springbreakers

10 (bonnes) résolutions pour commencer l’année

Ce qu’il y a de bien avec les bonnes résolutions, c’est que même avec la meilleure volonté du monde, on ne les tient jamais. L’alcool y est sûrement pour quelque chose mais tous les ans, rebelote, c’est la même corvée virale qui donne froid dans le dos.

La nouvelle année a à peine commencé qu’on s’auto-flagelle avec une multitude de bonnes actions à réaliser dans un délai limité de 365 jours. Mais franchement, pourquoi on s’inflige tout ça ?

Parce qu’on le sait toutes pertinemment : le 1er, on regardera notre visage dans le miroir et on pleurera mentalement. On se lèvera comme une fleur – c’est-à-dire comme un vieux géranium en fin de course – et on titubera jusqu’à la salle de bain. Oui, on titubera parce qu’on aura vraisemblablement encore six grammes dans le sang et que rigoler en faisant pipi, dans un état de sobriété parfait, ça n’arrive jamais.

Résolution n°1 : Repartir avec la barmaid plutôt qu’avec l’avant-avant-avant-avant-avant-avant-(…)-avant dernier verre de la soirée. Définitivement. C’est meilleur que de s’imposer le sempiternel : « J’arrête de boire. »

Résolution n°2 : Prendre soin de son corps. Commencer par constater l’étendue des dégâts physiques. Petits yeux cernés, traits tirés, tignasse folle, brûlures d’estomac au 6ème degré, poumons explosés par l’inhalation de l’équivalent d’une cartouche de Gauloises en une soirée. Ensuite, prendre des actions chez Doliprane, L’Oréal Pro, La Prairie/Nivea/Dr Hauschka, Maalox et tenter la cigarette électronique.

Résolution n°3 : Mettre de l’ordre dans sa vie. Enfin, dans son sac à linge sale. Commencer par effacer le numéro de la barmaid et rappeler sa copine.

Résolution n°4 : Cesser de procrastiner royalement sur le fait de faire un jogging deux fois par semaine ou de prendre un abonnement hors de prix à la salle de gym.

Résolution n°5 : Devenir active. Physiquement, socialement et dans son job. Puis rigoler et jeter un œil à Twitter.

Résolution n°5 bis : Se désinscrire de Twitter.

Résolution n°6 : Arrêter de tromper mentalement sa copine avec Taissa Farmiga. Ou Jessica Lange. Ou Sarah Paulson. Ou Lily Rabe. Parce qu’elles sont quand même bien mignonnes ces petites sorcières d’ « American Horror Story ». Surtout un lendemain de cuite post premier de l’an.

Résolution n°7 : Etre plus attentive à sa copine. Oui, parce qu’en fait, c’est un peu gênant à dire, mais il se trouve que ladite petite amie a été oubliée à la soirée de la veille. Voir résolution n°1.

Résolution n°8 : Aller voir « Nymphomaniac », le nouveau Lars Von Trier. Et le marquer en gros, sur un post-it, à côté d’une liste de choses moins importantes à faire : courses, payer factures, payer impôts, payer amendes, payer loyer, rembourser dettes, économiser.

Résolution n°9 : Aller chez le gynécologue. Après un an de silence radio, ce serait la moindre des choses. Et se renseigner une énième fois sur les chlamydias. Se ronger les sangs. Se résoudre à ne plus JAMAIS ouvrir Doctissimo.

Résolution n°10 et règle n°1 : Les résolutions, c’est comme le Fight Club. Il est interdit de parler du Fight Club.

Bonne année à toutes et vive 2014 !

 

Anne

 

4 Comments

  1. timide says:

    terrible !

  2. Jeanne-Emilie says:

    Promis, je vais essayer…euh pour l’alcool, on peut pas attendre ? L’un n’empêche pas forcément l’autre…( je me rassure toute seule)
    Bises

  3. Marion says:

    Mais eu c’est moi le sport, le gynéco (il manque le dentiste), être attentive à sa copine…
    Bref bonne année à toutes !

  4. Hellipse says:

    J’adore les Gif :)
    Je crois que j’ai du ticker 50% des resolutions !

Leave a Comment

*