homophobic_violence_pic

L’homophobie en hausse en 2013

Un an après les débats houleux (euphémisme) sur le mariage pour tous, SOS Homophobie publie cette semaine un rapport annuel des plus alarmant. Les actes homophobes sont en très forte hausse. Pour ne pas dire en pleine ascension de l’Everest.

« Alors qu’en vingt ans les témoignages de lesbophobie, de gayphobie, de biphobie et de transphobie reçus par notre association n’ont cessé de croître, leur nombre a littéralement explosé en 2013 » affirme l’association de lutte contre l’homophobie qui enregistre une augmentation de – tenez vous bien – 78% des agressions à caractère homophobes.

78%. C’est tellement énorme que l’on peine à y croire. Pourtant, ces chiffres sont bien l’écho d’une réalité. Pour son étude, SOS Homophobie a analysé et décortiqué 3517 témoignages d’ “actes” homophobes. Ces actes regroupent aussi bien les insultes, (reçues dans l’espace publique ou sur internet), que les menaces, le harcèlement ou les agressions physiques. Les insultes représentent tout de même 39 % des actes, c’est dire si le “sale pd” est en vogue.

Les agressions physiques correspondent à 6% des témoignages, ce qui représente tout de même une hausse – accrochez-vous – de 54 % par rapport à 2012 ! L’association note aussi une « explosion » du nombre des témoignages d’homophobie sur Internet, « multipliés par près de trois » en un an.  Le réseaux social le plus homophobe ? Twitter, qui compte à lui tout seul près de la moitié des témoignages. Visiblement, la parole haineuse se libère davantage une fois cachée derrière un écran.

Selon le rapport, un témoignage sur trois a été recensé pendant les mois qui ont précédé le vote de la loi autorisant le mariage au couple de même sexe. De là à faire un parallèle entre homophobie et Manif pour tous…

Pour aller plus loin, le pdf du rapport disponible en ligne ICI.

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

2 Comments

  1. Lilou says:

    Pour info, mon voisin m’avait insulté à plusieurs reprises en 2004. En 2012, j’ai décidée de pourrir sa vie: j’ai imprimé des prospectus sur lesquels j’avais écrit : “Je suce des bites pour 1€, venez me trouer le cul j’adore ça” avec son nom complet et son adresse. Prospectus que j’ai largement distribués dans les rues alentours. Il a du déménager. En plus, j’avais rayé sa BMW.
    Lol, un compte rendu des revanches est assez réconfortant je trouve. Vous inquiétez pas mes sœurs, au final, ceux sont ces ordure homophobes qui se font baiser!
    Bisou mes belles.

Leave a Comment

*