roland-garros-chiffres

Roland-Garros : les chances françaises

Roland-Garros a donc repris ses quartiers ce dimanche à la porte d’Auteuil. Alors que s’ouvre aujourd’hui la troisième journée de compétition, les chances françaises semblent assez minces.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le sort n’a pas été clément avec les dix Françaises engagées dans le tournoi (ni avec les Français d’ailleurs). La plupart hérite de têtes de série et doit donc compter sur un petit miracle afin de dépasser le stade du premier tour.

L’exploit a été au rendez-vous pour Pauline Parmentier, tombeuse de la tête de série n°17, l’italienne Roberta Vinci au terme d’un match très disputé dans lequel elle avait pourtant concédé le premier set. Malheureusement pour les Tricolores, la victoire de Parmentier n’a pas ouvert la voie à d’autres jolis coups. Alizé Lim (138ème mondiale) s’est donc très logiquement inclinée face à l’immense Serena Williams, qui semble presque imbattable dans ce Roland-Garros. La jeune Fiona Ferro (17 ans) a quant à elle réussi à bousculer l’allemande Lisicki, en s’inclinant sur un score honorable de 6-1 ; 7-5. Pour Virginie Razzano, en revanche, ce fut la douche froide face à la slovaque Dominika Cibulková. L’une des meilleures françaises a complètement explosé au terme d’un premier set disputé (7-5), pour finir sur un set-sanction de 6-0.

Alizé Cornet

Heureusement, la meilleure française, Alizé Cornet (tête de série n°20) est encore en lice dans le tournoi. Au premier tour, elle a logiquement déroulé, en remportant son face-à-face contre l’australienne Barty en deux sets secs : 6-2, 6-1. Cornet arrive en forme pour ces Internationaux de France après avoir remporté un titre à Katowice cette année. Elle pourrait bien créer la surprise en se hissant en huitième, elle qui n’a jamais dépassé le troisième tour (en 2008 et en 2013). Si ce scénario venait à se réaliser, elle hériterait -probablement- d’un match extrêmement difficile à négocier, face à l’une des favorites de cette édition 2014, la troisième mondiale, Agnieszka Radwanska.

Caroline Garcia

L’autre espoir tricolore s’appelle Caroline Garcia. A tout juste 20 ans, la Lyonnaise est la joueuse française du moment. Elle arrive dans les meilleures dispositions pour réussir un bon Roland-Garros. Cette année, elle a remporté le tournoi de Bogota et s’est offert le premier titre de sa jeune carrière par la même occasion.

En 2011, déjà, elle avait fait sensation aux Internationaux de France : Opposée à Sharapova sur le central, au deuxième tour, elle était à deux jeux d’un immense exploit. Cette rencontre lui avait même valu un tweet très enthousiaste de l’Ecossais Andy Murray : « Sharapova est en train de jouer contre la future numéro un mondiale, Caroline Garcia ! Quelle joueuse. Première fois que j’entends parler d’elle ». Quand même ! … Mais avant de rêver du carré final, Caroline Garcia doit d’abord se défaire de la redoutable Ana Ivanovic, 12ème mondiale et ancienne gagnante de Roland Garros (en 2008) lors d’une des plus belles affiches de ce premier tour. Affaire à suivre de près donc.

Rania

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. timide says:

    Merci pour cette note d’actu !

    De façon général, je pense que le tennis féminin n’est plus ce qu’il a été.

    Concernant le tennis féminin français, entre les affaires de moeurs sur plusieurs années, le départ l’an dernier de M.Bartoli hors compétition et l’accès aux matchs quasi inaccessible à Rolland Garros, tout ceci le rend un peu tiède sportivement parlant et même décourageant pour s’y intéresser de près ou sérieusement bien qu’il reste la retransmission tv.

  2. Hulk démolition says:

    ‘Timide’ je vois pas de quoi tu parles “entre les affaires de moeurs sur plusieurs années”. Tu veux parler d’Amélie Mauresmo? Heureusement que certaines et certains dans le faisceau de lumière qui éclaire notre pauvre peuple, prenne la peine et le courage d’assumer ce qu’ils sont aux yeux de tous. Si tout le monde arrêtait de se cacher, les choses seraient bien obligées de changer un peu plus vite. Les homos sont partout, plus ils se cachent moins ils existent. Il est temps que le monde comprenne qu’ils sont bien plus nombreux que ce qu’on imagine. Pour la liberté de tous, il ne faut pas se cacher, se dévoiler c’est s’exposer mais c’est aussi ouvrir le chemin de la liberté.

Leave a Comment

*