tumblr_n2uso8uVAU1syzpx4o1_1280

Les tumblr porn

C’est parce qu’elle ne censure aucune photo que la plateforme internet Tumblr abrite des milliers de clichés érotiques et pornographiques. Le site n’est pas un réseau social à proprement parler. On ne peut pas y interagir comme on interagit sur facebook. De ce fait, il permet un plus grand anonymat des modèles et blogueurs.

Des tumblr, il y en a de toutes sortes, mais ceux qui nous intéressent aujourd’hui sont ceux qui mettent en scène la nudité, la sexualité ou l’érotisme. Que ce soit via des textes, des photos ou des gifs animés, ils abondent sur la toile. Leur multiplicité permet une grande diversité de corps, de points de vue et de choix.

Tumblr permet à chaque utilisatrice/ utilisateur de s’approprier le format et d’en faire quelque chose de personnel. Ainsi sont exposées toutes les variantes de la sexualité, tous les fantasmes et gestes possibles mais également des corps qu’on n’a peu l’habitude de voir dans le porno mainstream. On y voit des couleurs, des traces sur la peau, des poils, des fluides et des regards. S’y exposent des photos des personnes qui tiennent les tumblr parmi d’autres photos de cul. Il y a une certaine abondance : des images superbes comme certaines de moindre qualité, bref, il y en a pour tous les goûts.

Mais Tumblr c’est surtout des personnes, en l’occurrence ici des femmes, qui posent ou qui font poser. Pour cet article j’ai rencontré trois femmes artistes : photographe, vidéaste, modèle et performeuse. Elles ont accepté de répondre à mes questions.

Pourquoi un tumblr porn ?

Misungui est modèle et performeuse féministe queer. Sur son tumblr, elle partage les photos sur lesquelles elle pose, ses questionnements, ses coups de colère ou enfin ses créations en cour. Elle m’explique pourquoi elle a choisi d’exposer ses photos sur tumblr et pourquoi c’est le porno qui l’intéresse : 

« Je suis sur Tumblr parce que Facebook n’autorise pas les images sexuellement explicites ou simplement la nudité (partielle ou totale). J’ai repoussé ces limites un bon moment et puis à force de blocages de plus en plus longs, la création d’un second compte etc. etc etc…. j’en ai eu marre ! J’avais la sensation que ce réseau était pas mal visité et apprécié en ce moment, je me suis dit que j’y trouverai une certaine visibilité, meilleure en tout cas que sur mon ancien blog (overblog). Porn parce que je suis performeuse féministe, ou post-féministe, queer, adepte de la post-pornographie, militante anti-pudibonderie, exhibitionniste, nymphomane… bref, pour des tas de raisons à vrai dire !»

C’est à peu près pour les mêmes raisons que la photographe, réalisatrice et modèle Ortie a choisi de créer un tumblr porn :

« J’ai créé ce blog sur tumblr car c’est la plateforme de blog que j’utilise le plus, et c’est celle qui permet le plus de partage. Ce n’est pas juste sa propre collection d’images, c’est un immense réseau, une vraie toile. De un, y’a le dashboard qui te permet de suivre plein de choses, de deux le fait que tout le monde puisse rebloguer ensuite. J’ai fini par ouvrir un tumblr de porn car je suivais moi-même beaucoup de tumblr de porn, et que ça commencé à faire beaucoup sur le mien, qui est plus diversifié. Aussi, je trouve qu’on trouve beaucoup de très belles images, très différentes, et j’aimais bien pouvoir les collectionner. Et pouvoir les partager ensuite. »

Misungui ajoute que, pour elle, faire des photos de porn et les exposer lui permet de capter l’attention sur des idées : « Je dis souvent une chose, reprenant une expression célèbre : “J’utilise du temps de cerveau disponible ! Je montre mon cul, je capte donc l’attention d’un grand nombre de personnes diverses et variées et là je peux balancer ma propaganda. »

Enfin, pour Plume, photographe dont les images sont souvent pornos mais pas toujours, c’est précisément le fait d’avoir le choix qui l’a poussé à ouvrir un blog.

« Il y a longtemps – il y a une éternité même-  je n’avais pas de site et je voulais un point de chute pour mes images, dans la mesure où je ne pouvais pas les mettre sur facebook (ça sautait sans arrêt) alors … tumblr, et puis ça me semblait un lieu de liberté absolue avec une ergonomie assez simple, un peu de lien social mais pas trop, on pouvait bloquer les commentaires et les messages, donc dans mon cas j’ai l’image sans l’interaction, parfait deal. Pourquoi porno ? Parce que photographier des paysages, ça m’emmerde profondément. Même si sérieusement, tu te lèves pas un matin en disant ‘Aujourd’hui je fais un tumblr porn’, à priori le porn tu entres doucement dedans, c’est à la fois social, sexuel et culturel, donc tu passes pas d’un tumblr chaton à un tumblr porn. Le porn défend ma vision toute personnelle de la liberté : je ne me retrouve pas dans tout ce que je vois, c’est parfois violent, parfois délirant, parfois excitant, mais si je le décide je peux aussi m’autoriser ça. Il me semble que la vraie liberté c’est ça. Juste de pouvoir, pas forcément de faire.»

Le tumblr porn : source d’inspiration graphique et masturbatoire

Loin de moi l’idée de faire l’apologie de la plateforme Tumblr, je ne suis pas là pour ça, mais il semblerait qu’elle soit le lieu parfait au partage de photographies ou de gifs pornos. Mais concrètement, c’est quoi le but d’un tumblr porn ? Qu’est-ce que cela apporte ? A la fois pour la personne qui expose, ou s’expose et pour la personne qui regarde ?

