tumblr_n05r7lDsPO1qz7dr7o1_1280

Être nue au lit

Je devais avoir une dizaine d’années lorsque la question de la nudité au lit s’est posée. Nous étions trois amies autour de la table lorsque l’une d’entre elles décréta qu’il fallait absolument dormir sans culotte pour éviter de choper des morpions et d’autres saloperies dans le genre. J’y ai cru pendant longtemps et j’ai donc depuis arrêté de porter une culotte pour dormir.

C’est après avoir accepté mon corps que je me suis mise à dormir complètement à poil, même seule. Et cela m’évitait d’avoir à me déshabiller pour me masturber puisque cela était déjà fait.

Depuis, il m’est presque impossible de ne pas dormir nue (sauf quand je suis malade ou que je dors avec une amie (et encore !). Ne pas dormir nue me donne sans doute l’impression d’avoir une libido morte. Dormir nue : c’est le contact des draps sur la peau, la caresse agréable ou la brise fraiche en dehors de la couette. Ca peut permettre de se réconcilier avec son corps en l’érotisant (parfois), ou tout simplement de l’apprivoiser.

C’était une question tout à fait banale que je posais sur Facebook quand je fus assaillie de messages et de témoignages sur la question : alors, toi, tu dors nue quand t’es seule ?

La plupart des personnes qui m’ont répondu m’ont dit dormir nue. Seulement trois femmes m’ont dit ne pas dormir nue, pour des raisons différentes. C’est peut-être parce qu’on pense que j’attends une certaine réponse que les femmes qui ne dorment pas nues n’ont pas autant témoigné.

C’est finalement les mêmes types de raisons qui ont été évoquées. A la fois pour les femmes qui dorment nues et pour celles qui ne dorment pas nues. Alors que pour certaines, dormir nue est quelque chose d’érotique :

« Je préfère dormir nue, non seulement parce que c’est plus confortable et plus rapide mais surtout parce que j’aime le contact des draps sur ma peau. » affirme Axelle.

« Je dors nue assez souvent, ça me permet de rester en contact avec mon corps, chose qui n’est pas possible la journée quand je suis habillée. Même si je ne pense pas que le corps soit érotique par essence, pour moi, ce moment est un moment privilégié d’érotisme avec moi-même. » Judith.

 Charlie, quant à elle, trouve ça carrément excitant de dormir nue : « Et puis je trouve ça plus esthétique, plus sensuellement beau de dormir nue. Et je trouve ça plutôt excitant de se dire qu’on peut se faire surprendre par quelqu’un si il y a du monde dans d’autres pièces. Et puis, si je suis en couple, j’aime émerger de mon sommeil et aller coller ma copine à côté (en espérant qu’elle soit nue aussi). »

C’est d’ailleurs pour ces mêmes raisons que Maya ne dort pas souvent nue : « Je ne dors pas nue si souvent, sinon j’ai tout le temps envie de baiser et c’est problématique quand il n’y a personne à côté. »

Idem pour Renée qui « ne dort pas souvent nue, sauf en été. Et alors c’est la catastrophe intersidérale niveau libido. » Dit-elle.

D’autres, au contraire, ont besoin de dormir habillées pour être confortables :

« Eh bien je pense que tu n’auras pas beaucoup de messages comme les miens : je déteste dormir nue. Que je sois seule ou pas, c’est pareil. Je ne me sens pas bien si je ne porte pas au moins une culotte. » dit Maggie.

« Je n’aime pas particulièrement dormir nue, je suis beaucoup plus confortable avec au moins un t-shirt, surtout lorsqu’il fait froid.» ajoute Maëlle.

C’est pour des raisons de confort par ailleurs que d’autres préfèrent dormir nue.

« Oui toujours! Déjà si je pouvais vivre nue je le ferai alors il est hors de question de dormir habillée! Il faut dire que généralement je suis nue bien avant d’arriver dans mon lit, la plupart du temps, me déshabiller c’est la première choses que je fais en rentrant chez moi. S’il fait un peu frais je mets un grand tee-shirt ou un peignoir, mais je me débarrasse au plus vite des pantalons, sous-vêtements et autres instruments de torture. Quand j’ai mes règles ça fait très très chier et je passe une mauvaise nuit. » affirme Myriem.

