tumblr_ly60i22anD1qarty1o1_1280

Du sable dans la culotte…

Qu’est-ce qu’on fait en été qu’on ne fait pas en hiver ? Sexuellement, je veux dire. Bien que l’été touche bientôt à sa fin, il nous reste encore quelques semaines pour mettre à profit les chaudes températures, la transpiration outrancière et le temps libre.

Si vous êtes plutôt du genre à préférer fouler vos pieds dans le sable chaud, vous seriez peut-être tentée par en faire profiter vos fesses. Mais faire l’amour à la plage, concrètement, ça donne quoi ?

Je n’ai pas testé la chose pour vous faire plaisir non, car même si je m’implique corps et âme dans mes articles, je n’irai pas jusqu’à risquer de choper des mycoses.

Parce que je vous vois bien avec cette idée d’amour à la plage : votre peau est hâlée et chaude, votre culotte, plus mouillée que d’habitude (transpiration oblige) vous donne envie de suer plus, et le soleil jouant sur les hormones, vous ne pouvez pas attendre d’être rentrées dans le bungalow que vous avez loué pour la semaine, non. Il est 14h et vous voulez faire l’amour tout de suite.
Avec un peu de chance, vous aurez trouvé un endroit à l’ombre, à moins que vous ne préfériez vous tartiner d’indice 50, ce qui facilitera les glissements de votre peau contre la sienne certes, mais aussi de bactéries dans votre sexe. Eh oui, à part le lubrifiant (à base d’eau de préférence), votre muqueuse vaginale n’aime ni la graisse à traire, ni le Sun Spray Kids (le seul avec un indice 50 à l’endroit où vous vous trouvez). Il faudrait donc vous laver minutieusement les mains.

Alors vous optez pour un endroit à l’ombre, un endroit où finalement le sable blanc est recouvert de pignes de pins et de branches : pas franchement confortable.

Alors imaginons que vous vous soyez tartinées d’indice 50, mais que vous n’êtes pas certaines d’avoir les mains propres, vous pouvez toujours utiliser des gants de latex. Ce ne sera peut-être pas le plus agréable, mais franchement, ce n’est rien à côté d’une vulve enflammée qui vous démange pendant une semaine, et qui vous empêche de baiser ou même d’uriner sans crier. Alors, le choix est vite fait.

Assurez-vous ensuite d’avoir une serviette de plage assez large afin de ne pas vous retrouver le cul dans le sable, avec un crabe qui vous pince les fesses. Et vous qui pensiez que votre meuf avait une troisième main.

Non, loin de moi l’envie de vous dissuader de faire l’amour à la plage, mais quand même, il y a de meilleures façons de mettre réellement à profit votre été, comme porter une culotte pendant trois jours (parce que vous êtes en vacances) et la vendre sur vends ta culotte (et par chance d’une forte transpiration, vous la vendrez plus chère).

 

Sarah

Photo de couv: Karl Schiffman
Photo 1: Roman Noven

Sarah

Sarah parle de cul et d'amour mais aussi de bouffe vegan, de genre et de féminisme. Passion vélo et gingembre addict. Nouvellement vidéaste, elle espère flooder la toile de sa vision du porno. Twitter : @sarahdevicomte

Plus d'articles

One Comment

  1. timide says:

    “Non, loin de moi l’envie de vous dissuader de faire l’amour à la plage” …

    Pourtant, c’est très réussi !

    @ sarah, je ne t’en veux pas parce que parler de la plage quand on est parisienne, c’est pas du gâteau.

    Mais je dois absolument te rassurer en t’affirmant que l’expérience pratique de l’amour prévaut toujours sur les mots théoriques de celui-ci, et une fougue amoureuse en long sur le sable ou en large contre un rocher, ça vaudra toujours plus que la photo d’une gentille petite culotte taillée dans le rideau de mémé …

Leave a Comment

*