage, intitulé Playlist, est en projet. L’occasion de revenir sur l’univers anti-girly et suavement cynique de cette fan de rock.

Illustratrice et auteure de bandes dessinées, Nine Antico est d’abord une grande amatrice de musique, et plus particulièrement, de rock. Elle débute en créant son propre fanzine, Rock this way, dans lequel elle croque ses idoles en concert, entre deux saynètes autobiographiques. Elle collabore ensuite avec la presse, dans des magazines tels que Trax, Nova Magazine ou encore Minimum Rock’n'roll.

En 2008, elle décide de se consacrer uniquement à la BD et publie Le Goût du Paradis, roman graphique retraçant son adolescence dans les années 1990. Sa sélection au Festival d’Angoulême, catégorie “Révélations”, va donner un sacré coup de pouce à sa carrière. En mars 2010, la Française propose avec Coney Island Baby, une brillante biographie croisée de la pin-up Betty Page et de l’actrice porno Linda Lovelace. Après les impertinents Girls don’t cry et Tonite, elle s’essaie même à la bande-dessinée érotique avec le très lesbien I love Alice, aux éditions BD Cul.

Coney Island Baby

L’art de Nine Antico, c’est de proposer un graphisme très fifties, lisse et féminin, et de le subvertir en y introduisant ironie et distance. Dans Girls don’t cry et sa suite Tonight, elle dépeint le quotidien de trois adolescentes acerbes en prenant grand soin de détourner les stéréotypes et les situations convenues des BD « girly ». Le rencard devient prétexte à discourir sur la norme des rapports hétérosexuels, la drague est un exercice de style auquel il faut savamment se préparer… Nine Antico dresse le portrait de trois jeunes filles, Pauline, Marie et Julie, qui ne fantasment ni le glamour de l’univers de la mode, ni le Prince Charmant. En revanche, leur monde est fait d’angoisses, de perversité, de normes, de moqueries et d’impertinences.

Si Nine Antico emprunte parfois à Daniel Clowes et à son cultissisme Ghost World, ses personnages souffrent davantage d’une obédience aux normes du féminin qu’aux normes d’une société de la réussite (choisir d’être un looser est pour Enid Coleslaw, le personnage principal de Ghost World, le seul moyen d’affronter ses incertitudes sur l’âge adulte). Obsédées par leur corps, par la beauté, par la séduction, les héroïnes de Nine Antico doivent faire face à un dilemme : peut-on concilier désir de plaire et liberté d’esprit ? A la fois ancrées dans leur époque et à mille années lumière des clichés auxquels on réduit les jeunes femmes, elles affrontent les désillusions de la vie, sans fard ni retouches.

C’est cet univers incisif et mélancolique que Nine Antico a décidé d’adapter au cinéma. Un premier court-métrage, Tonite, inspiré de sa BD Tonight, suivait Pauline (interprétée par l’hilarante Sophie-Marie Larrouy), qui décidait, bravache, de passer sa soirée de réveillon seule. Pour son long-métrage, Playlist, coécrit avec le scénariste Des Beaux Gosses, Marc Syrigas, Nine Antico promet de retourner à ses premiers amours, la musique et le rock, qui devraient prendre une place non négligeable dans son scénario :

« Sophie, trente ans, a fait du chemin, depuis sa banlieue populaire jusqu’au milieu culturel parisien où elle se sent presque à sa place… Mais, sur le plan affectif, c’est bancal. Elle est paumée et se pose mille questions sur l’amour et le couple. Elle tente des choses, et change d’avis, d’aventures en histoires, d’une chanson à une autre… »

Comment savoir qui on est quand on est libre de tout choisir ? Playlist promet d’explorer les errements des femmes d’aujourd’hui. On ne sait pas grand chose sur l’avancée du tournage, mais nul doute que Barbi(e)turix vous tiendra informé-e-s des moindres soubresauts de caméra.

Lubna

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

One Comment

  1. timide says:

    cool.

Leave a Comment

*