The-Choice_Lagertha_fighting

Des chercheurs en archéologie prouvent l’existence de guerrières vikings

S’il y a bien une civilisation qui évoque, dans l’imaginaire collectif, la masculinité transpirante à base de conquête-rapine-et-viol, ce sont sans conteste les Viking, seigneurs des mers, conquérants sans merci, Thor et son marteau, j’en passe et des meilleures.

On savait déjà que les femmes Viking étaient dotées d’un pouvoir domestique et économique non négligeable ; mais enfin, niveau représentation historique des femmes, ça fait quand même un peu lot de consolation. Eh bien, sachez que des découvertes archéologiques récentes marquent encore une revanche féministe, légèrement geek certes, mais d’autant plus délicieuse…

Pour toutes celles d’entre vous qui croyaient encore que la science et la recherche sont des activités objectives et non biaisées (malheureuses!), voici de qui vous détromper. Jusqu’ici, l’analyse archéologique de tombes des premiers envahisseurs Viking en Angleterre de l’Est avait été menée en considérant que les squelettes enterrés avec leurs armes – épée, couteau et bouclier – étaient ceux d’hommes. Sans trop se poser de questions, parce que bien évidemment, porter des armes est code de masculinité. Bien évidemment.

Jusqu’à ce que Shane Mac Leod, de la University of Western Australia, remarque la présence de plus en plus importante de bijoux féminins dans les tombes découvertes récemment, les décide de mener une analyse ostéologique des squelettes eux-mêmes. Et, surprise : presque la moitié se sont révélés être ceux de femmes, dont certains enterrés avec des armes et des boucliers et avec tous les honneurs accordés à leurs collègues masculins. Des femmes qui ont donc non seulement participé en masse à l’établissement de nouvelles colonies viking à l’étranger, mais qui étaient présentes en tant que guerrières à part entière lors des raids qui ont mené à la conquête de nouveaux territoires.

Voilà qui devrait, d’une part, contribuer à défaire l’idée que les femmes, historiquement, étaient destinées à faire des enfants (et/ou mourir en couches), tenir une maison et être à la merci des appétits sexuels de n’importe quel mâle – et discréditer au passage certaines représentations médiévalisantes qui prennent un plaisir évident à faire violence à leurs personnages féminins sous prétexte que « non mais attends c’était hyper dark comme époque, je n’invente rien et surtout je n’ai pas intériorisé un regard sexiste du tout » (oui, George R. R. Martin et Game of Thrones, c’est bien de vous que je parle).

Quant à vous, mes chères, vous allez pouvoir continuer à fantasmer sur vos shieldmaiden, Lady Sif et autres Eowyn, en sachant désormais que oui, elles ont bel et bien existé (je ne peux pas être la seule à aimer un peu de plausibilité historique dans mes fantasmes ? Si ?Ah.).

 

Kit

 

Pour plus de détails: content.usatoday.com

images : Lagertha de la série Vikings

 

 

Kit

Kit est un croisement entre ta prof de lettres préférée et un monstre sous-marin tentaculaire énervé et misandre, un animal hybride qui hante les bibliothèques et les failles spatio-temporelles.

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

4 Comments

  1. Flo says:

    Well, that made my day ! Merci pour l’info ;)

  2. Sarah says:

    La Xena qui sommeillait en moi vient de se réveiller brusquement, d’enfiler un soutif en cuir, de pousser son “Yililililili” et de partir maraver la tronche des méchants.

  3. Le droit maternel (l’enfant appartient à la mère et non au père) favorise les femmes guerrières : celles-ci ont ainsi les moyens de défendre leurs droits naturels sur leur corps et leurs enfants. Cependant, la société viking était de droit paternel (patriarcat), du moins, dans l’aristocratie, ce qu’on ne peut vérifier dans les classes sociales plus basses, qui étaient probablement régies selon le droit maternel (matriarcat), car vénérant plutôt les divinités Vanirs de l’ère sans père ni mari, où l’oncle maternel jouait un rôle importante.

  4. EEEmm says:

    Intéressant comme article… cela semble assez incroyable qu’on ne se soit jamais intéressé aux sexes de ces squelettes avant…

    En revanche de là à dire que Game of Thrones offre une image médiévalisante de la femme alors que les personnages féminins y ont des rôles prépondérants et on ne peut plus émancipés, c’est un peu exagéré ;)

Leave a Comment

*