« Alors oui, je dors toujours nue. Y compris pendant mes règles grâce à ma cup. Ceci car j’ai une putain de couette hypra chaude en duvet à laquelle j’ai dû m’adapter (car j’ai sur-estimé les températures hivernales parisiennes… je viens d’Alsace!) Et puis j’ai découvert combien c’était kiffant. Mais en règle générale, j’adore être à poil : chez moi, ou à la piscine (en Allemagne c’est très très courant). Mais tu vois, en comparaison avec l’Allemagne, la France a un problème avec le corps nu. Les français associent la nudité au sexe alors que les allemands l’associent à la nature. C’est pour ça que dormir nu(e) pour nous est un appel au sexe. Alors que chez eux c’est le confort. Pour moi, c’est aussi un confort. » insiste Lila.

Ce qui est intéressant de souligner c’est que les raisons évoquées au fait de dormir nue ou pas sont les mêmes : ça peut être confortable ou érotique. Ce qui nous pousse finalement à penser qu’en effet notre corps nu n’est pas par essence, érotique. Il l’est quand on le décide. Il l’est quand on le ressent. Notre corps n’est pas seulement un objet érotique, il est plein d’autres choses aussi.

Sarah

Illustration de couv’: ici

Sarah

Sarah ne parle plus trop de cul ni d'amour d'ailleurs mais ses passions demeurent : féminisme, antispécisme, santé mentale et gingembre.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

6 Comments

  1. timide says:

    évidemment Maya !

  2. Melody says:

    Quel bel article! Moi qui n’ai jamais osé dormir nue, j’ai bien envie d’essayer dés ce soir =)

  3. Imajoke says:

    Ce qui est drôle c’est tomber sur cet article en pleine insomnie alors même qu’on est toute nue dans le lit. Je comprends les gens qui se sentent gênés. J’ai moi même longtemps dormi en t-shirt large et caleçon vu les positions que je prends. Mais ça n’est pas désagréable pour ma moitié de me voir dans ces mêmes positions sans rien sur le corps c’est même l’antipode =)
    Testez!

  4. Aude Wessel says:

    J’ai arrêté le pyjama vers 12-13 ans, mais j’ai le souvenir que ça a représenté pour moi une véritable transgression.
    On nous conditionne dès la naissance à nous habiller même dans un lit.

    Ensuite, à 15 ans, c’est le maillot de bain qui est passé à la trappe, suite à un séjour en Allemagne où j’ai découvert qu’il était bien plus agréable de laisser sa peau au soleil (ou à l’ombre) ou dans l’eau sans s’affubler d’un maillot de bain aussi inutile que désagréable.

    C’est incroyable que dans un pays comme la France, censé être laïque, le maillot de bain soit toujours obligatoire dans les piscines et sur les plages (à de rares exceptions près. Parfois, il faut faire des dizaines de Km pour trouver une plage naturiste. Et quand on habite par exemple Reims ou Dijon, pas d’endroits pour se baigner sans maillot. Légalement, bien sûr. On peut toujours se trouver un endroit isolé au bord d’un lac ou d’une rivière, mais on reste à la merci de quelqu’un qui porterait plainte, même si ce sont seulement les hommes qui risquent ça, on ne poursuit pas une femme nue mais un homme oui. La femme, elle, risque en revanche d’être importunée, draguée, photographiée, sifflée, et même elle peut risquer plus.
    Du coup, si je veux être tranquille, je vais en Allemagne ou en Espagne.
    .

  5. CWD says:

    Les premières fois où j’ai dormi nue, même seule, je me sentais gênée aussi, quand j’y repense c’est quand même incroyable ! Depuis je m’y suis habituée et je ne dors presque plus habillée (juste en cas de partage de lit ou chambre avec des amis par ex.).
    En couple, c’est agréable de pouvoir se coller contre l’autre, se sentir peau contre peau… Ça crée instantanément une intimité (pas forcément sexuelle d’ailleurs). S’il y a des tensions entre nous, il arrive que je garde une culotte et un t-shirt en me couchant, sans m’en rendre compte…
    J’ai été choquée, il y a quelques temps, de lire les réactions de gens à un article qui parlait de viols conjugaux et de “sexomnie”. Certains disaient, quasiment texto : tu n’avais qu’à pas dormir nue, si tu dors nue alors c’est normal qu’il te prenne dans ton sommeil, c’est pas un viol. Nudité en couple = consentement par défaut, ça m’a fait très mal de lire ça…

  6. dodonu says:

    Je dors a poil depuis que j’ai 12 ans et jusqu’à 18 ans je me demandais si c’était normal, j’en avait presque honte! mais depuis je ne peux plus dormir habillé,
    Par contre j’ai l’impression qu’en regle générale les filles n’aiment pas dormir nue, comment l’expliquer?

Leave a Comment

*