Barack Obama

Revue de presse : #Obama #homophobie #mariagepourtous

Au menu cette semaine : Barack Obama interdit les discriminations envers les travailleurs LGBT, une mère frappe et abuse de sa fille lesbienne, et un maire opposé au mariage pour tous marie son fils gay.

Forward

Barack Obama a signé, lundi 21 juillet, un décret interdisant aux entreprises travaillant pour l’Etat, qui emploient 28 millions de personnes, de discriminer les personnes LGBT. « Les contrats fédéraux américains ne doivent pas subventionner les discriminations contre les Américains », a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

Jusqu’à présent, seuls les employés fédéraux étaient protégés par la loi. Résultat, 29 Etats (sur 50) autorisaient le licenciement d’un salarié au seul motif de son orientation sexuelle ou de son identité de genre. C’était aussi une raison légale pour ne pas engager quelqu’un.

Obama, ce président friendly.

Horreur

Au Nouveau-Mexique (Etat-Unis), Magdo Haro, 40 ans, est accusée d’avoir battu sa fille lesbienne de 17 ans et d’avoir abusé d’elle sexuellement. Elle a découvert l’homosexualité de l’adolescente en fouillant dans son téléphone portable. Elle aurait d’abord interdit à sa fille de porter des « vêtements de garçons », ont raconté les policiers de Dona Ana.

Elle aurait ensuite forcé sa fille à se déshabiller et à se pénétrer avec sa main devant elle « pour qu’elle sache ce que ça fait de coucher avec une femme », ont rapporté les enquêteurs. Magdo Haro nie ces accusations, mais reconnaît avoir frappé son enfant avec une chaussure. Elle a été arrêtée et incarcérée mardi 22 juillet, avant d’être libérée quelques heures plus tard (elle a réglé une caution de 25 000 dollars). L’adolescente a été prise en charge par l’Etat.

Bienvenue au XXIe siècle.

Ne jamais dire « jamais »

Raymond Bardet, maire de Ville-la-Grand (Haute-Savoie) depuis 1981, avait déclaré qu’il ne célèbrerait pas de mariage homo. Samedi 19 juillet, l’élu a pourtant uni son fils et son compagnon. « J’ai changé de position car je me suis trouvé devant le fait accompli. Il n’y a que deux mois et demi que j’ai appris l’homosexualité de mon fils », a-t-il confié au Dauphiné.

« Je suis son père, c’était à moi de célébrer son union, comme je l’avais fait pour sa sœur. » Raymond Bardet a expliqué qu’il n’avait pas changé d’avis sur le mariage pour tous mais qu’il s’était « fait une philosophie ». « Je ne ferai pas d’autre mariage gay. Je l’ai fait parce que c’est mon fils. [...] Je pense que ce n’est pas ce que veut la nature. » Work in progress…

S’opposer au mariage homo alors qu’on a un fils gay, mauvais plan.

Marie

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*