tumblr_mwvh7aRdyr1sj1vz2o1_1280

Les illustrations érotiques et lesbiennes « made in Germany » de Kaethe Butcher

Depuis quelques années, on voit fleurir sur la toile un bon nombre d’illustrations indies que certaines personnes rebloguent à tours de rôles sans pour autant s’y attarder plus longuement. C’est normal et c’est catégorisé « mainstream ». Seulement chez Barbi(e)turix, on apprécie beaucoup ce genre de choses et en particulier lorsque celles-ci s’intéressent aux femmes. Alors pour le coup, avec Kaethe Butcher, on est plus que ravies.

Ce que l’on sait de cette illustratrice ? Peu de choses. Hormis que Kaethe Butcher a 23 ans, qu’elle nous vient directement d’Allemagne et qu’elle adore dessiner les jolies filles, et ça, visuellement on le lui rend bien. Elève du D.I.Y (soit « fais-le toi-même), elle nous livre modestement ses créations à travers un Tumblr qui regroupe par la même occasion plusieurs polaroïds intimes de la jeune femme.

Des corps féminins entrelacés, des femmes qui se désirent, des portraits en noir et blanc, du nu, des seins, Kaethe Butcher nous enchante à travers ses créations érotiques, atypiques et délicates.

Pas de voyeurisme grossier en mettant un cul par-ci, un nibard par là mais une image avec un sens spécifique dont l’illustratrice détient le secret, avec pour seul indice un titre incrusté dont l’interprétation correspond autant son propre vécu personnel qu’au notre. Comme elle le dit elle-même en réponse à un commentaire :

« Oui, mes titres ont un sens spécifique, également en relation avec l’illustration. Peut-être pas clairement mais pas si loin de l’interprétation que vous pouvez vous en faire. «  We don’t talk about that », «  Nous ne parlons pas de ça », signifie simplement : deux personnes ne parlant de leurs sentiments l’un(e) à l’autre, peut-être pas seulement de leurs sentiments, mais de leurs problèmes, aussi.

La phrase blanche « About what ? » (« À propos de quoi ? ») fait passer l’idée d’une situation dans laquelle une personne ne sait rien à propos du fait qu’il n’y a rien à dire. Ou la seconde interprétation : peu importe ce que l’on peut se dire, nous pouvons nous comprendre sans aucun mot. Et une troisième interprétation, celle que je préfère et qui est un peu plus personnelle : deux personnes parlent de leurs sentiments ou de leurs problèmes ou de leurs pensées mais elles ignorent que c’est en train de se passer – et c’est okay pour l’une et l’autre. »

Un message universel en somme.

Twitter : https://twitter.com/Kaethe_Butcher

Tumblr : http://kaethebutcherillustrations.tumblr.com/

An Si

An Si

Sbire candide de BBX, An Si s'intéresse à la culture queer, porn et mainstream. Ré-invente la langue française avec ses fautes d'orthographe.

Plus d'articles

Leave a Comment

*