01_elliphant

Elliphant : la musique du futur s’appelle Suède

Bipolaire. C’est ce qui qualifierait le mieux la musique de la suédoise Elliphant. Du haut de ses 27 ans, la belle et non moins lumineuse Elinor Olovsdotter nous offre un son urbain, pétillant et profondément moderne. Portrait.

Si certains se sont éteint à l’aube de leur 27e printemps, Elinor Olvsdotter, alias Elliphant, elle, s’illumine, en cette année 2013. Mais qui est Elliphant ? « Une fille obscène », d’après ses propres mots lors d’une interview donnée à Totally Stockholm en début d’année, qui passe du rap à la pop en deux secondes. « Il y a trop de filles parfaites comme Rihanna ou Beyonce dans l’industrie de la musique, je veux changer ça ». Challenge colossal, mais qui pourrait mieux le relever qu’une Suédoise ? On le sait, depuis quelques années, s’il y a un pays qui fait parler de lui en matière de musique, c’est bien la Suède ! Maintenant, reste à savoir si Eli a bel et bien les épaules pour ça.

De l’enfant rebelle à la hippie

Elinor, après une enfance bercée par la musique, n’a que 15 ans quand elle arrête l’école et accompagne sa grand-mère en Inde pour un bref séjour. D’une scolarité brouillon et d’un tempérament de feu, Eli quitte son sud suédois pour se transformer en une véritable hippie. « Mon voyage en Inde m’a changée » explique-t-elle. C’est alors à coups de joints, de Frank Zappa et de voyages qu’Eli combat le quotidien, et se forge son personnage.

Elliphant le franc-parler

« Je pense que tout est acceptable, à condition de tout assumer », confie Elinor dans une interview à Dazed & Confused. La jeune suédoise assume avoir fumé et fumer encore aujourd’hui du cannabis. « Les gens se jugent les uns les autres », explique-t-elle, « il faut donc savoir montrer qui tu es, en particulier quand tu fumes de l’herbe ». Elle a un peu plus de 20 ans lorsqu’elle commence à chanter. Baladée entre le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France, c’est dans un club parisien qu’elle rencontre un compatriote, Tim Deneve. « Il voulait absolument monter un projet avec moi, au début je l’ai trouvé chiant, mais il semblait tellement enthousiaste !» raconte-t-elle. Une fois rentrés à Stockholm, ils font appel à Ted Krotkiewski pour co-produire avec Deneve. Eli, elle, sera le coeur du projet. Et c’est Ten, un label qui travaille également avec Icona Pop, qui propose de les lancer en 2012. Remarqués par Pitchfork, ils connaissent un succès immédiat.

De Little Dragon à The Knife et Elliphant

Mais que se passe-t-il donc pour qu’un pays tel que la Suède, de même pas 10 millions d’habitants, vienne chambouler de cette manière les codes de l’industrie musicale ? Parce qu’il ne faut pas se mentir, les Suédois ont ce quelque chose que les autres n’ont pas, ce petit truc très international cuisiné à la sauce suédoise : en d’autres termes, un burger au sprat sauce workcestershire. The Knife, Little Dragon, Robyn, autant de propositions artistiques qui ont su révolutionner la musique des années 2000. Les petits nouveaux, d’Elliphant à Mø, en passant par Kate Boy, Lilla Namo ou encore Lykke Li, ont tous cette fraîcheur qui donne envie de croire en la musique d’aujourd’hui, en bref, en des icônes de demain. Visuelle, bipolaire et lumineuse, la musique du futur s’appelle Suède.

Elliphant sera en live pour la première fois en france, vendredi 10 janvier pour la WET FOR ME.

Adeline

Leave a Comment

*