Vue Porto - Damien Fournier

On a testé Pop In the City, premier raid urbain féminin

Barbieturix continue sur sa lancée sportive pour vous présenter l’initiative Pop In the City, premier raid urbain exclusivement féminin lancée en 2012 dont le terrain de jeu est l’Europe. Nous avons participé le 13 septembre à l’édition Pop In Porto qui comme son nom l’indique avait lieu à Porto !

Fruit de trois globetrotteuses et aventurières ayant fait leur gammes au  Rallye Aïcha des Gazelles, raid exclusivement féminin en plein milieu du désert, l’idée de « Pop In » vient de la conviction du trio que les meilleures expériences sont faites d’échanges, de rencontres avec les locaux, de spontanéité et d’imprévus.

« To pop in » veut dire « faire un saut quelque part, passer dire bonjour » mais le concept ne s’arrête pas là puisque les organisatrices vous assurent le temps d’un weekend de découvrir une ville européenne de manière inédite, en vous dépassant et vivant des moments inoubliables. Fini le tourisme passif où l’on suit de manière distraite un guide qui nous déblatère ses litanies, à Pop In vous devenez actrices de votre voyage, exit le smartphone (sauf pour Tweeter et prendre des photos), retour aux sources avec la bonne vieille carte papier… gare à celles qui confondent le Nord et le Sud (et il y en a à chaque édition Pop In) !

Une fois que vous avez compris que le but est de mettre les mains dans le cambouis (et encore si ce n’était que ça…), voilà ce qu’il faut retenir de Pop In :

·      Pop In se fait par binôme, vous pouvez même choisir un nom d’équipe.

·    Pop In est un raid payant (faut pas rêver non plus), qui couvre le coût des challenges, qui prend en compte l’échauffement avant le raid, le ravitaillement en eau et snacks tout au long du raid, le transport du soir vers la soirée et bien sûr l’inoubliable soirée de clôture open bar et buffet quali à volonté dans un cadre magique.

·  Pop In est international, même si aujourd’hui il y a une majorité de francophones, il y a de nombreuses « popeuses » internationales (brésiliennes, indonésiennes, américaines, allemandes, espagnoles…). Le staff étant bilingue les instructions sont données en français et anglais (très utile lors de la descente en rappel, par exemple).

·    Nul besoin d’être sportive, un certificat médical vous sera demandé pour participer à la course, celle-ci est ouverte à toutes les femmes majeures sans limites d’âge. On a vu des quinquagénaires arriver dans le top 10 à certaines éditions, à Pop In on ne juge pas et on ne se fie surtout pas aux apparences !

·    On conseille vivement l’achat d’une vraie paire de runnings et d’une brassière, peu importe votre taille de bonnet, vous ne le regretterez pas.

·      Toute la journée tu porteras un magnifique t-shirt orange fluo aux couleurs de Pop In accompagné de ton dossard (prévoir la coordination d’accessoires en fonction).

·  Le raid urbain commence à 9H et fini à 17H tapantes, si vous arrivez après vous êtes disqualifiées (et ça arrive malheureusement).

·      Pop In autorise comme mode de transport : le stop, le vélo, le skate, les rollers, la trottinette et les transports en commun par contre la location d’une voiture ou d’un scooter est disqualifiant.

·      Pop In propose 5 types de challenges : sport, extrême (notre préféré), art, culture et solidarité. Le règlement impose de faire 5 challenges de types différents avant de pouvoir recommencer une autre série de challenges pour gérer le flux de personnes et aussi pour vous pousser à établir une stratégie.

·      La majorité des challenges doivent être validés par les deux membres du binôme sauf indication contraire.

·      Vous seules prenez en main votre course, certaines participent pour gagner et réalisent un maximum de challenges alors que d’autres préfèrent prendre le temps de découvrir la ville et échanger avec les locaux (nous avons choisi un mix de ces deux stratégies).

·      Il n’y a pas de parcours prédéfini, encore faut-il que vous arriviez à trouver où sont les challenges car la règle dans Pop In est de ne donner que des indices sur les lieux et ensuite de vous laisser galérer joyeusement aller à la rencontre des locaux pour vous aider.

·      Aucune épreuve n’est obligatoire, même si le but est de vous dépasser et de faire des choses qui sortent de l’ordinaire. Pop In ne vous forcera jamais à faire quelque chose que vous ne souhaitez pas faire.

·      A Pop In l’effet de surprise est de rigueur, seules les 3 organisatrices savent quels sont les challenges (les bénévoles ne connaissent que leur challenge) et le lieu de la soirée de clôture est tenu secret jusqu’à la dernière minute.

Comment gagne-t-on Pop In ?!

Il suffit de faire le plus de challenges possibles entre 9H et 17H, dans le temps le plus court. Easy.

Et qu’est-ce-qu’on gagne ?

La plupart des popeuses ne participent pas pour gagner le prix, puisqu’il varie d’une édition à une autre en fonction des partenariats noués par le staff et qu’on ignore souvent ce qu’il y a à la clef avant la cérémonie de remise des prix. Les prix sont plutôt sympas : journée au spa, brunch sur une péniche, tour en hélico… et bien sûr on vous offre votre inscription à la prochaine édition Pop In !

Qu’est-ce-qui rend Pop In si unique ?

Son originalité, mêlant à la fois compétition sportive et tourisme expérientiel dans des lieux emblématiques ou insolites. Les éditions précédentes ont bluffés les popeuses si bien qu’une solide communauté s’est créée, la plupart reviennent faire Pop In. Depuis sa création le concept a démontré son fort potentiel de croissance passant d’une 1 course en 2012 réunissant 370 participantes à 3 courses en 2014 (Utrecht, Porto et Nice) regroupant 500 participantes.

