le prince miiaou 3 (c) Maud-Elisa Mandeau

Tasseomancy, Ladylike Lily et Le Prince Miiaou : 3 coups de cœur musicaux pour bien commencer le printemps

Le printemps approche et on ne l’aura peut-être jamais autant attendu qu’en ce début d’année. Si les beaux jours reviennent, le festival Les Femmes S’en Mêlent, aussi. Noyées dans un flot permanent d’artistes féminines européennes et internationales (et c’est tant mieux), les coups de cœurs sont nombreux et savoir où donner de la tête parmi les sorties d’albums et d’EP n’est pas une mince affaire. Heureusement pour vous, et histoire de se mettre de la folk fem plein les oreilles, Barbi(e)turix livre trois de ses favorites du moment.

Le Prince Miiaou

On a connu Maud-Elisa Mandeau (ou Le Prince Miiaou pour les intimes), d’abord brune en 2009, période Safety First, son premier album, puis blonde avec le très bon Fill the blank with your own emptiness, deux ans plus tard. Sorti fin 2013, l’album Where is the Queen met tout le monde d’accord sur plusieurs points : qu’importe les changements capillaires, Le Prince Miiaou montre une fois de plus que son talent se bonifie au fil des années et qu’abandonner sa carrière aurait été une grossière erreur.

Where is the Queen, si ce n’est pas encore le cas, doit trouver sa place dans votre répertoire musical. Son univers quoiqu’un peu sombre et torturé ne nous mine pas, bien au contraire. Ecouter Le Prince Miiaou, donne une énergie sensuelle à qui veut bien l’entendre et nous prouve qu’une fille multi-instrumentaliste n’est pas seulement là pour planter le décor.

À noter : Le Prince Miiaou sera au festival des Femmes S’en Mêlent, le 19 mars à Tours et le 26 à Nantes ! Prenez vos places !

Tasseomancy

Sari et Romi Lightman sont ce que l’on plus communément appeler des « twins ». Héritières de CocoRosie et d’Emily Jane White, ces deux canadiennes ne vous sont peut-être pas inconnues, et pour cause, elles sont les deux danseuses/choristes du groupe queer de leur amie Katie Stelmanis, soit Austra, ni plus, ni moins. Tasseomancy est donc un duo discret, à consonance folk indé, composé de ballades oniriques et envoutantes. Si leurs voix vous avaient déjà fait vibrer l’âme en écoutant des chansons d’Austra, le projet à part entière Tasseomancy, risque de bel et bien vous rendre amoureuses.

Amatrices de peintures (notamment Alechinsky), de littérature (Cocteau) et de photographie, Sari et Romi sont à elles deux un bouillon de culture esthétique et spirituel, ponctué de personnalités excentriques qu’elles affirment lors de leurs concerts à travers des fringues chinées un peu partout dans le monde. Tasseomancy est un duo de ballades parfaites pour les fins d’après-midi ensoleillées.

Pour en savoir plus ici et .

Ladylike Lily

La jeune Rennaise de 26 ans, Orianne Marsilli fait partie de ces rares chanteuses dont la voix vous émeut dès chaque écoute, y compris la première. Révélée en 2011 avec la sortie de son EP, On my Own suivi d’un magnifique album en 2012 , Get Your Soul Washed, Ladylike Lily revient en cette fin d’hiver avec Blueland, un EP enchanteur de quatre titres. Quatre morceaux aux sonorités faites maison et au graphisme enfantin.

Copyright : Loïg Nguyen

Mais les atomes crochus avec le domaine de l’enfance s’arrêtent là car Ladylike Lily est une jeune femme avec des paroles d’adulte. Sa candeur trompeuse et son univers proche de Mina Tindle, Alela Diane ou encore Mesparrow nous prouvent que la nouvelle scène féminine française a de beaux jours devant elle.

Plus d’informations.

An Si

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*