mgid-uma-image-mtv

Revue de presse : #Ouganda #HarryPotter #vagins

Au menu cette semaine : la Cour constitutionnelle ougandaise annule une loi anti-homosexualité ; lire Harry Potter rendrait plus tolérant envers les homos ; et le vagin vu par les gays à travers le projet Gay Men Draw Vaginas…

Fausse victoire

Vendredi 1er août, la Cour constitutionnelle ougandaise a annulé une loi durcissant la répression de l’homosexualité. En Ouganda, les relations homos sont passibles de la prison à vie depuis 1950. La nouvelle loi, promulguée en février dernier, interdisait toute « promotion » de l’homosexualité et rendait obligatoire la dénonciation des LGBT auprès des autorités.

Le texte avait suscité un tollé international. Plusieurs bailleurs de fonds avaient suspendu certaines de leurs aides au gouvernement ougandais.

La loi ougandaise punit de la prison à perpétuité les « relations charnelles contre-nature ».

Mauvaise pente

Aux Pays-Bas, les plaintes pour homophobie (agressions physiques et verbales) sont en hausse. « De 600 en 2012, elles sont passées à 1 100 en 2013 », rapporte Libération.

Les Pays-Bas – premier pays au monde à avoir légalisé le mariage homo en 2001 – sont pourtant réputés pour leur tolérance envers les LGBT. « Nous encourageons les victimes à porter plainte, ce qui explique en partie la hausse des chiffres », explique Tanja Ineke, présidente de COC Nederland, la principale association LGBT du pays.

« Chaque année depuis 2009, une trentaine de couples homosexuels préfèrent déménager plutôt que d’avoir à affronter le harcèlement du voisinage », souligne le quotidien.

Amsterdam commence à se faire une réputation de « capitale mondiale du gay bashing », indique Libération.

Mini Pride

Dimanche 3 août, 300 personnes ont défilé dans les rues de Hanoï à l’occasion de la troisième Marche des fiertés organisée au Vietnam. L’homosexualité reste taboue dans ce pays dominé par les valeurs conservatrices du confucianisme, qui met l’accent sur la famille traditionnelle.

Toutefois, le gouvernement et l’opinion publique évoluent peu à peu. En 2012, le régime communiste à parti unique, régulièrement critiqué pour ses violations des droits de l’homme, avait même envisagé d’autoriser le mariage homo. Il y avait finalement renoncé.

Big up les Vietnamiens.

C’est magique !

Les enfants et les ados qui ont lu Harry Potter sont plus friendly que les autres. Si, si. C’est le résultat d’une étude menée auprès de 117 lycéens italiens, interrogés sur leur vision de l’homosexualité. Ceux qui avaient lu la saga écrite par J. K. Rowling tenaient un discours plus tolérant envers les homos. Les lecteurs des aventures du célèbre sorcier feraient aussi preuve d’une plus grande compréhension envers les immigrés et les réfugiés.

Lire Harry Potter réduit les préjugés ? C’est évidemment exagéré, car d’autres facteurs entrent en compte (famille, milieu social…) pour expliquer ces résultats. A noter que plusieurs courants religieux avaient dénoncé le contenu prétendument « satanique » de la série.

« J’ai toujours pensé que Dumbledore était gay », avait confié J. K. Rowling en 2007.

Dessine-moi un vagin

Il y a trois ans, lors d’un dîner, Shannon O’Malley a demandé à Keith Wilson, un ami gay, de dessiner un vagin. Résultat : « Son dessin était complètement nul. Ça ne ressemblait pas du tout à un vagin », a expliqué Shannon O’Malley. C’est comme ça que le projet Gay Men Draw Vaginas est né. Les dessins collectés sont souvent drôles, parfois très surprenants… et rarement réalistes. Un appel aux dons a été lancé pour éditer un livre compilant ces œuvres.

Le minimaliste

Le fan de licorne

Le lol

 Marie

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. Artemisia.g says:

    Bah c’est sûr! On ne risque pas de faire d’erreur en dessinant des bites, elles sont partout, même dans la forme des bâtiments, des monuments, etc. ahah

Leave a Comment

*