18649640

La loi sur l’égalité homme-femme en 5 (bons) points

Après moult débats parlementaires et une sortie post-messe dominicale des anti-IVG, la loi sur l’égalité homme-femme a été adoptée par l’assemblée. Retour sur les principales mesures du projet de Najat Vallaud-Belkacem.

1- Le renforcement du droit à l’IVG

Ils ont eu beau caqueter de toute leur force dimanche dernier, les anti-IVG n’ont rien pu y faire. Alors qu’en Espagne, le droit à l’avortement a connu un recul plus qu’inquiétant, en France, l’assemblée a voté un texte qui supprime la notion de « situation de détresse » de la loi Veil de 1975. Si dans les faits, cette clause n’avait pas d’effet, sa suppression met définitivement hors de toute suspicion le recours à une interruption volontaire de grossesse et met la loi en adéquation avec la réalité : plus d’un tiers des femmes avortent au moins une fois à leur vie. À noter quand même les réactions de nos chers députés UMP qui n’ont pas hésité à dénoncer une « loi qui banalise l’avortement »ou encore à proposer le déremboursement pur et simple de l’IVG, ben voyons !

2- La protection des femmes victimes de violences

Alors que 300.000 femmes ont subi des violences sexuelles et 400.000 des violences conjugales durant les deux dernières années, seules 2 victimes sur 10 portent plainte lorsqu’il s’agit d’une violence au sein du couple. Une situation insupportable qu’espère palier le gouvernement avec des mesures indispensables certes, mais peut-être encore un peu timides. Le développement du téléphone d’alerte qui permet une intervention rapide de la police en cas de violence, la mise en place de stages de responsabilisation pour les auteurs de violences et l’assouplissement de l’octroi de titres de séjour pour les victimes étrangères.

3- Plus d’égalité dans les familles

Deux mesures pour tenter de pallier les affres du modèle si cher aux unpapaunemaman.

D’abord un texte pour inciter papa à s’occuper un peu de bébé. Il prévoit l’extension du congé parental de 6 mois pour un enfant et de 2 ans pour deux bambins, si le père prend en charge la moitié du congé. Aujourd’hui 96% des allocations de congé parental vont aux mères, qui ne sont pas toujours certaines de retrouver leurs postes une fois revenues du stage couches-biberons-non-nuits.

Deuxième mesure, la mise en place d’une garantie publique contre les pensions alimentaires non versées. Un tiers des femmes qui vivent seules avec leur(s) enfant(s) sont sous le seuil de pauvreté. Pas étonnant quand on sait que 40% des pensions alimentaires sont payées de façon irrégulière. Après la fraude fiscale, la fraude aux pensions familiales…

4- Enfin une vraie parité ?

13 ans après la loi sur la parité en politique, les résultats ne sont pas brillants. Seulement 27% de femmes à l’assemblée nationale, 22% au Sénat, 13% à la tête des mairies. Les partis préfèrent payer des indemnités de sanction plutôt que de faire participer les femmes à la grande basse-cour macho qu’est encore aujourd’hui la politique. Un doublement des sanctions est donc prévu ainsi qu’un élargissement des domaines où la parité devra être de mise. Les instances sportives notamment, ainsi que les entreprises publiques.

5- Lutte contre le sexisme

On se souvient toutes de cette formidable pub de Paco Rabanne où un couillon qui cocotte le « One million » claque des doigts pour faire dessaper une nana. Le genre de truc qui me fait trépigner sur mon siège de ciné. La loi devrait permettre au CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) d’agir contre les images et propos sexistes ainsi que de favoriser la représentation des femmes à la télé. Pas gagné. Autre initiative, l’interdiction des concours de mini-miss aux moins de 13 ans. Vous savez ces gamines qui portent sur leurs frêles épaules le poids du machisme ambiant et incarnent des stéréotypes de genre tellement caricaturaux qu’ils en deviennent ridicules, tout cela encouragé par maman/ex mini-miss qui noie son désespoir des premières rides dans l’espoir fou de voir sa petite chérie récompensée meilleure potiche de l’année.

Margaux


One Comment

  1. timide says:

    “mon vagin mon choix ta gueule” wow !

    bon reminder. merci M.

Leave a Comment

*