Pop In Porto c’était comment ?

G-é-n-i-a-l. On a eu la bonne idée d’arriver la veille du raid pour profiter des charmes de Porto avant le supplice. On a adoré la ville, parfaite escapade pour s’évader, avec ses ruelles charmantes, ses escaliers joueurs, son temps breton, sa gastronomie, sa saudade… Ambiance moins nonchalante le jour de la course, le premier challenge était de trouver à 8h du mat où a lieu le départ du raid dans une ville que l’on ne connaît pas. On enchaîne ensuite sur un briefing nous expliquant les règles de la course qui se finit par un « au cas où les numéros des ambulances portugaises sont… ». Rassurant. Arrive ensuite un prof de fitness bodybuildé dont la mission est de nous échauffer  sur de la musique rythmée et de faire monter la pression avant le coup de sifflet de départ. 500 popeuses en furie qui courent dans tous les sens pour réaliser un mini-challenge qui permettra de récupérer le précieux guidebook, bible de la liste des challenges, ainsi que le plan de la ville. Pour Pop In Porto, 17 challenges sont proposés :

  • [ART] Comprendre l’artisanat dans le design
  • [ART] Challenge azulejos avec la street artist Rafi
  • [ART] Refaire la fresque de l’école de design et de mode ARVORE pour ses 25 ans !
  • [ART] Initiation au Fado avec les plus grands chanteurs de la ville
  • [CULTURE] Course d’orientation du Bolhao market
  • [CULTURE] Francesinha : cuisine et « dégustation »
  • [CULTURE] Cave à Porto de Taylor’s : porter, rouler, calculer, déguster
  • [CULTURE] Chantier naval : travaux manuels sur un rabelo
  • [SPORT] Aviron comme les pros sur le Douro
  • [SPORT] Course d’orientation dans les rues de Porto
  • [SPORT] Parcours du combattant à la caserne
  • [SOLIDARITE] Ravalement de la façade d’un foyer mère-fille
  • [SOLIDARITE] Sensibiliser au daltonisme
  • [SOLIDARITE] Mettre la main à la patte au jardin durable
  • [EXTREME] Paintball endiablée dans une maison abandonnée
  • [EXTREME] Décente en rappel de 70M
  • [EXTREME] Challenge du poulpe

Nous avons réalisé une dizaine de challenges, nos plus mémorables concernent notre rencontre avec la street artist Rafi dont le challenge consistait à reproduire plusieurs de ses œuvres sous format mosaïque pour qu’elles soient affichées dans le métro de Porto.

L’initiation au fado, qui était dans un lieu magique, nous a fait vibrer et fait oublier un instant le raid. On a pu découvrir ce qu’était une francesinha (littéralement « petite France »), nous pensions qu’il suffisait de la cuisiner alors que le challenge nécessitait aussi d’en manger une en entier (une par personne bien sûr). Nous avons découvert Porto sous un autre angle via la course d’orientation dont le but est clairement de vous achever de vous faire découvrir des lieux qui ne sont pas dans les guides touristiques. Nous avons apprécié le challenge du poulpe qui consiste non pas en un seul challenge mais en trois (Pop In et ses surprises) : manger des sardines en boîtes, puis plonger sa main et une partie de sa tête dans une bassine-poubelle pour récupérer une pierre qui s’avère être protégée par un poulpe vivant (d’où les cris stridents des popeuses) pour enfin sauter dans le Douro rempli de poissons récupérer une phrase en portugais dans un bateau abandonné pour donner cette phrase à une portugaise qui valide le challenge.

On a aussi adoré la soirée de clôture sur la plage privatisée rien que pour nous à Foz, ambiance coucher de soleil, lounge et coussins géants pour étendre ses muscles endoloris, concert acoustique, plancha, gastronomie portugaise et vinho verde… Ça valait le coup de faire le raid rien que pour cette récompense. On s’est par ailleurs amusé à essayer de reconnaître des popeuses, qui, la journée étaient aussi dégueues que nous et qui, le soir (après une bonne douche) étaient méconnaissables dans leurs habits de lumière. La soirée est aussi l’occasion de vraiment nouer contact avec d’autres popeuses, de découvrir qui elles sont « dans la vraie vie » : neurochirurgienne, inspectrice des impôts, entrepreneuse, prof, photographe, mère de famille nombreuse…

Nous sommes tombées sous le charme de Porto et de l’aventure Pop In the City qui permet de rencontrer des personnes qu’on ne rencontrerait pas autrement. Nous recommandons Pop In à toute personne curieuse, qui aime voyager, qui souhaite se dépasser et surtout qui souhaite passer un weekend inoubliable en bonne compagnie !

Si on ne vous a pas convaincu ou si vous n’avez pas compris le concept à la Pékin Express de Pop In, regardez la vidéo de Pop In Porto : http://vimeo.com/106568227

Lorsque nous écrivions ces lignes, la prochaine édition Pop In Nice affichait quasi complet, si vous êtes tentées par Pop In dépêchez-vous de vous y inscrire (avec votre meuf, votre sœur, votre coloc, votre pote, votre cousine…) et si c’est déjà trop tard rendez-vous en 2015 où Pop In vous concocte 4 éditions ! Pour l’instant les 4 villes sont tenues secrètes…

S’inscrire à la newsletter Pop In

S’inscrire à Pop In Nice pour l’édition du 11 octobre

Emmanuelle

Emmanuelle

Globe-trotteuse sur-diplômée touche-à-tout (nous n'avons toujours pas compris quel était son vrai métier). Un quart geek, un quart TDAH, un quart Taubira et un quart Ted Mosby ascendant Barney Stinson. Twitter : @emmanuellecamp0

Plus d'articles

Leave a Comment

*