Généralement, une personne qui tient un tumblr en regarde d’autres, elle est donc à la fois celle qui expose et celle qui regarde, ce qui permet finalement un véritable échange d’inspirations. Exposer ses photos ou sa nudité sur un tumblr porno n’ôte pas tout anonymat si c’est ce que vous cherchez, mais pouvoir partager ses propres photos permet de jeter sa nudité dans la mare. Exposer sa nudité ainsi peut être une grande prise de pouvoir sur son corps et sa sexualité. Cela permet de reprendre le contrôle sur ce que l’on souhaite montrer en faisant fi des jugements et autres commentaires parfois désobligeants, souvent paternalistes.

Pour Misungui, les tumblr porns sont devenus une véritable source d’inspiration pour… se masturber : « Tumblr est devenu l’endroit ou je me branle régulièrement. Comme je suis abonnée a des tumblr porn, mon fil d’actualité est rempli d’images et de gif porno, j’ai même pas besoin de vouloir me branler, ça vient à moi désormais. Ça me rappelle mes années mémoire quand je passais des journées/nuit à essayer d’analyser un film porno et que je passais la plupart du temps à me branler ! »

Ortie, quant à elle, trouve que les tumblr porn lui ont ouvert des portes sur sa propre sexualité : « Cela m’a permis de publier mes selfshot très axés cul, qui ne passaient pas sur les réseaux de base ou sur mon site web. Le fait de trier sans cesse ce qui m’excite de ce qui ne m’excite pas, en rebloguant, m’a permis de mettre à jour des fantasmes ou des envies. Des fois, j’ouvre ma page, je vois que j’ai beaucoup reblogué telle ou telle pratique, et je me dis « ah ! y’a un truc ». Ça m’inspire aussi dans la réalisation de mes photos ou vidéos. Et puis ça m’a donné pleins de nouvelles idées de choses à essayer sexuellement !»

Plume semble aussi particulièrement inspirée par ce qu’elle voit dans les tumblr porns et pense que c’est un réseau incroyable pour créer du contact : «Les gens qui “fréquentent” mon tumblr me retrouvent ensuite sur facebook, viennent aux lectures, aux expos, cherchent un peu plus de réponses je crois, donc j’y ai trouvé du  contact professionnel, du réseau. Je crois que réseau est le bon mot. Sur facebook, les gens voient passer une image, ils likent ou pas mais on sait bien que globalement ils cliquent pas dessus, c’est à la fois de l’ennui et du désœuvrement, ils sont pas forcément intéressés en permanence par ce que tu fais.

Les gens partagent aussi, c’est un peu le boncoin du porn : tu as accès à toutes les déviances. Une image leur plait et il y a un partage, vingt partages, mille partages, le truc prend vie, se balade, et truc très important, ils laissent les crédits la plupart du temps. L’image est partagée sans que personne ne souhaite se l’approprier, les gens partagent pour faire découvrir leurs coups de cœur, c’est beaucoup de savoir-vivre.»

Mais Plume regrette une chose : «Globalement le porn est encore trop masculin, j’ai l’impression de ne rien avoir vu de novateur depuis le Dirty Diary ! Ça commenceàdater 

Une chose est sûre « Plus les gens voient du porn et plus ils deviennent exigeants je crois en terme de qualité d’image. Alors l’intelligence qui fait son entrée dans le porn, c’est révolutionnaire ! Les filles qui font leur entrée dans le porn, c’est révolutionnaire ! Et tout ça mélangé à tumblr, ça démocratise l’ensemble.»

Tumblr n’est finalement qu’une plateforme de plus qui permet, à l’instar de youtube par exemple, de démocratiser les outils et moyens d’expression. Tout n’est pas bon, tout n’est pas d’une qualité absolue, mais cette pluralité permet à des personnes d’exprimer ce qu’elles n’auraient pas pu exprimer sans ces outils. Internet est partout, les femmes infiltrent le net, infiltrent le porno, non seulement en tant que modèle mais aussi en tant que réalisatrice, photographe, performeuse et surtout entièrement décideuse de ce qu’elles montrent et de comment elles veulent le montrer. Plume a sans doute raison, il y a quelque chose de révolutionnaire là dedans. En tout cas, on a envie d’y croire.

Et en vrac, voici les tumblr qu’elles suivent tout particulièrement :

Vivent les poils, vive la chair crue, le porno “very special”, le bondage, Kay et les teens romantiques

Sarah

photo de couv : The Deep Surface par Anna Morosini

Sarah

Sarah ne parle plus trop de cul ni d'amour d'ailleurs mais ses passions demeurent : féminisme, antispécisme, santé mentale et gingembre.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

5 Comments

  1. timide says:

    toujours intéressant quand c bbx barbieturix qui cause porn …

  2. Twotd says:

    Bonjour,

    Pouvez vous nous donner les liens des tumblr d’Ortie et Plume svp?

    Pour Misungui il est facilement trouvable via google mais ortie et plume étant des mots courants c’est moins évident :-)

  3. Sarah says:

    @Twotd: les tumblr sont en hyperlien sur les prénoms de chacune d’entre elle (première apparition de chaque prénom :)

  4. Le gros atout de Tumblr dans le cadre du porn, et même rien que de l’érotisme et la sexualité, est effectivement que cette plateforme permet de partager librement ce que l’on souhaite, sans souffrir de censure sous prétexte d’une espèce de faux puritanisme de façade (comme sur Fb en autre…)

  5. BuzzPorn says:

    Article intéressant. Il est clair que Tumblr est probablement l’une des rares plateformes grand publique à autoriser les contenus adultes. Il y a une très grande liberté d’expression sur ce réseau et c’est une bonne chose. Le filtre NSFW fonctionne parfaitement bien et évite à ceux qui ne souhaitent pas voir de nudité de surfer en toute tranquillité.

Leave a Comment

*