the-spice-girls-wallpapers-4

Summer of the 90′s sur ARTE : les rendez-vous à ne pas manquer !

Ah, les années 90, les plateformes boots, l’eurodance, les boysband, l’ectasy, le grunge, les Club Kids… Une décennie connue pour son bon goût et sa retenue… Pour rendre hommage à cette période bénie du mauvais goût, ARTE propose un cycle “Summer of the 90′s”, du 19 juillet au 24 août. L’occasion de se replonger dans le kitsch de notre enfance / adolescence à travers documentaires, reportages et films cultes.

Si vous avez raté les deux premiers épisodes, il est encore temps de prendre le train en route ! Les émissions restent disponibles sept jours sur Arte+7. L’occasion de découvrir la pastille fashion de Loic Pringent consacrée à la mode des 90′s. “Sexy”, “No Limit”, “Bling”, “Street”, on se rappelle alors les petits colliers tour du cou en plastique, les buffalos couleur crème qu’on avait obtenu en pleurant devant la Halle aux chaussures et les posters d’Alyssa Milano sur au dessus de notre lit.

26 & 27 juillet : Love, Peace And Ecstasy

Pour le deuxième week-end de son summer nineties, Arte propose un zoom sur la musique qui a révolutionné le clubbing : la House. Le premier documentaire, consacré à la Dance culture et signé Frank Ligner met un point d’honneur à resituer les diverses influences de cette musique venue de Chigago et à rappeler les racines gay et afro-américaine d’une musique souvent perçue comme germanique. Le second documentaire, réalisé par Dimitri Pailhe et intitulé Bienvenue au Club, revient sur 25 ans d’évolution de la techno et fait la part belle au Pulp, le mythique club lesbien des Grands Boulevards (coucou Fany & Steph!).

2 et 3 août : Total entertainment

Au programme de cette troisième semaine, un aperçu de ce que les nineties ont fait de pire en terme de culture de masse. Place au culte du divertissement, aux popstars, aux hits machine et autres joyeusetés consuméristes. La soirée commence samedi à 22h40 avec un docu qui s’intéressera aux girls et boys bands de notre jeunesse. De quoi vérifier si on maitrise encore la choré de Stop des Spice Girls et si on connait encore les paroles de NSYNC.

La soirée continue avec  le docu Fabrication 100% synthétique : Boys bands, popstars… et autres produits, qui s’intéressera plus en détails à la construction de nouvelles stars de la musique par les télé-crochets et les émissions de tv-réalité. Souriez, vous êtes filmés.

Construire du faux ? Vendre des rêves et des espoirs ? Dimanche 3 août à 20h45, l’un des longs métrages cultes des années 90, The Truman Show offrira la satire parfaite de la société du spectacle à travers l’histoire de Truman, otage d’une télé-réalité dont il est le héros… sans le savoir ! Juste après, décryptage du succès fulgurant d’une des premières chaines musicales, MTV.

9 et 10 août : Alternative culture

Après les paillettes et la machine à fric, retour sur la scène underground, le grunge et les riot grrrl ! Le 9 à 22h15, le documentaire Grunge, riot grrrl, britpop, nu metal retracera la genèse de ces mouvements de résistance à une industrie musicale formatée, à travers des groupes comme Nirvana, Oasis, Blur ou encore Linkin Park. On redécouvrira ensuite River Phoenix, jeune acteur prodigue devenue l’idole d’une génération avant de mourir tragiquement à 23 ans d’une overdose.

Dimanche 10 août, à 20h45, c’est au tour de Bill Murray d’aller chasser la marmotte. La comédie culte de Harold Ramis, Un jour sans fin raconte l’histoire de l’exécrable présentateur météo Phil Connors, qui se retrouve condamné à revivre la même journée à l’infini, le “Groundhog day”, soit le jour qu’il déteste le plus de l’année. Certains fans du films ont calculé que Bill restait coincé 34 ans dans la bourgade de Punxsutawney… Dur.

16 et 17 août : Street and Style

La mode des années 90 a été fortement influencée par le hip-hop, qui a connu un succès fulgurant à l’aube de la décennie. Contestataire, il reflète les discriminations qui règnent dans les ghettos américains, et devient une culture urbaine majeure. Le documentaire L’âge d’or de la culture hip-hop(22h25 le 16 août) retrace l’émergence de cette culture, du gangsta rap violent de la West Coast au rap engagé de la East Coast, en faisant un détour par l’avant-garde française avec IAM, NTM ou MC Solaar….

Les 90s voient également naître les premiers top models : Kate Moss, Claudia Schiffer, Cindy Crawford… C’est l’heure de la glorification des tops, qui deviennent des stars à part entière… Un phénomène planétaire analysé dans le documentaire L’ère des supermodels, diffusé à 23h30.

23 et 24 août : Cool britannia

Bouuuh, “Summer of the nineties”, c’est déjà fini ! Pour le dernier week-end, Arte nous fait prendre le thé. Dans les années 90, la pop anglaise connaît une renaissance. Le documentaire La guerre de la britpop, diffusé samedi 23 relate la guerre sans pitié que se livre alors deux groupes pour s’imposer comme leader de leur génération : Blur et Oasis.

L’été se terminera sur une autre guerre, celle qui opposa la reine Elisabeth II à sa belle-fille Diana, surnommée la «reine des coeurs». Le documentaire Lady Diana contre Elizabeth II relatera ce duel au sommet à travers documents inédits et témoignages de proches.

La programmation complète est disponible  ICI.

Lubna

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

One Comment

  1. timide says:

    XXX !

Leave a Comment

*