3509338287

Rona Kenan au Divan du Monde

Si au premier coup d’œil le nom de Rona Kenan ne vous dit rien, on ne vous en tiendra pas rigueur. Du moins, pour le moment. Elle sera le 5 juin au Divan du Monde à Paris et s’impose comme une valeur sûre des sorties musicales de ce début du mois de juin. Mais qui est donc cette fameuse Rona Kenan ?

Musicienne surdouée et icône lesbienne israélienne, elle fit la première partie d’Asaf Avidan, qui, quant à lui, ne vous est sûrement pas inconnu puisqu’il a fait trembler d’émotion une grande partie de la population, avec sa Reckoning song.

Bien que son nom et sa musique ne connaissent pas encore la renommée qu’elle s’offre par-delà la mer Noire, Rona Kenan n’est pas nouvelle sur le marché puisque cela fait bientôt 10 ans qu’elle participe activement à la richesse musicale israélienne et internationale. Dotée d’une voix profonde qui ferait sans doute mourir de jalousie beaucoup de nos compatriotes françaises dénuées de talent, Rona Kenan cultive un univers poétique, personnel (et surtout trilingue), qui, bien que légèrement étranger à ce que nous pouvons écouter au quotidien, se révèle être d’une addiction gourmande, bien loin d’être passagère.

Musicienne engagée, Rona Kenan offre malgré elle l’image d’une artiste féminine bien loin de vouloir rester plantée dans le décor. Et c’est tout le mal qu’on lui souhaite. Se faire entendre encore et encore.

Après Paris, Rona Kenan sera à Lille le 7 juin et à Reims, jour suivant.

An Si

An Si

Sbire candide de BBX, An Si s'intéresse à la culture queer, porn et mainstream. Ré-invente la langue française avec ses fautes d'orthographe.

Plus d'articles

2 Comments

  1. Fiona says:

    J’aodre, j’adhère ! Une voix profonde et enfin du talent, ça fait plaisir d’entendre ça encore une fois !

  2. Lilou says:

    Tout à fait d’accord, enfin du talent! C’est pas que je n’aime pas Jennyfer, mais ces meufs ont couché avec leur collègue, d’où leur réussite. Dans ce système là, difficile d’entendre une lesbienne. Merci de nous faire découvrir cette perle.

Leave a Comment

*