Ibra

Zlatan, premier macho de Suède

Pour Mr Ibrahimovic, star du PSG sauce Qatar, il ne faut pas mélanger les serviettes et les torchons. Les joueurs de l’équipe nationale masculine de football mériteraient selon Zlatan plus de considération que leurs homologues de l’équipe féminine.

A l’origine de la sortie rocambolesque d’Ibra dans un journal suédois cette semaine, une polémique grandissante dans son pays natal.

Lors d’une soirée de gala, la Fédération suédoise de football a décidé d’offrir une Volvo dernier cri à son milieu de terrain international Anders Svenssson, qui venait de battre ce soir-là le record de sélections précédemment détenu par le gardien de but Thomas Ravelli. Ce dernier totalisait 143 sélections. Lors de la même réception, la milieu de terrain de l’équipe féminine, Therese Sjogran est repartie les mains vides alors qu’elle compte 187 sélections, un record dans le football féminin en Suède. Le geste de la Fédération a laissé amer bon nombre d’observateurs sportifs et une partie de l’opinion publique. Mais Zlatan, lui, le trouve parfaitement légitime.

L’équipe de Suède de football féminin. Therese Sjogran à droite

En ce sens, il a déclaré au journal Expressen : « Avec tout le respect que je dois aux femmes, elles devraient être récompensées en proportion de ce qu’elles génèrent ».

Sauf que cette logique a priori implacable ne marche pas dans le présent contexte. Dans le cadre de ce gala, il n’était pas question d’une rémunération salariale mirobolante que l’émir du Qatar verse tous les mois à Mr Zlatan mais à une récompense symbolique. Ici, ce ne sont pas les règles du marché footballistique qui sont à l’honneur mais une prouesse de longévité et une carrière dans son ensemble. A ce titre, évidemment qu’il est sidérant de constater que les deux joueurs n’ont pas été logés à la même enseigne.

Plus loin dans l’article, Ibrahimovic persévère : « En Europe, on me compare à Messi et à Ronaldo. Quand je rentre en Suède, on me compare à une joueuse ». Et pour cause : « [les journalistes] m’ont demandé cet été qui était le meilleur, moi ou [une attaquante de l’équipe féminine] Lotta Schelin. Vous plaisantez, n’est-ce pas ? Quand j’aurai battu tous ces records de buts en équipe nationale, avec qui est-ce que je vais comparer ? Avec celui qui détenait le record, ou avec les femmes ? ».

L’attaquant du PSG conclut avec une pointe d’humour : “Avec tout le respect que je dois à ce qu’ont accompli ces dames, et elles l’ont fait fantastiquement bien, on ne peut pas comparer le football masculin et le football féminin. Arrêtez, c’est même pas drôle.”

Une sortie médiatique qui, au final, n’aura pas écorché l’image du joueur puisque le quotidien local Aftonbladet l’a élu mercredi, sportif le plus populaire de Suède pour la cinquième année consécutive.

Rania 

One Comment

  1. tina says:

    En tant que supportrice de l’OL (l’équipe où Lotta marque de magnifiques buts), je ne comprends pas la teneur de votre article. Manifestement, vous ne connaissez pas grand chose en foot et vous aviez envie de le montrer. No big deal, ce n’est pas une première mais Zlatan lui-même salue le travail des joueuses et le foot féminin et masculin n’ont rien à voir : le fric investi par les sponsors, les recrutements, les droits de diffusion, la médiatisation… La preuve, vous n’en parlez que lorsque Zlatan en parle alors qu’il y tant à faire, notamment sur Amy Wombat et toute la clique.

Leave a Comment

*