amplifydot_0

AMPLIFY DOT : « J’aimerais atteindre le Nirvana »

31 mai 2001. Il fait un peu frais devant les portes de la Brixton Academy à Londres. Déjà trois ans que Missy Elliott n’est pas montée sur scène. Alors évidemment, Ash Dot, comme l’appellent ses amis, est au rendez-vous. Alors évidemment, quand Missy transforme son concert –qui laissera à désirer, d’ailleurs- en tremplin pour jeunes talents, c’est elle qui monte sur scène en premier.

« C’est là qu’est né mon amour pour la scène » nous confie-t-elle 13 ans plus tard. Rapper devant son idole à 13 ans seulement. Comment rêver début de carrière plus inspirateur ? Depuis, l’enfant du sud de Londres a fait son chemin, un chemin où le plus important pour s’imposer, est « d’être soi-même ». Tomboy des premières heures, elle collabore avec Gyptian, Fraser T Smith, Busta Rhymes et se grave un nom, dur comme la pierre, dans le marbre du grime et du hip-hop. C’est avec finesse qu’au jeu de l’underground et du commercial, Amplify Dot marque des points, au regard de ses icônes de toujours, Salt N Pepa ou encore Lauryn Hill. Le 3 décembre dernier, elle lance « The Dotty Show », sa propre émission de radio, sur l’antenne d’une des fréquences de la BBC. Rien que ça. On la découvre en France avec son titre coup de poing Kurt Cobain. Le 12 juillet prochain, elle clôturera chaudement la saison 2013/2014 de la Wet For Me au côté de Missill et Möggli. Rencontre.

Tu as commencé fort quand même, tu avais 13 ans non quand tu as rappé pendant ce fameux concert de Missy Elliott à Brixton ?

Oui ! C’était mon tout premier concert, en tant que public je veux dire, donc imagine, je me retrouve sur scène, au côté d’une de mes idoles… C’était complètement fou. Une inspiration telle ! C’est là qu’est né mon amour pour la scène.

Tu voulais déjà faire carrière dans la musique à 13 ans ?

Je ne savais pas ce que j’allais faire de ma vie à l’époque. Un jour je voulais devenir médecin, celui d’après astronaute. Ce dont j’étais sûre c’est que j’aimais la musique et qu’elle serait toujours dans ma vie.

Et tes autres idoles ?

Sans hésiter, Salt N Pepa et Lauryn Hill. Toutes ces femmes qui ont su se faire une place de choix dans le monde du hip-hop. C’est vrai que mes influences musicales ont évolué avec l’âge. Aujourd’hui j’ai une grande admiration pour des artistes comme Jay Z.

Quand tu étais ado, c’était quoi ton plus grand rêve ?

À l’époque je rêvais juste de divertir au mieux les gens. Aujourd’hui, j’aimerais atteindre le Nirvana, cet état d’esprit où tu ne désires plus rien que tu n’as déjà.

Et de ton adolescence, qu’est ce que tu retiens ?

Les leçons de vie que m’ont enseignées mes parents. Leurs principes et leurs valeurs ont fait de moi une battante, je ne laisse jamais tomber et j’accorde beaucoup d’importance à la spiritualité depuis que je suis très jeune.

J’ai entendu que tu étais une grande fan de… films de mafieux…

J’ADORE les films de mafieux et les grands classiques des films de gangsters. Je crois que le premier que j’ai vu c’était Scarface mais aucun n’arrive à la cheville des Affranchis. Je connais toutes les répliques de ce film !

Tu te décris comme une sorte de « tomboy ». Ça a toujours été le cas ?

Tu sais, je n’ai jamais aimé porter des robes, je me suis toujours senti plus à l’aise dans d’autres vêtements, ceux que je porte aujourd’hui. Je pense qu’il est important de se sentir bien dans sa peau et d’être en accord avec qui l’on est et tout ce qui fait de nous des êtres uniques.

 C’est la recette du succès selon toi ?

Oui, je crois que ça aide toujours d’être soi-même.

Tu as de nombreux tatouages. Ils veulent dire quoi pour toi ?

Chacun d’entre eux a un sens qui lui est propre, certains sont spirituels, d’autres sont juste jolis ou totalement personnels. Je suis une droguée des tatouages. Je vais m’en faire faire un 12e la semaine prochaine !

Et ça te fait quoi de jouer à la Wet ?

J’ai super hâte !

Tu penses quoi des soirées pour filles ?

Ce que j’en pense c’est que l’amour est plus important que tout et qu’une soirée qui défend ça ne peut être qu’une belle soirée !

 

Adeline

 

Adeline

Caution musicale de la team et rédactrice en chef du mag Heeboo, Adeline est amatrice de sonorités brutes et de soirées sans façons. Elle aime : le bleu / ponctuer ses interventions de points / râler. Ses soirées à elle (et à tout le monde) : Sneaky Sneaky.

Plus d'articles

One Comment

  1. timide says:

    Nice ! j’aurais particulièrement aimé voir ce live !

    Tout comme celui de Lila Namo fut émouvant.

Leave a Comment

*