Cover photo2

Revue de presse internationale : #Orgasme, #LaverneCox, #GodLovesGays

Au programme de la semaine : une étude selon laquelle les lesbiennes auraient plus d’orgasmes que les femmes hétérosexuelles, Laverne Cox évoque les difficultés de son enfance dans une édition spéciale sur la transexualité sur ABC, la lutte pour les droits LGBT entre au musée national de l’histoire américaine, et le projet « God Loves Gays ».

Un orgasme trois fois sur quatre pour les lesbiennes…

D’après une étude publiée récemment dans le Journal of Sexual Medicine, les lesbiennes auraient un orgasme durant 75% de leurs rapports avec une partenaire habituelle, contre 62% pour les femmes hétérosexuelles. La principale raison invoquée : « les femmes qui s’identifient comme lesbiennes sont plus à l’aise et familières avec le corps féminin et ainsi, en général, sont meilleures pour apporter un orgasme à leurs partenaires féminines ». Mouais.
 Si ces études comparatives entre la sexualité hétéro et homo paraissent quand même très anecdotiques et bancales, Justin R. Garcia, un professeur d’études de genres à l’Université de l’Indiana, déclare dans une lettre au Huffington Post qu’elles auraient tout de même une vraie importance. En effet, peu de recherches ont encore été menées sur la sexualité des minorités sexuelles, et selon lui, mieux comprendre leurs problématiques spécifiques, et contribuer à améliorer le système de santé pour tous. A quand un Masters of Sex lesbien ?

You go girl !

Dans une édition spéciale de la chaine ABC sur la transexualité, l’actrice d’Orange is the New Black, Laverne Cox, devenue une véritable icône s’est encore illustrée par son honnêteté en abordant le thème de l’harcèlement scolaire qu’elle avait vécu et qui l’avait emmenée jusqu’à une tentative de suicide. La voix courageuse tant attendue pour enfin aborder médiatiquement les problématiques trans !

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo :

Les luttes LGBT font enfin partie de l’histoire américaine

Mardi 19 août, la collection du Musée National de l’Histoire Américaine s’est enrichie de nombreux éléments à propos d’un aspect jusque-là peu mis en avant de manière officielle : la lutte pour les droits des gays, lesbiennes, bisexuel-le-s et transgenres. Ont été ajoutés, entre autres, les passeports de David Huebner, premier ambassadeur à officialiser son homosexualité, et de son mari, ou encore la raquette de l’ancienne joueuse de tennis transgenre Renee Richards dont les révélations sur le changement de sexe en 1975 avaient entrainé un procès pour lui permettre de continuer les compétitions…. La conservatrice du musée, Katherine Ott, a déclaré : « Aux Etats-Unis, il y a toujours eu des personnes non conformes aux genres, et nous avons contribué à l’histoire du pays depuis le début. C’est un aspect dont on ne parle pas assez, qui n’est pas assez analysé et compris dans son ensemble. Ainsi, pour nous, mettre en place cette collection signifie que nous allons pouvoir davantage documenter l’histoire de ce pays. » Un exemple à suivre !

God Loves Gays

Pour protester contre les propos haineux du Westboro Baptist Church au Kansas, un projet vise à installer un panneau géant intitulé « God loves gays ». Ils ont lancé une campagne IndieGogo dont l’objectif initial de 50 000 $ est déjà dépassé. Le groupe a également lancé un compte Twitter parodique avec déjà plus de 74K followers, et auraient l’intention de passer au niveau national, voire même mondial, pour dénoncer « les paroles haineuses mises dans la bouche de Dieu par des bigots ». Religion et homosexualité seraient-ils réconciliables ?

God Loves Gays Bilboard Project :

 

 

Jude

 

Leave a Comment

*