Zinzi-Voyiya-Tozama-Dyantyi-II_0

Les lesbiennes ont plus d’orgasmes que les hétéros… Certes, mais pourquoi ?

On vous en a brièvement parlé ici mais vous en avez sans doute entendu parler , ici et  à nouveau. Les médias se sont emparés de la nouvelle rapidement : les lesbiennes auraient plus d’orgasmes que les hétéros.

L’étude, menée par l’institut Kinsey, a voulu chercher à comprendre si l’orientation sexuelle avait une influence sur l’atteinte de l’orgasme. Et les chiffres sont tombés, sur 1353 femmes célibataires, les hétérosexuelles ont déclaré avoir un orgasme 61,1% du temps tandis que les lesbiennes en ont 74,4% et les bisexuelles 58%. Du côté des hommes, qu’ils soient hétéros, gays ou bis, les chiffres avoisinent les 85%.

Que les hommes aient plus d’orgasmes que les femmes lors de leurs rapports sexuels n’est pas une surprise. Le plaisir des femmes a longtemps été laissé de côté. Les études sur le clitoris n’ont vu le jour que tardivement et le plaisir des femmes à longtemps été considéré comme quelque chose de diabolique, je ne vous apprends rien. Mais fait surprenant pour la société tout entière : les lesbiennes atteignent l’orgasme plus souvent.

Peu importe les raisons évoquées dans les articles qui ont déjà été écrits à ce sujet, ce que l’étude apporte réellement est assez fort symboliquement. Elle remet en cause l’idée même que les femmes n’auraient pas une véritable sexualité entre elles (bien que l’orgasme ne soit pas la condition sine qua none d’une vraie sexualité, on est d’accord ). Je pense ici surtout à la manière dont la sexualité entre meufs est perçue dans la société. Malheureusement, nous souffrons encore du stéréotype de la lesbienne romantique, qui se caresse doucement le clitoris en attendant le glorieux pénis rédempteur. Notre sexualité n’est pas perçue comme une véritable sexualité ; raison pour laquelle cette étude va sans doute en emmerder plus d’un ( il faut lire certains commentaires de la part d’hommes hétéros sous les articles cités plus hauts).

Cette étude remet en cause l’idée que les femmes ont besoin d’un pénis pour jouir. D’ailleurs, elle montre qu’il y a un véritable problème de communication dans les couples hétérosexuels. L’argument le plus présenté pour expliquer ces résultats, c’est que les lesbiennes connaissent mieux leurs corps et parviennent donc plus facilement à donner un orgasme. Combien de fois ai-je entendu dans la bouche d’amies qu’elles avaient du mal à donner un orgasme à leur partenaire ? Même si le clitoris a un fonctionnement précis, toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière et ce serait un raccourci de dire que les femmes connaissent mieux le corps des autres femmes.

Combien de fois ai-je moi-même peiné à donner un orgasme à certaines partenaires parce que je ne connaissais pas encore comment leur plaisir fonctionnait ? Quand bien même je saurais où se situe le point G et quand bien même je n’aurais aucune difficulté à me faire jouir moi-même.

Je doute que le problème soit lié au fait d’avoir des corps non similaires. Non, le problème vient du fait que l’on n’apprend pas aux jeunes garçons et aux hommes à se soucier du plaisir des femmes, que l’on n’apprend pas que la communication est importante. Le problème est que la définition de la sexualité est hétérocentrée : t’as pas baisé si t’as pas une bite dans ton vagin. Et le reste n’est que préliminaires. La relation sexuelle prend fin quand le mec éjacule et ça ressemble à un film porno mainstream de base.

Le problème vient réellement de la façon dont on éduque les enfants et ados à la sexualité, le problème vient de toute l’imagerie sexuelle complètement faussée par des idées réactionnaires. Le problème vient qu’on éduque les enfants à la procréation et pas à la sexualité. Le problème est bien plus ancré dans nos mentalités, et plus grave que cette idée simpliste selon laquelle “à même corps, même désirs”.

