tama2

Le nouveau jeu de Nintendo zappe le mariage gay

Tout le monde s’en doute : Mario est gay. Lui et son petit ami Luigi, tous deux vêtus de salopettes façon Village People, doivent sauver la Princesse Peach, qu’ils n’emballent jamais. Bon alors, Nintendo gay friendly ? Pas si sûr. Le nouveau jeu Tomodachi Life, sorti l’année dernière au Japon et attendu dans le reste du monde pour le début du mois de juin, crée la polémique.

Tomodachi Life est un classique du genre, un monde virtuel dans lequel on évolue à travers son avatar. Petite précision, au cas où certaines se poseraient la question, “Tomodachi” signifie “ami” en Japonais. L’idée est de créer son propre “Mii”puis ceux de vos “vrais” amis ou de votre “vraie” famille par exemple, pour qu’ils vivent tous ensemble sur une île virtuelle. La personnalisation est très poussée, puisqu’il est possible de choisir son apparence, son caractère ou encore sa façon de parler (hauteur de la voix, accent, vitesse…). Chaque “Mii” a une personnalité unique, ses propres hobbys, attentes, rêves… Un jeu qui n’est pas sans rappeler les célèbres Sims, développé par EA games.

Tout ça a l’air fun et semble drôle. Mais… Les “Miis” interagissent entre eux, deviennent amis ou ennemis et peuvent aussi tomber amoureux. Puis se marier, avoir un enfant, emménager dans une nouvelle maison… etc. Et c’est là que le problème se pose : impossible de se marier avec une personne du même sexe, ni même d’emménager avec elle !

C’est Tye Marini, un américain de 23 ans qui soulève la polémique et lance le mouvement #Miiquality (contraction entre “Mii” et “Equality”) pour interpeler le constructeur japonais. Grand fan de Nintendo, il a déjà testé Tomodachi Life avant même sa sortie aux Etats-Unis et a été très déçu de ne pas pouvoir se marier avec le Mii de son partenaire dans la vraie vie. Dans une vidéo postée sur le web, il explique que pour s’unir avec l’avatar de son compagnon, l’un d’eux doit nécessairement changer de sexe et s’il renonce, il ne peut pas accéder à un certain nombre de fonctionnalités. En somme, sans mariage, le jeu devient plutôt ennuyant.

Mais pourquoi Nintendo a t-il zappé l’union homosexuelle ? Un simple oubli ? Ou bien le constructeur pensait peut-être qu’il éviterait toute polémique puisqu’au Japon le mariage gay n’est pas autorisé. C’est tout le contraire car le phénomène #Miiquality a été bien suivi sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, et le jeu jugé discriminatoire avant même sa sortie.

 La video de Tye Marini

Face au mouvement, les dirigeants de Nintendo ont répondu en défendant l’idée selon laquelle Tomodachi Life n’est autre qu’un “monde ludique et non une simulation de la vie réelle”. Puis, ils se sont excusés – en excluant quand même de rajouter la possibilité de s’unir à une personne de même sexe.

“Nous nous excusons si de nombreuses personnes se sont senties déçues par l’absence de possibilité d’avoir des relations entre personnes de même sexe dans Tomodachi Life. Malheureusement, nous ne pourrons pas changer le jeu en l’état. Cela demanderait un travail de développement conséquent qui ne pourrait pas être apporté par un simple patch [...] Le fun et l’amusement pour tous sont les valeurs de notre entreprise. Nous tâcherons de créer une expérience de jeu et un gameplay qui puisse au mieux intégrer et représenter tous les joueurs si un nouvel épisode de Tomodachi devait voir le jour.”

A savoir, Tye Marini n’appelle absolument pas à boycotter ce jeu mais plutôt à interpeller Nintendo. D’ailleurs, c’est uniquement s’il se vend bien qu’il pourrait être modifié ou avoir une suite…

Une grande déception pour celles et ceux qui considér(ai)ent Mario comme un icône gay…

 

Alice

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*