 

Sarah

 

Photo de couv’: Zanele Muholi

Photo 1 : Brittany Market

Sarah

Sarah ne parle plus trop de cul ni d'amour d'ailleurs mais ses passions demeurent : féminisme, antispécisme, santé mentale et gingembre.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

11 Comments

  1. Lylou says:

    Bon bah je suis TRÈS loin des statistiques lol

  2. Aletheia says:

    Il y en aurait à écrire sur l’harmonie sexuelle entre femmes. Je pense que chaque femme doit s’aimer elle-même, être autonome sur le plan affectif et connaître son propre corps en l’explorant. La libre communication ainsi qu’un couple basé sur une relation saine sans attente ni pression, sont la clé d’un partage physique ludique, vrai et profond. Quant à en entretenir la durée, il vaut mieux vivre l’instant présent pour commencer ;-)

  3. timide says:

    je n’ai rien compris et comme je considère qu’il n’y a rien à comprendre, pour en finir avec les clichés brassés et rebrassés (#jedétestelabièresauflamexicaine), je boucle ma boucle :

    http://www.barbieturix.com/2013/06/16/pamphlet-contre-lorgasme/

  4. Ju says:

    Est ce que vous avez les références de l’étude?
    Merci

  5. Sarah says:

    Pardon, je pensais avoir mis l’hyperlien de l’étude

    le voici: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jsm.12669/abstract

  6. Louna says:

    Mais du coup, quid des bi ?

  7. Fargoss says:

    Bon les filles vous savez ce qu’il vous reste a faire… Ou …A coté de ca on ne parle pas de l’étude qui prouve que les gay sucent mieux que les filles…
    D’un autre coté quand on est du même sexe c’est beaucoup moins compliqué de savoir ce qui est bon ou pas …
    Non mais en fait Lesbienne c’est mieux ;)

  8. Lilian says:

    Bonjour/bonsoir, et même enchenté, c’est la première fois pour moi que je lis l’un de vos articles via un partage sur facebook. Ah oui en passent je suis un garçon.

    Pour ma part je ne pense pas que l’éducation est à voir la dedans, pour ma part j’ai commencer jeune à regarder des films érotiques et pornographiques, ont peux dire que ma séxualité à commencé à partir de là, et dans le porno (hormis les quelques exeptions cinématographique “Q” et quelque marque dont je ne ferais pas la publicité ) le reste du porno est entre le trash et le n’importe quoi, oui la plupart du temps la femme est un objet. Cela n’empeche que j’ai toujours voulu que ma partenaire avant moi même et si pour cela je ne devais pas jouir et bien souat, j’ai toujours voulu apprendre à leurs faire plaisirs c’est pour cela que je n’accepte pas les coups d’un soir comme on dit. J’aime apprendre, que ce soit en plusieurs mois ou en quelque heure, je ferais toujours passer le plaisirs de la femme avant le miens

    C’est pour cela que je ne pense pas que ce soit l’éducation le problème, mais simplement la faculter à chacun de persevoir les choses. D’apprendre de ce que l’on voit.

    Et petit ps: désolé pour les forts possible fautes d’orthographes.

  9. Thal says:

    Ben c’est normal, les femmes sont beaucoup plus excitantes que les hommes :p
    Je plaisante, mais en fait ne serait ce pas aussi une piste intéressante? J’avais lu que les femmes même hétérosexuelles objectifiaient sexuellement (à cause des médias et cie) le corps des autres femmes et pas le corps des hommes, d’où le fait que beaucoup fantasmaient sur les femmes ou regardaient des films X lesbiens en cachette .
    Après avec les pénis, je dois avouer que je n’ai jamais rien senti , pas vraiment l’impression que ce lieu soit vraiment fait pour sentir quelque chose à part des coups souvent désagréables . Enfin c’est mon ressenti , et comme ces messieurs effectivement restent persuadés qu’on désire leurs coups de bourrins , on tourne en rond . L’incommunicabilité …

  10. Lilian says:

    Oui je pense que vous avez plus ou moins raison sur le sujet, (Thal) Ce qui est réellement dommage, c’est que la plupart de la gente masculine pense en premier lieu pas forcement a son plaisir personnel, mais plus au fait que si lui a un orgasme en faisant ainsi alors il est naturel que la femme en face en est un de la même manière. Je pense que le vrai problème est l’ouverture d’esprit de ceux ci, et le fait de ne pense qu’avec la partie basse de leur corps; Un manque de communication et de connaissance du corps de la femme. Apres qu’une femme désire une autre femme est autant un bien qu’un homme désirant un homme. je pense après tout que le meilleur moyen de prendre du plaisirs est de ne pas ce forcer avec quelqu’un qui ne saura jamais écouter, apprendre le corps de son partenaire. Comme vous le dite votre corps n’est pas fait pour accueillir ce genre de chose cela ne veux pas dire qu’aucun homme ne peu vous apporter du plaisirs. Bien à vous. Bonne soirée

Leave a Comment

*